Military Subjects: Battles & Campaigns

 

Eylau: Precis Des Travaux de la Grande Armée

Traité qui fut négocis par les Russes et Mecklenbourg : 25 Octobre 1806

On se rappelle que l'année dernière un corps de troupes russes, sous le commandement du général Tolstoy, traversa le pays de Mecklenbourg, sans qu'aucune des deux cours de Mecklenbourg-Strelitz et Schewrin se soit opposées à violation de leur neutralité, même par de simples protestations.  Il a été connu depuis que le duc de Meklenbourg-Schewrin était entré en arrangement avec la cour de Russie pour régler, d'une manière amicale, tout ce qui concernait le passage des troupes russes dans ses Etats, et le paiement des livraisons qui devaient leur être faites.  Voici les dispositions textuelles du traité qui fut négocis et signé à cette effet, le 25 octobre 1806, par M. le baron d'Alopens, au nom de S. M. l'empereur des Russies, et par le ministre de S. A. S. le duc de Mecklenbourg-Schwerin.

ART. Ier. D'après la constitution du pays de Mecklenbourg, on nommera des commissaires de marche, et l'on y joindra des députés de l'Ordre-Equestre et des Etats, pour régler avec les généraux russes les routes, les jours de marches et les endroits où les troupes passeront la nuit.

II. Le passage se fera aussi vite que possible, et les troupes feront journellement trois à quatre milles.  Tous les trois jours, il y aura séjour.

III. Tout ce dont on aura besoin sera demandé par les commandans des troupes russes, et sera livré en payant; mais on ne fera aucune réquisition arbitraire.

IV. Les charriots ne feront qu'une journée, et les voituriers ne seront pas forcés d'aller plus loin contre leur gré.

V. Les sujets habitans du pays de Mecklenbourg ne seront pas adressés à des officiers, sous-officiers ou simples soldats détachés, pour avoir leur paiement; mais il sera donné par les chefs des troupes russes, des bons ou des quittances pour tout ce qui leur sera livré, d'après lesquels le paiement se fera par le commissaire de S. M. l'empereur de Russie.

VI. Les prix suivans ont été convenus:

1o. Pour la nourriture d'un sous-officier, soldat ou domestique, 8 schellings en pièces de 2/3 par jour.

2o. Pour l'avoine, mesure de Rostock, 1 rey. 16 sch.

3o. Pour cent livres de foin, 2 rey. en 2/3.

4o. Soixante bottes de pailles, à 10 livres la botte, 2 rey.

5o. Une mesure de paille hachée, 3 rey.

6e. Pour une voiture atelée quatre chevaux, 3 rey. par jour.

7e. Pour un messager à cheval, 24 b. par mille.

8e. Pour un messager à pied, 12 schellings par mille. (Le rey. vaut 4 liv. 16 sols de France.)

VII. Les officiers et les commissaires paieront eux-mêmes, à ou prix raisonnable, ce qu'ils dépenseront. Dans le cas où le paiement serait refusé, le commissariat en est garant.

VIII. S'il se trouvait des malades à la suite des troupes pour lesquels on demanderait une autre nourriture, l'on paiera séparément.

IX. Tous les matériaux employés, et toutes les dépenses faites pour consolider les ponts nécessaires au transport de la grosse artillerie, seront payés après avoir été préalablement taxés.  Il en sera de même de tous les dommages causés dans les campagnes par la faute des troupes.

X. Des que le passage des troupes russes sera effectué, ou fera une liquidation de tout ce qui est mentionné ci-dessus, et le paiement se fera comptant contre quittance, à Schwrin, par le commissariat de l'empereur de Russie, à ceux qui seront nommés à cet effet, en pièces neuves de 2/3, ou en or, le louis d'or à 4 reydalles 32b.

Eu foi de quoi, nous, ministres de S. M. l'empereur de Russie et de S. A. le duc de Mecklenbourg Schwrin, avons signé les présentes, et les avons scellées de notre sceau ordinaire.

Donné à Schwerin, le 25 octobre 1805.

Signé, le baron D'ALOPEUS,

Et le comte de BASSEWITZ.

 

Military Index | Battles Index | More on "Precis Des Travaux de la Grande Armee" ]

 



Search the Series

© Copyright 1995-2012, The Napoleon Series, All Rights Reserved.

Top | Home ]