Military Subjects: Battles & Campaigns

 

Eylau: Precis Des Travaux de la Grande Armée

Note de Henri Clarke à Lauderdale, Pleniportentiary britannique: Août 11, 1806

No. XIX. - Les soussignés, ministres plénipotentiaires de S.M. l'Empereur des Français roi d'Italie, ont lu avec attention la note en date du 9 août, que leur ont adressée leurs excellences les plénipotentiaires de S.M. le roi du royaume-uni de la Grande-Bretagne et d'Irlande, et dans laquelle ils proposent encore l'uti possidetis comme base de la négociation.

Les plénipotentiaires français ne savent s'ils doivent penser que, de l'adoption de ce principe, il résultât pour l'Angleterre le droit d'exiger du Gouvernement français, pour elle et ses alliés, toutes les restitutions à sa bienséance, sans qu'elle fût tenue à aucune restitution envers la France et ses alliés, des conquêtes qu'elle a faites.  Cette prétention serait tellement extraordinaire, qu'autant vaudrait dire que la France signera toutes les conditions qu'il plaira aux plénipotentiaires anglais de rédiger, et certes on ne peut penser que telle soit réellement l'intention du ministère anglais.  Il n'a pas envoyé des plénipotentiaires uniquement pour exiger l'admission d'une base indéterminée, qui les rendait maîtres de toutes les conditions du traité.  Dans un état de choses aussi obscur, les plénipotentiaires français demandent des explications propres à les éclairer et à faire marcher la négociation : elles consistent à faire connaître quelles ont les conquêtes que l'Angleterre veut garder; quelles sont celles qu'elle veut rendre à la France dont elle desire la restitution.  Alors se développera un systême de compensation qui donnera une idée claire des principes et des intentions du cabinet britannique.  Les plénipotentiaires français sauront quels engagemens ils contractent par l'adoption de la base qui leur est proposée, et certes ils ne peuvent consentir à cette adoption sans comprendre ce qui leur est demandé.

En posant les principes de l'uti posseditis, les plénipotentiaires anglais auraient-ils en vue de proposer un moyen d'échange et de compensation?  Dans ce cas l'Empereur l'adopté, parce qu'il le trouve conforme aux deux principes déjà consentis de part et d'autre dans les lettres du ministre français et des relations extérieures, et du secrétaire d'Etat du départments anglais des affaires étrangères; savoir:

1o. Au principe posé par M. Fox dans sa lettre du 26 mars dernier, "que les parties auront pour objet que la paix soit honorable pour toutes les deux et leurs alliés respectifs, et en même tems de nature à assurer, autant qu'elles le pourront, le repos futur de l'Europe."

2o. Au principe joint au précédent par le ministre des relations extérieures dans sa lettre du 2 juin suivant, lequel consiste en "une reconnaissance et faveur de l'une et de l'autre puissance; de tout droit d'intervention et de garantie pour les affaires continentales et pour les affaires maritimes."

Les soussignés assurent LL. EE. les plénipotentiaires de S.M. britannique, de leur haute considération.

Signé CLARKE, CHAMPAGNY.

 

 

Military Index | Battles Index | More on "Precis Des Travaux de la Grande Armee ]



Search the Series

© Copyright 1995-2012, The Napoleon Series, All Rights Reserved.

Top | Home ]