Military Subjects: Battles & Campaigns

 

Eylau: Precis Des Travaux de la Grande Armée

Capitulation de la ville de Stettin: 29 octobre 1806

Après que le fort dit Preussen et la place de Stettin ont été sommés par le général Lassalle, au nom de S. A. I. et R. le grand-duc de Berg, et que cette sommation, après un premier refus, a été répétée avec instance, il a été conclu par le lieutenant-général, le baron Romberg, gouverneur, et le général-major Knobelsdorff, assistés par les généraux du génie de Raudem et le major du génie de Barun, de rendre la ville de Stettin et le fort de Preussen, seulement sous les conditions suivantes, à M. le général Lassalle, commandant l'avant-garde de S. A. I. et R. le grand-duc de Berg.

ART. Ier. Toute la garnison actuelle, y compris le petit état-major et tous les militaires ne faisant pas partie de la garnison, obtiendront librement la sortie avec armes et bagages, pour se rendre, soit en Prusse occidentale et septentrionale, ou en Silésie.

R. La garnison sortira avec les honneurs de la guerre, déposera les armes sur les glacis, sera prisonnière de guerre, et envoyée en France.  Les officiers seront prisonniers surparole, et il leurs sera accordé des passeports pour se rendre où bon leurs semblera.

II. La garnison susmentionnée conserve ses propriétés, et se rend sur parole au lieu qu'elle choisira.

R. Les officiers conserveront leur épée, leurs bagages, leurs chevaux, et tout ce qui peut leur appartenir.

III. Il n'y a que les propriétés royales qui seront remises aux troupes françaises.

R. Tout ce qui se trouve dans la place appartenant à S. M. le roi de Prusse, sera remis aux troupes françaises.

IV. La garnison sortante recevra tous les secours nécessaires. - R. Accordé.

V. Il sera accordé aux troupes prussiennes au moins vingt-quatre heures pour l'arrangement de leurs affaires.

R. Il sera accordé jusqu'à midi aux troupes prussiennes pour l'arrangement de leurs affaires.

VI. Pendant cet intervalle de vingt-quatre heures, on remettra aux troupes de S. M. l'Empereur des Français, la porte de Berlin.

R. La porte de Berlin sera remise aux troupes françaises, qui auront un poste sur le pont de l'Oder. Ces deux postes seront occupés à six heures du matin par les troupes françaises.

VII. Les troupes impériales françaises respecteront et protégeront les propriétés des habitans de la place de Stettin, du fort de Preussen et des faubourgs.

R. Accordé.

VIII. Les familles de tous les militaires peuvent compter sur la protection des troupes impériales françaises.

R. Accordé.

IX. A dater de la ratification de cette capitulation, cesseront toutes les hostilités de la ville de Stettin.

R. Accordé.

X.  Les malades et les blessés de l'armée prussienne qui se trouvent dans la place, sont abandonnés au traitement généreux des troupes françaises.  Accordé.

Stettin, le 29 octobre 1806, à six heures du soir.

Vu et approuvé la présente capitulation pour être exécutée.  Le baron de ROMBERG, gouverneur.

R. XI. Le trésor qui se trouve dans la place sera remis aux troupes françaises.

XII. Il sera nommé de part et d'autre des officiers d'artillerie et du génie, pour remettre et recevoir tous les magasins, munitions, cartes, plans, etc. qui sont dans la place.

Au quartier-général de Mohringen, le 29 octobre, 1806.

Le général de brigade, commandant l'avant-garde du corps de cavalerie de réserve, aux ordres de S. A. I. et R., le grand-duc de Berg, lieutenant de l'Empereur.

Signé, LASALLE.

Par ordre de S. A. le grand-duc de Berg et de Clèves, lieutenant de l'Empereur, vu et approuvé la présente capitulation pour être exécutée.

Le général en chef de l'état-major-général,

Signé, AUGUSTE BÉLIARD.

A Mohringen, le 29 octobre, à onze heures et demie du soir.

 

 

Military Index | Battles Index | More on "Precis Des Travaux de la Grande Armee" ]



Search the Series

© Copyright 1995-2012, The Napoleon Series, All Rights Reserved.

Top | Home ]