Military Subjects: Battles & Campaigns

 

Eylau: Precis Des Travaux de la Grande Armée

Lettre de de Mottzer à la princesse de la Suède sur la situation militaire : 19 octobre 1806

A. S. A. R. Madame la princesse de Suède, tante du roi, princesse-abbesse de Quedlinbourg, par Brunswick, à Stockholm.

A Quedlimbourg, le 19 octobre 1806, à huit heures du matin.

Madame,

V. A. R. aura daigné voir, par la lettre que ma femme a eu l'honneur de lui adresser, jusqu'a quel point le commencement de la guerre a été désastreux.  Je pourrais ajouter beaucoup de traits à ce triste tableau; mais il suffit d'appliquer le mot de François permier, que tout est perdu hors l'honneur, car les troupes ont bien fait leur devoir.  Pour ce qui régarde la situation de cet endroit, je ne parlerai pas de la mienne, elle est affreuse; on attend les Français à chaque instant.  Hier et dans la nuit passée, l'arrière-garde, commandée par le prince de Holenlohe, accompagné de Tauendzien, a eu le quartier-général dans la ville : elle se porrait sur Magdebourg, où les débris de l'armée se rassemblent.  Depuis le départ du dernier courrier, la terreur panique et le passage des troupes et des bagages n'a pas discontinué à répandre l'alarme.  Les troupes et les bagages arrivèrent tous à la débandade; cela fendait le coeur.  Ce matin à trois heures le signal du départ fut donné.  Apparemment sur un rapport absolument faux, car il était dit que le Français arriveraient en trois heures de tems, et qu'ils avaient incendié plusieurs villages au Gartz, que le rapporteur disait avoir vu brûler.  Malgré l'authenticité qu'un pareil rapport devrait avoir, je n'ai pu voir la moindre trace d'incendie à mon lever, et à l'heure qu'il est on ne voit pas non plus de troupes françaises.  Cependant il est certain qu'ils ont suivi l'arrière-garde de fort près, car avant-hier au soir le général Blücher a eu un engagement avec les Français près de Nordhausen, mais il a été repoussé.  Jusqu'à quel point la retraite est précipitée et combien la perte des bagages doit avoir été considérable!  V. A. royale daignera le juger, parce que ni le prince Hohenlohe, ni mon beau-frère Tauendzien ne s'étaient point déshabillés de huit jours ni changé de chemise que je leur fournissais, parce qu'ils avaient perdu leurs bagages.

Le duc de Brunswick a été mortellement blessé d'un coup de mitraille.  Il a perdu les deux yeux, et l'ou croit qu'il ne survivra pas long-temps.  Il a passé la nuit d'avant-hier à Ballenstedt, de là il a été porté par Neustedt Thale à Blanckenbourg, d'où il doit être parti à mi-chemin de Brunswick.  Grand Dieu!  Si ce prince s'était borné à faire le bonheur de ses sujets! d'après ce que disaient des officiers prussiens de l'état-major, le Feld-maréchal de Mollendorff et le prince d'Orange doivent se trouver à Erfurth, dans le cas de capituler.  On dit aussi que sur la proposition faite d'un armitice, l'Empereur Napoléon aurait répondu qu'il signerait la paix à Dresde et à Berlin.

Les réflexions que tout cela peut autoriser à faire se prèsentent d'elles-mêmes, et les suites sont incalculables.  Pour mon particulier, je sens que je suis à la veille de devenir le plus malheureux des hommes; mais je m'étourdis là dessus, et l'espérance me soutient que V. A. R. n'abandonnera pas un fidèle serviteur.

Recevez en attendant, Madame, avec bienveillance, l'expression des très-humbles hommages de ma femme, de Caroline, et de la famille d'Amstedt.  Au reste, je supplie V. A. R. de se charger gracieusement de nos complimens pour sa cour, le comte et la comtesse de Henboeck et pour le petit Magnus.

J'ai écrit au général français une lettre que Dube lui portera dès qu'on verra arriver les Français.  J'y réclame sa protection pour l'abbaye en général, et pour la résidencé, les domaines et la maison de Goetze, je demande une sauve-garde.

Je suis avec le plus profond respect, Madame, de Votre Altesse Royale, le très-humble, très-obéissant et très-fidèle serviteur,  DE MOTTZER.

 

Military Index | Battles Index | More on "Precis Des Travaux de la Grande Armee" ]



Search the Series

© Copyright 1995-2012, The Napoleon Series, All Rights Reserved.

Top | Home ]