Military Subjects: Battles & Campaigns

 

Eylau: Precis Des Travaux de la Grande Armée

Creditionals de l'Ambassadeur britannique Francis Seymour a signé près Roi George III, 26 juin 1806

No. XII. Georges III, par la grace de Dieu roi des Bretagnes, défenseur de la foi, duc de Brunswick et Lunebourg, architrésorier du Saint-Empire romain et prince-électeur, etc., à tous et chacun qui ces présentes lettres verront, salut:

L'incendie de la guerre embrâsant depuis trop longtems différentes parties du globe, nous nous sommes fortement attachés au desir que la tranquillité publique puisse être ramenée et rétablie par l'accommodement solennel de tant de discussions et de litiges; à ces causes nous avons décidé de munir une personne de considération, chargée de notre part de pleins pouvoirs convenables à une aussi grande oeuvre que celle de traiter de la paix.  Qu'il soit donc notoire que nous avons nommé, fait et constitué pour notre véritable commissaire et plénipotentiaire, en qui toute foi devra être ajoutée, notre amé Francis Seymour, écuyer, (connu sous le nom de Comte de Yarmouth), en la fidélité, habileté, connaissances, pénétration et maniement des affaires duquel nous nous sommes souvent confiés; lui donnant et concédant tout pouvoir quelconque et faculté, autorité, même mandat général et spécial (sans néanmoins que le mandat général puisse déroger au mandat spécial, et vice versâ) afin de négocier, traiter pour nous et en notre nom avec le ministre ou les ministres, commissaires ou plénipotentiaires de France, également munis de pleins pouvoirs à cet effet, avec les ministres commissaires ou plénipotentiaires des autres princes ou Etats, tant de ceux avec lesquels nous sommes en guerre, que de ceux qui sont nos alliés, pourvus également de pouvoirs suffisans, soit séparément et avec chacun en particulier, soit réunis et conjointement, afin d'arrêter et rétablir avec eux, le plus promptement possible, une paix solide et durable, une sincère amitié et concorde réciproques; de signer pour nous et en notre nom, tout ce qui aura été convenu et arrêté dans ce traité, ou les traités on autres instrumens, de quelque nature et en quelque nombre qu'il aura été nécessaire de les rédiger, ainsi que de traiter mutuellement, régler et recevoir toutes les autres choses qui peuvent concourir à l'heureuse conclusion de la négociation dont il étendus dans la formed, et par la force et l'effet que nous pourrions le faire et l'exécuter nous mêmes si nous étions présens en personne.  Nous engageant et promettant sur notra parole royale, d'avoir et tenir choses qui auraient été réglées et conclues, par notre dit que faire se puisse, et de ne jamais souffrir qu'elles soient violées en tout ou en partie, ni même qu'il y soit contrevenu; et afin de donner plus de force à ces lettres, signées de notre main royale, et que foi poser notre grand sceau de la Grande-Bretagne.  Donné dans notre palais de Saint-James; le vingt sixième jour du mois de juin, de l'an du Seigneur mille huit cent six, et de notre règne le quarante sixième.

 

 

Military Index | Battles Index | More on "Precis Des Travaux de la Grande Armee ]



Search the Series

© Copyright 1995-2012, The Napoleon Series, All Rights Reserved.

Top | Home ]