Military Subjects: Battles & Campaigns

 

Eylau: Precis Des Travaux de la Grande Armée

Démarches De Sénat : 17 février 1807

Detail officiel de tout ce qui s'est passé au Sénat, dans la séance du 17 février.

Aujourd'hui à midi, en exécution des ordres de S. M. l'Empereur et Roi, S. A. S. Mgr. le prince archi-chancelier de l'Empire, s'est rendu au Sénat, où, après avoir été reçu avec le cérémonial d'usage, il a pris séance et a dit:

"MESSIEURS,

"Je vous apporte, au nom de S. M. l'Empereur et Roi, deux traités conclus avec le roi de Saxe et avec les princes de sa maison et un rapport du ministre des relations extérieures, dont S. M. a voulu qu'il vous fût donné communication.

"La lettre adressée par S. M. au sénat, et dont vous allez entendre lecture, vous expliquera les motifs de ces transactions diplomatiques.

"Elle vous fera connaître aussi la nécessité des déterminations prises par S. M., d'après la situation de l'Empire ottoman, dont l'indépendance est menacée par un voisin ambitieux, et dont la conservation est essentiellement liée à la sureté de l'Europe.  Si les considérations importantes exposées dans le rapport du ministre paraissent devoir différer de quelque tems le rétablissement de la paix, c'est que cette même paix ne peut être digne du peuple Français et des grandes vues de S. M., qu'autant qu'elle sera glorieuse pour l'Empire; qu'autant qu'elle lui assurera une prospérité durable, en donnant aux autres puissances une garantie contre l'ambition de la Russie, dont les progrès toujours croissant doivent exciter la plus serieuse attention.

"Les succès récens des armes de S. M., ceux qui les attendent encore, n'apporterent ni obstacle, ni delais à la consommation de cet oeuvre désirable.

"J'ai déjà eu, Messieurs, l'occasion de vous le dire, et je me plais à le répéter.  L'Empereur veut la paix, il l'offre, il la recherche.  Toutefois, il ne la veut qu'à des conditions dont il ne se départira point, attendu qu'elles lui sont prescrites par le sentiment de sa gloire, par les conseils de sa prévoyance et par sa juste sollicitude pour le bien de son Empire.

"La confiance qu'inspire un génie supérieur à tous les obstacles n'exclut point le sentiment pénible causé par l'absence de S. M.  Mais, lorsque nous ressentous le plus vivement cette privation, il est doux pour les habitans de la ville de Paris d'avoir reçu une nouvelle marque de l'affection de notre Souverain, par le retour dans cette grande cité de sa compagne chérie.

"La présence de notre auguste Impératrice, sera dans tous les tems pour les Français, un présage de bonheur et une source de consolation.

S. A. S. a ensuite déposé sur le bureau les pièces qu'il devait communiquer, et dont la lecture a été faite dans l'ordre suivant:

De notre camp impérial de Varsovie, le 29 janvier 1807.

Napoléon, Empereur des Français, Roi d'Italie.

Nous avons décrété et décrétons ce qui suit:

Le Sénat se réunira le 17 du mois de février prochain dans le lieu ordinaire de ses assemblées, sous la présidence de nôtre cousin l'archi-chancelier de l'Empire.

Signé, NAPOLÉON.

Par l'Empereur,

Le ministre secrétaire d'Etat, Signé, H. B. MARET

 

Military Index | Battles Index | More on "Precis Des Travaux de la Grande Armee" ]

 



Search the Series

© Copyright 1995-2012, The Napoleon Series, All Rights Reserved.

Top | Home ]