Military Subjects: Battles & Campaigns

 

Eylau: Precis Des Travaux de la Grande Armée

Proclamation par le roi de la Prusse sur l'insurrection polonaise : 4 décembre 1806

Berlin, le 4 décembre 1806.

On vient d'avoir connaissance ici de la proclamation suivante, que S. M. le roi de Prusse a cherché à faire pénétrer dans la Haute-Pologne, ou Prusse méridionale.

Proclamation contre les auteurs et complices des mouvemens d'insurrection dans la Prusse méridionale.

S. M. le roi de Prusse est instruit, par des indices dignes de foi, que des mouvemens d'insurrection doivent s'être manifestés dans le département des chambres de Posen et de Kalistch.  S. M. espère avec confiance, de la majeure partie de la nation composant la Prusse méridionale, à laquelle le départment de la chambre de Varsovie donne encore en ce moment un exemple si touchant, qu'elle se souviendra de tant de bienfaits qu'elle a reçus de S. M.; quelle n'oubliera point les efforts continuels du roi pour améliorer l'état du pays, pour l'élèver à un degré de prospérité qu'ils n'avait point connu auparavant, et qu'elle restera fidèle à ses devoirs.  Il ne peut donc y avoir que quelques nobles du pays même et de l'étranger qui puissent profiter de l'état actuel de guerre où se trouve le pays, pour chercher, par toutes sortes de faux exposés, à former un parti pour l'ennemi, à porter le pays à l'insurrection, et à retirer pour eux-mêmes, par le moyen des dévastations de la guerre civile, des avantages dignes de punition, et souillés du sang de leurs concitoyens.  On doit agir contre ces hommes pervers avec la plus grande rigueur.  S. M. les met en conséquence sous la loi militaire, et elle ordonne à toutes les autorités militaires et civiles d'arrêter tout noble qui porte les autres à l'insurrection, ou qui prend une part prochaine ou éloignée à l'insurrection, de le remettre au tribunal militaire le plus proche; il est en outre ordonné à tous les tribunaux militaires de juger, dans les vingt-quatre heures, tout noble arrêté, et, lorsqu'il est convaincu d'avoir pris part à l'insurrection, de le faire fusiller sur-le-champ.

Ce n'est qu'envers ceux des états au-dessous de celui de la noblesse, lesquels auraient pu se laisser séduire, que S. M. peut permettre que l'on emploie les moyens ordinaires de douceur.  Ceux-ci doivent donc être jugés que d'après ce que prescrivent les lois du pays.  Mais quiconque denonce volontairement les auteurs ou les complices de l'insurrection, doit non-seulement recevoir sa grace pour la part qu'il pourrait y avoir prise, mais ils sera aussi récompensé d'après les circonstances.  Osterode, le 18 novembre 1806.

FRÉDÉRIC-GUILLAUME.

 

 

Military Index | Battles Index | More on "Precis Des Travaux de la Grande Armee" ]

 



Search the Series

© Copyright 1995-2012, The Napoleon Series, All Rights Reserved.

Top | Home ]