Military Subjects: Battles & Campaigns

 

Eylau: Precis Des Travaux de la Grande Armée

Combat de Golymin

Pendant que le corps de Benigsen était à Pultusk et y était battu, celui de Buxhowden se réunissait à Golymin, à midi.  La division Panin de ce corps qui avait été attaqué par le grand-duc de Berg, une autre division qui avait été battue à Nasielsk, arrivaient par différens chemins au camp de Golymin.

Le maréchal Davoust qui poursuivait l'ennemi depuis Nasielsk, l'atteignit, le chargea et lui enleva un bois prés du camp de Golymin.

Dans le même tems, le maréchal Augereau arrivant de Golaczima, prenait l'ennemi en flanc.  Le général de brigade Lapisse, avec le 16e. d'infanterie légère, enlevait à la baionnette un village qui servait de point d'appui à l'ennemi.  La division Heudelet se déployait et marchait à lui.  A trois heures après midi, le feu était des plus chaud.  Le grand duc de Berg fit exécuter avec le plus grand succès plusieurs charges, dans lesquelles la division de dragons Klein se distingua.  Cependant la nuit arrivant trop tôt, le combat continua jusqu'à onze heures du soir.  L'ennemi fit sa retraite en désordre, laissant son artillerie, ses bagages, presque tous ses sacs, et beaucoup de morts.  Toutes les colonnes ennemies se retirèrent sur Ostrolenka.

Le général Fenerolle, commandant une brigade de dragons, fut tué d'un boulet.  L'intrépide général Rapp, aide-de-camp de l'Empereur, a été blessé d'un coup de fusil à la tête de sa division de dragons.  Le colonel Sémélé, du brave 24e. de ligne, a été blessé.  Le maréchal Augereau a eu un cheval tué sous lui.

Cependant le maréchal Soult avec son corps d'armée était déjà à Molati, à deux lieues de Makow; mais les horribles boues, suite des pluies et du dégel, arrêtèrent sa marche et sauvèrent l'armée russe, dont pas un seul homme n'eût échappé sans cet accident.  Les destins de l'armée de Benigsen et de celle de Buxhowden devaient se terminer en-deça de la petite rivière dorcye; mais tous les mouvemens ont été contrariés par les effets du dégel, au point que l'artillerie a mis jusqu'à deux jours pour faire trois lieues.  Toutefois l'armée russe a perdu 80 pièces de canon, tous ses caissons, plus de douze cents voitures de bagages et douze mille hommes tués, blessés ou faits prisonniers.  Les mouvemens des colonnes françaises et seront un objet de vive curiosité pour les militaires, lorsqu'ils seront tracés sur la carte.  On y verra à combien peu il a tenu que toute cette armée ne fût prise et anéantie en peu de jours: et cela par l'effet d'une seule faute du général russe.

Nous avons perdu huit cents hommes tués, et nous avons eu deux mille blessés.  Maître d'une grande partie de l'artillerie ennemie, de toutes les positions ennemies, ayant repoussé l'ennemi à plus de 40 lieues, l'Empereur a mis son armée en quartier d'hiver.

Avant cette expédition, les officiers russes disaient qu'ils avaient cent cinquante mille hommes; aujourd'hui ils prétendent n'en avoir eu que la moitié.  Qui croire des officiers russes avant la bataille, ou des officiers russe après la bataille?

La Perse et la Porte ont déclaré la guerre à Russie.  Michelson attaque la Porte.  Ces deux grands Empires, voisins de la Russie, sont tourmentés par la politique fallacieuse du cabinet de Saint-Pétersbourg, qui agit depuis dix ans chez eux comme elle a fait pendant cinquante ans en Pologne.

M. Philippe Ségur, maréchal des-logis de la maison de l'Empereur, se rendant à Nasielsk, est tombé dans une embuscade de Cosaques qui s'étaient placés dans une maison du bois qui se trouve derrière Nasielsk.  Il en a tué deux de sa main, mais il a été fait prisonnier.

L'Empereur l'a fait réclamer, mais le général russe l'avait sur-le-champe dirigé sur Saint-Pétersbourg.

Two Maps of the Battle:

Map of Golymin
Map of Golymin

 

Military Index | Battles Index | More on "Precis Des Travaux de la Grande Armee" ]

 



Search the Series

© Copyright 1995-2012, The Napoleon Series, All Rights Reserved.

Top | Home ]