Military Subjects: Organization, Strategy & Tactics


Brief history and description of the uniforms of La Garde Impériale

By Frédéric Pouvesle

Troupes a Pied

A. Corps des grenadiers à pied

Nombre de régiments

.

Vieille Garde

Moyenne Garde

.

Jeune Garde

.

Année

Grenadiers

Fusiliers

Tirailleurs

Conscrits

Flanqueurs

1804

1

-

-

-

-

1805

1

-

-

-

-

1806

2

1

-

-

-

1807

2

1

-

-

-

1808

1

1

-

-

-

1809

1

1

2

2

-

1810

2

1

2

2

-

1811

3

1

6

-

1

1812

3

1

6

-

1

1813

2

1

13

-

1

1814

2

1

19

-

1

1815

4

-

6

-

-

 

1. 1er Régiment de Grenadiers à Pied

(1) Historique

1804 Par décret impérial du 29 juillet, le Régiment de Grenadiers de la Garde Consulaire est rattaché à la Garde Impériale. Il est constitué de 2 bataillons de grenadiers et d'un bataillon de vélites. Le bataillon de grenadiers est constitué de 8 compagnies dont l'effectif est : 1 capitaine, 2 premiers lieutenants, 2 seconds lieutenants, 1 sergent-major, 4 sergents, 1 fourrier, 8 caporaux, 2 sapeurs, 80 grenadiers et 2 tambours. Le bataillon de vélites est constitué de 5 compagnies dont l'effectif est : 1 premier lieutenant, 1 second lieutenant, 1 sergent-major, 4 sergents, 1 fourrier, 8 caporaux, 172 vélites et 2 tambours.

1814 A la restauration, il forme avec le 2eme Régiment le Corps Royal des Grenadiers de France.

1815 Le régiment est réintégré à la garde, et participe à la campagne de Belgique.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit bleu impérial à revers carrés blancs, collet bleu, parements écarlates à pattes blanches, retroussis écarlates ornés de grenades aurores sur fond blanc. Poches en long matérialisées par un passepoil écarlate. Epaulettes rouges à franges. Boutons jaunes.

Gilet et culotte blancs, guêtres longues blanches en été, noires en hiver.

Bonnet d'ourson noir avec plaque de cuivre timbrée d'un aigle couronné et de 2 grenades aux angles inférieurs, cordons et raquettes blancs. Plumet rouge, cocarde tricolore à la base. Jugulaire cuivre. Fond rouge à croix blanche, remplacée en 1807 par une grenade blanche.

Buffleteries blanche. Giberne noire timbrée d'un aigle couronné et de 4 grenades. Havresac fauve à courroies blanches et manteau roulé bleu impérial.

Sabre d'infanterie de la Garde, dragonne blanche à gland écarlates. Fusil à garniture de laiton et baïonnette.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupe avec galons de grade or au dessus des parements sur les deux manches. Epaulettes, cordons et raquettes rouges mêlées or.

(c) Officiers

Tenue de la troupe, avec épaulettes de grade et hausse-col or.

Bottes noires à revers fauves.

Bonnet à cordon et raquettes or.

Sabre à garde dorée, fourreau noir à bout doré, dragonne or.

(d) Tambours

Tenue de la troupe. Collet, parements, revers et retroussis bordé d'un galon rouge et or. Frange des épaulettes mêlées or. Caisse en cuivre à cercles bleus, cordage, tendeur et collier blancs, baguettes noires, porte-baguettes cuivre.

(e) Sapeurs

Tenue de la troupe. Collet, parements, revers et retroussis bordé d'un galon rouge et or. Frange des épaulettes, cordons et raquettes mêlés or. Insigne de sapeur sur le haut des bras.

Tablier, hache et sabre de sapeur. Grenades ornementales en cuivre sur les banderoles. Ceinturon à plaque de cuivre orné d'une grenade.

 

2. 2eme Régiment de Grenadiers à Pied

(1) Historique

1806 Création.

1807 Dissolution.

1811 Par décret impérial du 18 mai, il est crée un second Régiment de Grenadiers à Pied de la Garde, dont l'effectif est identique à celui du premier.

1814 A la restauration, il forme avec le 1er Régiment le Corps Royal des Grenadiers de France.

1815 Le régiment est réintégré à la garde, et participe à la campagne de Belgique.

(2) Uniforme

Identique au premier Régiment.

 

3. 3eme Régiment de Grenadiers à Pied

(1) Historique

1810 Par décret impérial du 13 septembre, le Régiment de Grenadiers de la Garde Royale Hollandaise est rattaché à la Garde Impériale, dont il constitue le second Régiment de Grenadiers.

1811 Par décret du 18 mars, suite à la création du second Régiment français, il prend le numéro 3.

1813 Le Régiment, presque entièrement détruit en Russie, est dissous, et ses débris sont versés dans le Corps des Grenadiers de la Vieille Garde.

1815 La Garde reconstituée comprend un 3eme Régiment de Grenadiers à Pied.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit blanc à revers carrés cramoisis, collet cramoisi, parements ronds cramoisis à pattes blanches, retroussis cramoisis ornés de grenades aurores. Poches en long matérialisées par un passepoil cramoisi. Epaulettes rouges à franges. Boutons jaunes.

Gilet et culotte blancs, guêtres longues blanches en été, noires en hiver.

Bonnet d'ourson noir sans plaque, cordons et raquettes blancs. Plumet rouge, cocarde tricolore à la base. Jugulaire cuivre. Fond rouge frappé d'une grenade blanche.

Buffleteries blanche. Giberne noire timbrée d'un aigle couronné et de 4 grenades. Havresac fauve à courroies blanches et manteau roulé bleu impérial.

Sabre d'infanterie, dragonne rouge. Fusil à garniture de fer et laiton.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupes avec galons de grade or au dessus des parements sur les deux manches. Epaulettes rouges mêlées or.

(c) Officiers

Tenue de la troupe, avec épaulettes de grade et hausse-col or.

Bonnet à cordon et raquettes or.

Bottes noires à revers fauves.

Sabre à garde dorée, fourreau noir à bout doré, dragonne or.

(d) Tambours

Tenue de la troupe en drap bleu impérial. Collet, parements, revers et retroussis bordé d'un galon rouge et or. Epaulettes à franges mêlées or. Caisse en cuivre à cercles bleus, cordage, tendeur et collier blancs, baguettes noires, porte-baguettes cuivre.

(e) Sapeurs

Tenue de la troupe en drap bleu impérial. Collet, parements, revers et retroussis bordé d'un galon rouge et or. Epaulettes à franges mêlées or. Insigne de sapeur sur le haut des bras.

Tablier, hache et sabre de sapeur. Tête de Gorgone en cuivre sur la banderole de giberne. Ceinturon à plaque de cuivre orné d'une grenade.

4. 4eme Régiment de Grenadiers à Pied

(1) Historique

1815 La Garde reconstituée comprend un 4eme Régiment de Grenadiers à Pied.

5. Fusiliers grenadiers

(1) Historique

1804 Création par décret du 25 mars de 2 bataillons de Vélites du Corps des Grenadiers à Pied.

1806 Création par décret du 19 septembre du Régiment de Fusiliers Grenadiers de la Garde. L'effectif de 1600 hommes provient des structures des bataillons de vélites. Ce Régiment et celui de Fusiliers Chasseurs constituent la Moyenne Garde.

1814 A la restauration, le régiment est licencié, et ses effectifs versés dans le Corps des Grenadiers.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Tenue des Grenadiers à Pied:

Habit bleu impérial à revers carrés blancs, collet bleu, parements ronds écarlates à pattes blanches, retroussis écarlates ornés de grenades aurores. Poches en long matérialisées par un passepoil écarlate. Epaulettes blanches, coupées de 2 raies longitudinales rouges. Boutons jaunes.

Gilet et culotte blancs, guêtres longues blanches en été, noires en hiver.

Shako noir avec aigle de cuivre, chevrons, cordons et raquettes (supprimés en 1813) blancs. Plumet rouge, cocarde tricolore à la base. Jugulaire et cercle de visière en cuivre.

Buffleteries blanches, giberne noire. Havresac fauve à courroies blanches et manteau roulé gris de fer.

Sabre d'infanterie, dragonne blanche à gland rouge. Fusil à garnitures de fer, baïonnette.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupes avec chevrons de grade or au dessus des parements. Epaulettes à tournante or. Shako à galon du haut or.

(c) Officiers

Tenue de la troupe, avec épaulettes de grade et hausse-col or.

Shako à galon du haut, cordon et raquettes or. Plumet à tulipe or.

Bottes noires à revers fauves.

Sabre à garde dorée, fourreau noir à bout doré, dragonne or.

(d) Tambours

Tenue de la troupe. Collet, parements, revers et retroussis bordé d'un galon or. Caisse en cuivre à cercles bleus, cordage, tendeur et collier blancs, baguettes noires, porte-baguettes cuivre.

6. 1er Régiment de Tirailleurs grenadiers

(1) Historique

1809 Création par décret impérial du 16 janvier du 1er Régiment de Tirailleurs Grenadiers de la Garde. Ce Régiment et celui de Tirailleurs Chasseurs constituent la Jeune Garde.

1810 Par décret du 30 décembre, le Régiment prend la désignation de 1er Régiment de Tirailleurs.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit bleu impérial à revers en pointe bleus lisérés blanc, collet rouge liséré bleu, parements en pointes et retroussis écarlates lisérés blanc, retroussis ornés d'aigles blancs. Poches en long matérialisées par un passepoil blanc. Pattes d'épaule rouges lisérées de blanc. Boutons jaunes.

Gilet et culotte blancs, guêtres courtes noires.

Shako noir avec aigle de cuivre, chevrons, cordons et raquettes blancs. Plumet blanc à sommet rouge, cocarde tricolore à la base. Jugulaire et cercle de visière en cuivre.

Buffleteries blanches, giberne noire timbrée d'un aigle de cuivre. Havresac fauve à courroies blanches, manteau roulé gris de fer.

Sabre d'infanterie, dragonne blanche à gland rouge. Fusil garni en fer.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupes avec chevrons de grade or au dessus des parements. Retroussis orné de grenades or. Epaulettes blanches coupées de 2 raies longitudinales or et tournante rouge franges mêlées or.

Shako à chevrons rouge coupés de deux fils d'or, cordons et raquettes rouge mêlé or.

(c) Officiers

Tenue d'officier des Grenadiers à Pied

Shako noir avec galon du haut noir brodé d'étoiles or passepoilé or, plumet rouge à tulipe or.

(d) Tambours

Tenue de la troupe. Collet, parements, revers et retroussis bordé d'un galon or. Caisse en cuivre à cercles bleus, cordage, tendeur et collier blancs, baguettes noires, porte-baguettes cuivre.

7. 2eme Régiment de Tirailleurs grenadiers

(1) Historique

1809 Création par décret impérial du 25 avril du 2eme Régiment de Tirailleurs Grenadiers de la Garde.

1810 Par décret du 30 décembre, le Régiment prend la désignation de 2eme Régiment de Tirailleurs.

(2) Uniforme

Identique au 1er Régiment.

 

8. 1er Régiment de Conscrits grenadiers

(1) Historique

1809 Création par décret impérial du 29 mars du 1er Régiment de Conscrits Grenadiers de la Garde.

1810 Par décret du 30 décembre, le Régiment prend la désignation de 3eme Régiment de Tirailleurs.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit bleu impérial à revers carrés et collet bleu. Parements ronds écarlates à pattes blanches. Retroussis blancs liséré rouge ornés d'aigles rouges. Poches en long matérialisées par un passepoil rouge. Pattes d'épaule bleues liséré rouge. Boutons jaunes.

Gilet et culotte blancs, guêtres d'infanterie légère noires.

Shako noir avec aigle de cuivre, chevrons blancs, cordons et raquettes rouges. Plumet rouge, cocarde tricolore à la base. Jugulaire en cuivre.

Buffleteries blanches. Havresac à courroies blanches, manteau roulé gris de fer.

Sabre d'infanterie, dragonne blanche à gland rouge. Fusil garni en fer.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupes avec galons de grade or au dessus des parements.

(c) Officiers

Shako noir avec galon du haut noir brodé d'étoiles or passepoilé or, plumet rouge à tulipe or.

9. 2eme Régiment de Conscrits grenadiers

(1) Historique

1809 Création par décret impérial du 31 mars du 2eme Régiment de Conscrits Grenadiers de la Garde.

1810 Par décret du 30 décembre, le Régiment prend la désignation de 4eme Régiment de Tirailleurs.

(2) Uniforme

identique au 1er Régiment

 

10. 1er Régiment de Tirailleurs

(1) Historique

1810 Par décret du 30 décembre, le 1er Régiment de Tirailleurs Grenadiers est renommé 1er Régiment de Tirailleurs.

1815 La Garde reconstituée comprend un 1er Régiment de Tirailleurs.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit bleu impérial à revers en pointe bleus lisérés blanc, collet rouge liséré bleu, parements en pointes et retroussis écarlates lisérés blanc, retroussis ornés d'aigles blancs. Poches en long matérialisées par un passepoil blanc. Pattes d'épaule rouges lisérées de blanc. Boutons jaunes.

Gilet et culotte blancs, guêtres courtes noires.

Shako noir avec aigle de cuivre, chevrons, cordons et raquettes rouges. Pompon blanc à sommet rouge (uniformément rouge en 1813), cocarde tricolore à la base. Jugulaire en cuivre.

Buffleteries blanches, giberne noire timbrée d'un aigle de cuivre. Havresac fauve à courroies blanches, manteau roulé gris de fer.

Sabre d'infanterie, dragonne blanche à gland rouge. Fusil garni en fer.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupes avec chevrons de grade or au dessus des parements. Retroussis orné de grenades or. Epaulettes blanches coupées de 2 raies longitudinales or et tournante rouge franges mêlées or.

Shako à chevrons rouge coupés de deux fils d'or, cordons et raquettes rouge mêlé or.

(c) Officiers

Tenue d'officier des Grenadiers à Pied

Shako noir avec galon du haut noir brodé d'étoiles or passepoilé or, plumet rouge à tulipe or.

(d) Tambours

Tenue de la troupe. Collet, parements, revers et retroussis bordé d'un galon or. Caisse en cuivre à cercles bleus, cordage, tendeur et collier blancs, baguettes noires, porte-baguettes cuivre.

11. 2eme Régiment de Tirailleurs

(1) Historique

1810 Par décret du 30 décembre, le 2eme Régiment de Tirailleurs Grenadiers est renommé 2eme Régiment de Tirailleurs.

1815 La Garde reconstituée comprend un 2eme Régiment de Tirailleurs.

(2) Uniforme

Identique au 1er Régiment, sauf le pompon du shako de la troupe qui est rouge à sommet blanc (uniformément rouge en 1813).

12. 3eme Régiment de Tirailleurs

(1) Historique

1810 Par décret du 30 décembre, le 1er Régiment de Conscrits Grenadiers est renommé 3eme Régiment de Tirailleurs.

1815 La Garde reconstituée comprend un 3eme Régiment de Tirailleurs.

(2) Uniforme

Identique au 1er Régiment, mais le shako de la troupe est surmonté d'une lentille rouge à centre blanc (remplacée par un pompon rouge en 1813).

13. 4eme Régiment de Tirailleurs

(1) Historique

1810 Par décret du 30 décembre, le 2eme Régiment de Conscrits Grenadiers est renommé 4eme Régiment de Tirailleurs.

1815 La Garde reconstituée comprend un 4eme Régiment de Tirailleurs.

(2) Uniforme

Identique au 1er Régiment, mais le shako de la troupe est surmonté d'une lentille blanche à centre rouge (remplacée par un pompon rouge en 1813).

14. 5eme Régiment de Tirailleurs

(1) Historique

1811 Le décret du 18 mai crée un 5eme Régiment de Tirailleurs.

1815 La Garde reconstituée comprend un 5eme Régiment de Tirailleurs.

(2) Uniforme

Identique au 1er Régiment, mais le shako de la troupe est surmonté d'une lentille blanche à centre bleu (remplacée par un pompon rouge en 1813).

15. 6eme Régiment de Tirailleurs

(1) Historique

1811 Le décret du 18 mai crée un 6eme Régiment de Tirailleurs.

1815 La Garde reconstituée comprend un 6eme Régiment de Tirailleurs.

(2) Uniforme

Identique au 1er Régiment, mais le shako de la troupe est surmonté d'une lentille bleue à centre blanc (remplacée par un pompon rouge en 1813).

16. Autres Régiments de Tirailleurs

(1) Historique

1813 Pendant la campagne de 1813, 13 Régiments de Tirailleurs supplémentaires sont crées.

1814 Tous ces régiments sont licenciés à la restauration.

(2) Uniforme

Identique au 1er Régiment.

 

17. Flanqueurs grenadiers

(1) Historique

1811 Création par décret du 4 septembre d'un régiment de Flanqueurs Grenadiers.

1814 Le régiment est dissous, et ses effectifs reversés dans la ligne.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit veste vert à revers, collet, parements en pointe et pattes d'épaule verts liséré chamois, retroussis écarlates lisérés chamois ornés d'aigles chamois. Poches en long matérialisées par un passepoil chamois. Boutons jaunes.

Culotte blanche et guêtres d'infanterie légère noires avec liséré et gland chamois.

Shako noir à aigle de cuivre, chevrons blancs, cordons et raquettes rouges, pompon boule jaune en bas et rouge en haut avec cocarde tricolore à ganse aurore à la base. Jugulaire et cercle de visière en cuivre.

Buffleteries blanches, giberne noire timbrée d'un aigle et de 4 grenades en cuivre. Havresac fauve à courroies blanches, manteau roulé gris de fer.

Sabre d'infanterie, dragonne blanche à gland rouge. Fusil garni en fer.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupes avec chevrons de grade or au dessus des parements. Epaulettes et franges rouges mêlées or , tournante rouge.

Shako à galon du haut, cordons et raquettes rouge mêlé or.

(c) Officiers

Tenue d'officier des Grenadiers à Pied

Shako noir avec galon du haut noir brodé d'étoiles or passepoilé or, plumet rouge à tulipe or.

(d) Tambours

Tenue de la troupe. Collet, parements, revers et retroussis bordé d'un galon rouge et or. Caisse en cuivre à cercles bleus, cordage, tendeur et collier blancs, baguettes noires, porte-baguettes cuivre.

(e) Sapeurs

Tenue de la troupe. Collet, parements, revers et retroussis bordé d'un galon or. Insigne de sapeur sur les manches. Epaulettes rouges.

Colback noir à flamme rouge soutaché or. Cordons et raquettes rouges. Plumet jaune à sommet rouge sur pompon de même.

Tablier et hache de sapeur.

 

18. Vétérans

(1) Historique

1804 Création par décret impérial du 29 juillet d'une compagnies de Vétérans de la Garde.

(2) Uniforme

Habit bleu impérial à revers carrés écarlates, collet bleu, parements écarlates à pattes bleues, retroussis écarlates lisérés blanc. Epaulettes rouges.

Gilet et culotte blancs, guêtres longues blanches en été, noires en hiver.

Chapeau noir galonné aurore. Plumet rouge, cocarde tricolore à la base à ganse aurore.

 

B. Corps des chasseurs à pied

.

Vieille Garde

Moyenne Garde

.

Jeune Garde

.

Année

Chasseurs

Fusiliers

Tirailleurs

Conscrits

Flanqueurs

1804

1

-

-

-

-

1805

1

-

-

-

-

1806

2

1

-

-

-

1807

2

1

-

-

-

1808

2

1

-

-

-

1809

2

1

2

2

-

1810

2

1

2

2

-

1811

2

1

6

-

1

1812

2

1

6

-

1

1813

2

1

13

-

1

1814

2

1

19

-

1

1815

4

-

6

-

-

 

1. 1er Régiment de Chasseurs à pied

(1) Historique

1804 Création par décret impérial du 29 juillet du Régiment de Chasseurs à Pied de la garde. L'effectif est identique à celui du Régiment de Grenadiers.

1814 A la restauration, il forme le Corps Royal des Chasseurs de France.

1815 Le régiment est réintégré à la garde, et participe à la campagne de Belgique.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit bleu impérial à revers en pointes blancs, collet bleu, parements en pointe écarlates lisérés blanc, retroussis écarlates ornés de cors aurores sur fond blanc. Poches en long matérialisées par un passepoil écarlate. Epaulettes vertes à tournante et franges écarlates. Boutons jaunes.

Gilet et culotte blancs, guêtres longues blanches en été, noires en hiver.

Bonnet d'ourson noir sans plaque, avec cordons et raquettes blancs. Plumet vert à sommet rouge, cocarde tricolore à la base.

Buffleteries blanches, giberne noire. Havresac fauve à courroies blanches, manteau roulé bleu.

Sabre d'infanterie, dragonne blanche à gland vert et franges écarlates. Fusil à garnitures de laiton.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupes avec chevrons de grade or au dessus des parements.

(c) Officiers

Tenue de la troupe, avec épaulettes de grade.

 

2. 2eme Régiment de Chasseurs à pied

(1) Historique

1806 Crée par décret impérial du 15 avril sur le modèle du 1er régiment.

1815 Le régiment est réintégré à la garde, et participe à la campagne de Belgique.

(2) Uniforme

Identique à celui du 1er régiment.

 

3. 3eme et 4eme Régiments de chasseurs à pied

(1) Historique

1815 La Garde reconstituée comprend un 3eme et 4eme régiments de Chasseurs à pied, qui participent à la campagne de Belgique.

(2) Uniforme

Identique à celui du 1er régiment.

 

4. Régiment de Fusiliers chasseurs

(1) Historique

1806 Le régiment est formé par décret du 15 décembre à partir des deux bataillons de vélites des Chasseurs à Pied. Il est de Moyenne Garde.

1814 Le Régiment est licencié, et ses effectifs dispersés dans la ligne.

(2) Uniforme

Habit bleu impérial à revers en pointes blancs, collet bleu, parements en pointe écarlates lisérés blanc, retroussis écarlates ornés de cors et de grenades aurores. Poches en long matérialisées par un passepoil écarlate. Epaulettes blanches, coupées de 2 raies longitudinales vertes.

Gilet et culotte blancs, guêtres longues blanches en été, noires en hiver.

Shako noir avec aigle de cuivre, chevrons, cordons et raquettes blancs. Plumet vert à sommet rouge, cocarde tricolore à la base.

Buffleteries blanches, giberne noire. Havresac fauve à courroies blanches, manteau roulé bleu.

Sabre d'infanterie, dragonne blanche à gland vert et franges écarlates. Fusil à garnitures de laiton.

 

5. 1er Régiment de Tirailleurs chasseurs

(1) Historique

1809 Création du régiment par décret du 10 mai sur le modèle des Tirailleurs Grenadiers.

1810 Par décret du 30 décembre, le régiment prend la dénomination de 1er Régiment de Voltigeurs.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit bleu impérial à revers en pointe bleus lisérés blanc, collet rouge liséré bleu, parements en pointes écarlates lisérés blanc, retroussis écarlates ornés d'aigles et de cors verts. Poches en long matérialisées par un passepoil blanc. Pattes d'épaule vertes lisérées de blanc. Boutons jaunes.

Gilet et culotte blancs, guêtres courtes noires.

Shako noir avec aigle de cuivre, chevrons, cordons et raquettes blancs. Plumet vert, cocarde tricolore à la base. Jugulaire et cercle de visière en cuivre.

Buffleteries blanches, giberne noire timbrée d'un aigle de cuivre. Havresac fauve à courroies blanches, manteau roulé gris de fer.

Sabre d'infanterie, dragonne blanche. Fusil garni en fer.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupes avec chevrons de grade or au dessus des parements. Epaulettes blanches coupées de 2 raies longitudinales or et franges vertes mêlé or.

Shako à chevrons rouge coupés de deux fils d'or, cordons et raquettes vert mêlé or.

(c) Officiers

Tenue d'officier des Chasseurs à pied.

Shako noir avec galon du haut noir brodé de lauriers or et passepoilé or, plumet vert à sommet rouge et tulipe or.

(d) Tambours

Tenue de la troupe. Collet, parements, revers et retroussis bordé d'un galon or. Caisse en cuivre à cercles bleus, cordage, tendeur et collier blancs, baguettes noires, porte-baguettes cuivre.

 

6. 2eme Régiment de Tirailleurs chasseurs

(1) Historique

1809 Création du régiment par décret du 10 mai sur le modèle des Tirailleurs Grenadiers.

1810 Par décret du 30 décembre, le régiment prend la dénomination de 2eme Régiment de Voltigeurs.

(2) Uniforme

Identique à celui du 1er régiment.

 

7. 1er Régiment de Conscrits chasseurs

(1) Historique

1809 Création du régiment par décret du 29 janvier.

1810 Par décret du 30 décembre, le régiment prend la dénomination de 3eme Régiment de Voltigeurs.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit bleu impérial à revers en pointes bleus lisérés blanc, collet et parements en pointe écarlates lisérés blanc, retroussis et pattes d'épaule bleus lisérés rouge, les retroussis sont ornés de cors verts.

Gilet blanc, culotte bleue et guêtres d'infanterie légère noires liséré vert avec gland vert.

Shako noir à aigle de cuivre, avec chevrons, cordons et raquettes blancs. Carotte verte, cocarde tricolore à ganse argent à la base. Jugulaire en cuivre.

Buffleteries blanches, giberne noire. Havresac fauve à courroies blanches, manteau roulé gris de fer.

Sabre d'infanterie. Fusil garni en fer.

(b) Sous-officiers

Chevrons de grade aurore, épaulettes vertes à tournante et franges rouges.

(c) Officiers

Tenue de la troupe, avec épaulettes de grade et hausse-col or.

Bottes à la hongroise noires à liséré et gland or.

Shako noir avec galon du haut noir brodé de lauriers or passepoilé or, plumet vert à sommet rouge et tulipe or. Jugulaire et cercle de visière dorés.

Epée à garde dorée, fourreau noir à bout doré, dragonne or.

(d) Tambours

Tenue de la troupe. Collet, parements, revers et retroussis bordé d'un galon or. Epaulettes vertes à tournante et franges rouges. Caisse en cuivre à cercles bleus, cordage, tendeur et collier blancs, baguettes noires, porte-baguettes cuivre.

(e) Sapeurs

Tenue de la troupe. Insigne de sapeur rouge sur le haut des manches. Epaulettes vertes à tournante et franges rouge mêlé or.

Bonnet d'ourson noir sans plaque. Cordons et raquettes vert mêlé or. Plumet vert à sommet rouge.

Tablier et hache de sapeur. Haches de sapeur et cor de cuivre sur la banderole de giberne. Ceinturon à plaque de cuivre ornée d'un cor.

 

8. 2eme Régiment de Conscrits chasseurs

(1) Historique

1809 Création du régiment par décret du 31 janvier.

1810 Par décret du 30 décembre, le régiment prend la dénomination de 4eme Régiment de Voltigeurs.

(2) Uniforme

Identique à celui du 1er Régiment

 

9. Gardes nationaux

(1) Historique

1810 En récompense de leur défense des côtes de Flandres et de la Manche, l'Empereur intégre à la garde un régiment à 4 bataillons recrutés parmi les Gardes Nationaux du Nord.

1813 Par décret du 15 février, le régiment prend la dénomination de 7eme Régiment de Voltigeurs.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Grenadiers : habit bleu impérial à revers en pointe blancs lisérés rouge, collet rouge liséré blanc, parements en pointes rouges lisérés blanc, retroussis blancs liséré rouge ornés de grenades rouges. Poches en long matérialisées par un passepoil rouge. Epaulettes rouges. Boutons jaunes.

Gilet et culotte blancs, guêtres courtes noires.

Shako noir avec aigle de cuivre, cordons et raquettes rouges. Pompon et toupet rouges, cocarde tricolore à la base. Jugulaire cuivre.

Buffleteries blanches, giberne noire timbrée d'un aigle de cuivre. Havresac fauve à courroies blanches, manteau roulé gris de fer.

Sabre d'infanterie, dragonne blanche à gland rouge. Fusil garni en fer.

Fusiliers : tenue des grenadiers avec pattes d'épaule bleues liséré rouge, retroussis ornés d'aigles bleus.

Shako à cordons et raquettes blancs. Pompon et toupet aux couleurs de la compagnie.

Voltigeurs : tenue des grenadiers avec épaulettes vertes, retroussis ornés de cors verts.

Shako à cordons, raquettes, pompon et toupet verts.

Dragonne blanche à gland vert.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupes avec chevrons de grade or au dessus des parements. Epaulettes garnies or, ornements de retroussis or.

Shako à cordons et raquettes mêlés or, galon du haut or.

(c) Officiers

Tenue des officiers de Tirailleurs Chasseurs.

(d) Tambours

Tenue de la troupe. Collet, parements, revers et retroussis bordé d'un galon or. Caisse en cuivre à cercles bleus, cordage, tendeur et collier blancs, baguettes noires, porte-baguettes cuivre.

 

10. 1er Régiment de Voltigeurs

(1) Historique

1810 Le décret du 30 décembre transforme le 1er Régiment de Tirailleurs Chasseurs en 1er Régiments de Voltigeurs.

1814 Le Régiment est licencié, et ses effectifs dispersés dans la ligne.

1815 Le régiment est réintégré à la garde, et participe à la campagne de Belgique.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit bleu impérial à revers en pointe bleus lisérés blanc, collet chamois liséré bleu, parements en pointes écarlates lisérés blanc, retroussis écarlates ornés d'aigles et de cors verts. Poches en long matérialisées par un passepoil blanc. Pattes d'épaule vertes lisérées de blanc. Boutons jaunes.

Gilet et culotte blancs, guêtres en forme de bottes à la hongroise noires, liséré et gland bleus.

Shako noir avec aigle de cuivre, cordons et raquettes blancs. Plumet vert à sommet rouge, cocarde tricolore à la base. Jugulaire en cuivre.

Buffleteries blanches, giberne noire. Havresac fauve à courroies blanches, manteau roulé gris de fer.

Sabre d'infanterie, dragonne blanche. Fusil garni en fer.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupes avec chevrons de grade or au dessus des parements. Epaulettes blanches coupées de 2 raies longitudinales or et franges vertes mêlé or.

Shako à cordons et raquettes vert mêlé or.

(c) Officiers

Tenue d'officier des Chasseurs à pied.

Shako noir avec galon du haut noir brodé de lauriers or et passepoilé or, plumet vert à sommet rouge et tulipe or.

(d) Tambours

Tenue de la troupe. Collet, parements, revers et retroussis bordé d'un galon or. Caisse en cuivre à cercles bleus, cordage, tendeur et collier blancs, baguettes noires, porte-baguettes cuivre.

 

11. 2eme Régiment de Voltigeurs

(1) Historique

1810 Le décret du 30 décembre transforme le 2eme Régiment de Tirailleurs Chasseurs en 2eme Régiments de Voltigeurs.

1814 Le Régiment est licencié, et ses effectifs dispersés dans la ligne.

1815 Le régiment est réintégré à la garde, et participe à la campagne de Belgique.

(2) Uniforme

Identique à celui du 1er Régiment

 

12. 3eme Régiment de Voltigeurs

(1) Historique

1810 Le décret du 30 décembre transforme le 1er Régiment de Conscrits Chasseurs en 3eme Régiments de Voltigeurs.

1814 Le Régiment est licencié, et ses effectifs dispersés dans la ligne.

1815 Le régiment est réintégré à la garde, et participe à la campagne de Belgique.

(2) Uniforme

Identique à celui du 1er Régiment

 

13. 4eme Régiment de Voltigeurs

(1) Historique

1810 Le décret du 30 décembre transforme le 2eme Régiment de Conscrits Chasseurs en 4eme Régiments de Voltigeurs.

1814 Le Régiment est licencié, et ses effectifs dispersés dans la ligne.

1815 Le régiment est réintégré à la garde, et participe à la campagne de Belgique.

(2) Uniforme

Identique à celui du 1er Régiment

 

14. 5eme Régiment de Voltigeurs

(1) Historique

1810 Le décret du 18 mai crée le 5eme Régiments de Voltigeurs.

1814 Le Régiment est licencié, et ses effectifs dispersés dans la ligne.

1815 Le régiment est réintégré à la garde, et participe à la campagne de Belgique.

(2) Uniforme

Identique à celui du 1er Régiment

 

15. 6eme Régiment de Voltigeurs

(1) Historique

1810 Le décret du 28 août crée le 6eme Régiments de Voltigeurs.

1814 Le Régiment est licencié, et ses effectifs dispersés dans la ligne.

1815 Le régiment est réintégré à la garde, et participe à la campagne de Belgique.

(2) Uniforme

Identique à celui du 1er Régiment

 

16. 7eme Régiment de Voltigeurs

(1) Historique

1810 Par décret du 15 février, le Régiment de Gardes Nationaux prend la dénomination de 7eme Régiments de Voltigeurs.

1814 A la restauration, le régiment est licencié, et ses effectifs versés dans la ligne.

(2) Uniforme

Identique à celui du 1er Régiment

 

17. Autres Régiments de Voltigeurs

1813 Le décret du 25 mars crée le 8eme Régiments de Voltigeurs. Le 3 avril apparaissent les 9, 10, 11, 12 et 13eme Régiments.

1814 Les Régiments 14 à 19 sont crées le 21 janvier. A la restauration, tous ces régiment sont licenciés, et leurs effectifs versés dans la ligne.

 

18. Flanqueurs chasseurs

(1) Historique

1813 Le régiment est crée par décret du 23 mars et intégré à la garde le 26 décembre.

1814 A la restauration, le régiment est licencié, et ses effectifs versés dans la ligne.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit veste vert à revers et collet verts liséré chamois, parements et retroussis écarlates lisérés chamois, les retroussis sont ornés de cors verts. Poches en long matérialisées par un passepoil chamois.. Pattes d'épaule vertes à liséré chamois.

Culotte blanche, guêtres courtes noires.

Shako noir à aigle de cuivre, carotte verte à sommet jaune avec cocarde tricolore à la base.

Buffleteries blanches, giberne noire frappée d'un cor de cuivre. Havresac fauve à courroies blanches, manteau roulé gris de fer.

Sabre d'infanterie, dragonne blanche. Fusil garni en fer.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupes avec chevrons de grade or au dessus des parements.

(c) Officiers

Tenue de la troupe, avec épaulettes de grade et hausse-col or.

Bottes à la hongroise noires à liséré et gland or.

Shako noir avec galon du haut noir brodé de lauriers or passepoilé or, carotte verte à sommet jaune. Jugulaire et cercle de visière dorés.

Sabre à garde dorée, fourreau noir à bout doré, dragonne or.

(d) Tambours

Tenue de la troupe. Collet, parements, revers et retroussis bordé d'un galon or. Chevrons or et vert sur la longueur du bras.

 

TROUPES A CHEVAL

A. Grenadiers à cheval

1. Grenadiers à cheval

(1) Historique

1799 Levé comme régiment de chevau-légers le 2 décembre.

1800 Transformé en Grenadiers à Cheval de la Garde des Consuls.

1804 Intégrés à la Garde impériale le 18 mai, le régiment est organisé en 4 escadrons de chacun 2 compagnies, avec un effectif total de 1018 hommes.

1805 L'effectif est augmenté de 2 escadrons de vélites.

1811 Les 2 escadrons de vélites sont dissous et reversés dans le rang. L'effectif du régiment est alors porté à 5 escadrons.

1812 Après la campagne de Russie, l'effectif est ramené à 4 escadrons.

1813 Le régiment de Grenadiers à Cheval de la Garde est augmenté d'un 5eme et d'un 6eme escadrons, qui appartiennent à la Jeune Garde. Ces deux escadrons sont licenciés le 23 juillet.

1814 A la restauration, les 4 escadrons de la Vieille Garde forment le Corps Royal des Cuirassiers de France.

1815 Le régiment est réintégré à la garde, et participe à la campagne de Belgique avec un effectif de 1042 hommes. Il est licencié le 25 novembre.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit bleu impérial à revers carrés blancs, collet bleu, parements rond écarlates à pattes blanches. Retroussis écarlate ornés de grenades aurores sur fond blanc. Poches en long matérialisée par un passepoil écarlate. Epaulettes aurores sans franges. Aiguillette aurore à l'épaule droite. Boutons jaunes.

Gilet blanc, culotte de daim et bottes à l'écuyère.

Bonnet d'ourson noir à fond écarlate traversé d'une croix blanche. Cordons et raquettes aurores. Plumet écarlate avec cocarde à la base ornée d'un aigle aurore. Jugulaire cuivre.

Buffleteries blanches. Giberne noire ornée d'une grenade en cuivre, remplacée en 1806 par une plaque en losange timbrée de l'aigle impérial. Plaque de ceinturon en cuivre ornée d'une grenade.

Sabre de grenadier à cheval, garde de cuivre et fourreau de cuir noir recouvert de cuivre, dragonne blanche. Fusil garni en laiton et baïonnette.

Schabraque, portemanteau et fontes de drap bleu impérial à galon et passepoil aurores, schabraque brodée d'une couronne impériale aux angles. Harnachement à la française en cuir noir. Chevaux noirs.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupes avec galons de grade.

(c) Officiers

Tenue de la troupe, avec épaulettes de grade or. Tous les ornements aurores deviennent or.

(d) Trompettes

Habit bleu céleste à revers carrés cramoisis liséré or et boutonnières or, collet bleu céleste liséré or. Retroussis cramoisis ornés de grenades aurores. Epaulette rouge liséré or à tournante or. Aiguillette rouge mêlé or.

Bonnet d'ourson blanc. Cordons et raquettes or mêlé rouge. Plumet blanc à sommet bleu céleste.

Schabraque et fontes de drap cramoisi à galon et passepoil or. Portemanteau bleu céleste à galon or et passepoil cramoisi. Harnachement à la française en cuir noir. Chevaux gris.

Trompette à cordon et glands or mêlé rouge.

 

2. 1er Régiment d'Eclaireurs Lanciers

(1) Historique

1813 Crées par décret impérial du 9 décembre. Le régiment est organisé en 4 escadrons de 250 hommes.

1814 Le régiment est dissous et ses effectifs sont reversés dans la ligne.

(2) Uniforme

Vieille Garde : habit à la hussarde, dolman verts galonné blanc, tresses blanches, collet et parements en pointe écarlates galonnés blanc. Ceinture écarlate à coulants et cordon blancs.

Pelisse verte à tresses et ganses blanches, fourrure noire.

pantalon vert à tresses blanches.

Shako noir à aigle de cuivre, galon du haut noir brodé de cercles rouges, pompon aurore , cocarde tricolore à ganse argent, jugulaire de cuivre.

Jeune Garde : habit vert, collet, parements en pointe, retroussis et pattes d'épaule cramoisis.

pantalon gris à bandes rouges.

Shako noir avec aigle d'argent, galon du haut noir brodé de cercles rouges, plumet rouge , cocarde tricolore à ganse argent à la base. Jugulaire argent.

Buffleterie blanche, sabre de cavalerie légère à garde de cuivre et fourreau de fer, dragonne blanche. Lance de bois noir et pistolet pour les rangs de lanciers, mousqueton et baïonnette pour les rangs de carabiniers.

Selle recouverte d'une schabraque de drap vert à galon blanc et passepoil écarlate. Portemanteau de même. Harnachement de cavalerie légère en cuir noir.

 

3. 3eme régiment de Gardes d'Honneur

(1) Historique

1813 Le Régiment est levé à Tours, parmi les jeunes nobles et bourgeois français ou des pays annexés, chargé de payer leur équipement. Il est admis dans le Garde le 29 juillet.

1814 A la restauration, le régiment est licencié, et ses éléments français sont admis dans la Maison du Roi.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit à la hussarde, dolman vert à tresses blanche, collet et parements en pointe écarlates lisérés blanc. Pelisse verte à tresses et ganses blanches, doublure blanche et fourrure noire. Ceinture cramoisie à coulants cordon et gland blancs. Boutons blancs.

Culotte écarlate à tresse blanches. Bottes à la hongroise noires sans liséré avec un gland blanc.

Shako écarlate, galonné blanc en haut, plaque avec aigle et soubassement argents, cordons et raquettes blancs, plumet vert à sommet jaune et pompon à la couleur de l'escadron, cocarde tricolore à la base.

Buffleterie blanche, giberne noire, sabretache de cuir noir frappée d'un aigle couronné et du numéro du régiment argents.

Sabre de cavalerie légère à garde de cuivre et fourreau de fer, dragonne blanche. Mousqueton et baïonnette.

Selle recouverte d'une schabraque en mouton blanc festonnée vert. Portemanteau à galon et chiffre blancs. Harnachement de cavalerie légère en cuir noir.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupe à tresses blanches mêlées de vert, galons de grade argents au dessus du parement. Sabretache de cuir rouge à galon, aigle et numéro argents. Pas de mousqueton.

(c) Officiers

Tenue de la troupe à tresses argent, galons de grade argents au dessus du parement.

Colback de fourrure noire, flamme écarlate à passepoil et soutache argents ou shako écarlate à garniture et galons argents. Plumet de la troupe sur pompon argent.

Banderole de giberne en cuir rouge à galons et ornements argents, giberne noire à pattelette bordée d'argent, ceinturon rouge bordé argent. Sabretache de cuir rouge à galon, aigle et numéro argents. Dragonne or.

Selle recouverte d'une schabraque de toile verte à galon argent et passepoil écarlate, frappée aux angles d'un aigle argent. Harnachement à ornements argents.

(d) Trompettes

Tenue de la troupe en drap bleu céleste à collet et parements verts.

Sabretache de cuir rouge à galon rouge.

Schabraque en mouton noir.

Flamme de trompette jaune à franges, aigle et galons blancs.

 

B. Dragons

1. Régiment de Dragons

(1) Historique

1806 Le décret du 15 avril crée un régiment de dragons sur le modèle du Régiment de Grenadiers à Cheval. L'Impératrice décide d'être la marraine de ce nouveau corps, qui prend le nom de Dragons de l'Impératrice.

1807 Le Régiment est augmenté de deux escadrons, ce qui porte l'effectif à 1269 hommes.

1812 Le Régiment est augmenté d'un sixième escadron qui est de Jeune Garde. Cet escadron prend le 12 janvier le nom de 2eme Régiment de Dragons de la Garde. Ce régiment est dissous dans la même année, et ses effectif reversés au 1er Régiment.

1814 A la restauration, le Régiment forme le Corps Royal des Dragons de France.

1815 Le Régiment est réintégré à la garde, et participe à la campagne de Belgique.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit vert foncé à revers carrés blancs, collet vert, parements rond écarlates à pattes blanches. Retroussis écarlate ornés de grenades aurores sur fond blanc. Poches en long matérialisée par un passepoil écarlate. Epaulettes sans franges aurores. Aiguillette aurore à l'épaule droite. Boutons jaunes.

Gilet blanc, culotte de daim et bottes à l'écuyère.

Casque à la Minerve à bombe et cimier de cuivre. Turban imitant la peau de léopard. Crinière et toupet de crin noir. Plumet écarlate. Jugulaire et cercle de visière en cuivre.

Buffleteries blanches. Giberne noire ornée d'une plaque en losange timbrée de l'aigle impérial. Plaque de ceinturon en cuivre ornée d'une grenade.

Sabre de grenadier à cheval à garde de cuivre et fourreau de cuir noir recouvert de cuivre, dragonne blanche. Fusil garni en laiton et baïonnette.

Schabraque, portemanteau et fontes de drap vert à galon et passepoil aurores, schabraque brodée d'une couronne impériale aux angles. Harnachement à la française en cuir noir. Chevaux alezans.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupes avec galons de grade.

(c) Officiers

Tenue de la troupe, avec épaulettes de grade or. Tous les ornements aurores deviennent or.

(d) Trompettes

Tenue de la troupe en drap bleu céleste, revers, collet ,parements, pattes de parement et retroussis lisérés or. Après 1810, l'habit devient blanc à revers, collet ,parements, pattes de parement et retroussis bleu céleste lisérés or. Epaulette bleu céleste liséré or à tournante or. Aiguillette bleu céleste mêlé or.

Trompette à cordon et gland bleu céleste mêlé or.

 

2. 2eme Régiment d'Eclaireurs Lanciers

(1) Historique

1813 Crées par décret impérial du 9 décembre. Le régiment est organisé en 4 escadrons de 250 hommes.

1814 Le régiment est dissous et ses effectifs sont reversés dans la ligne.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Surtout vert, collet cramoisi liséré de vert, parements en pointe, retroussis et pattes d'épaule cramoisis. Poches à la Soubise matérialisée par un passepoil cramoisi. Boutons jaunes.

Pantalon vert à bandes cramoisies, galonné en bas de cramoisi. Bottes légères noires.

Shako cramoisi, avec en haut un galon rouge brodé d'anneaux noirs et soutaché de noir. Couvre-nuque noir, cordon aurore. Plumet blanc, pompon à la couleur de l'escadron, cocarde tricolore à ganse aurore à la base. Mentonnière de cuir noir.

Buffleterie noire, giberne noire.

Sabre de cavalerie légère à garde de cuivre et fourreau de fer, dragonne blanche. Lance de bois noir et pistolet pour les rangs de lanciers, mousqueton et baïonnette pour les rangs de carabiniers.

Selle en cuir naturel sans fontes ni schabraque. Tapis de selle gris clair. Manteau vert roulé sur le pommeau. Portemanteau cramoisi à galon et passepoil aurores. Harnachement de cavalerie légère en cuir noir.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupe, avec chevrons de grade argents au dessus des parements. Les sous-officiers ne portent ni la lance, ni le mousqueton.

(c) Officiers

Tenue de la troupe, avec galon de shako brodé d'anneaux d'or. Le cordon de shako est terminé par des raquettes fixées sur le côté droit de la poitrine. Epaulettes de grade or.

Buffleteries noires bordées or, giberne noire bordée or frappée d'un aigle.

Selle recouverte d'une schabraque de drap vert à galon or et passepoil vert frappée d'une couronne et d'un aigle couronné aux angles. Harnachement de cuir noir avec ornements dorés.

(d) Trompettes

Tenue de la troupe en drap bleu céleste, collet et parements lisérés aurore.

Trompette à cordons et glands vert mêlé aurore.

Chevaux gris.

 

3. 2eme régiment de Gardes d'Honneur

(1) Historique

1813 Le Régiment est levé à Metz, parmi les jeunes nobles et bourgeois français ou des pays annexés (environ 25% des effectifs), chargé de payer leur équipement. Il est admis dans le Garde le 29 juillet.

1814 A la restauration, le régiment est licencié, et ses éléments français sont admis dans la Maison du Roi.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit à la hussarde, dolman vert à tresses blanche, collet et parements en pointe écarlates lisérés blanc. Pelisse verte à tresses et ganses blanches, doublure blanche et fourrure noire. Ceinture cramoisie à coulants verts. Boutons blancs.

Culotte écarlate à tresse blanches. Bottes à la hongroise noires sans liséré avec un gland blanc.

Shako écarlate, galonné blanc en haut, plaque avec aigle et soubassement argents, cordons et raquettes blancs, plumet vert à sommet bleu et pompon à la couleur de l'escadron, cocarde tricolore à la base.

Buffleterie blanche, giberne noire, sabretache de cuir noir frappée d'un aigle couronné et du numéro du régiment argents.

Sabre de cavalerie légère à garde de cuivre et fourreau de fer, dragonne blanche. Mousqueton et baïonnette.

Selle recouverte d'une schabraque en mouton blanc festonnée vert. Portemanteau à galon et chiffre blancs. Harnachement de cavalerie légère en cuir noir.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupe à tresses blanches mêlées de vert, galons de grade argents au dessus du parement. Sabretache de cuir rouge à galon, aigle et numéro argents. Pas de mousqueton.

(c) Officiers

Tenue de la troupe à tresses argent, galons de grade argents au dessus du parement.

Colback de fourrure noire, flamme écarlate à passepoil et soutache argents ou shako écarlate à garniture et galons argents. Plumet de la troupe sur pompon argent.

Banderole de giberne en cuir rouge à galons et ornements argents, giberne noire à pattelette bordée d'argent, ceinturon rouge bordé argent. Sabretache de cuir rouge à galon, aigle et numéro argents. Dragonne or.

Selle recouverte d'une schabraque de toile verte à galon argent et passepoil écarlate, frappée aux angles d'un aigle argent. Harnachement à ornements argents.

(d) Trompettes

Tenue de la troupe mais le dolman est bleu céleste à collet et parements de même. Pelisse bleu céleste.

Sabretache de cuir rouge à galon rouge.

Schabraque en mouton noir.

Flamme de trompette bleu céleste à franges, aigle et galons blancs.

 

C. Chasseurs à cheval

1. 1er Régiment de Chasseurs à cheval

(1) Historique

1796 Le Général Bonaparte crée le corps des Guides de l'Armée d'Italie.

1800 Le corps est intégré à la Garde des Consuls , comme Chasseurs à Cheval de la Garde des Consuls.

1804 Intégrés à la Garde impériale le 29 juillet, le régiment est réorganisé sur le modèle du Régiment de Grenadiers à Cheval.

1805 L'effectif est augmenté de 4 compagnies de vélites.

1812 Les escadrons de vélites sont dissous et reversés dans le rang. L'effectif du régiment est alors porté à 5 escadrons.

1813 L'effectif du Régiment passe à 9 escadrons, dont les 5 derniers appartiennent à la Jeune Garde.

1814 A la restauration, les 4 escadrons de la Vieille Garde forment le Corps Royal des Chasseurs à Cheval de France.

1815 Les escadrons de Vieille Garde sont réintégrés comme 1er Régiment de Chasseurs à Cheval de la Garde.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit à la hussarde, dolman vert foncé à ganses et tresses aurores, collet vert à galon aurore. Parements en pointe écarlates galonnés aurore. Pelisse écarlate à tresses et ganses aurores, doublure blanche et fourrure noire. Ceinture verte à coulant et cordon écarlates et gland vert à franges écarlates.

Culotte en daim. Bottes à la hongroise noires à liséré et gland aurore.

Colback de fourrure noire. Flamme écarlate à passepoil et soutache aurore. Cordons et raquettes aurores. Plumet vert à sommet rouge avec cocarde tricolore brodée d'un aigle aurore. Jugulaire en gourmette de cuivre.

Buffleterie blanche, giberne noire ornée d'un aigle de cuivre, sabretache de drap vert galonnée aurore décorée des armes impériales (aigle aurore sur manteau rouge doublé d'hermine blanche, le tout surmonté d'une couronne aurore).

Sabre de cavalerie légère de la Garde. Garde à une branche en cuivre et fourreau de cuir noir recouvert de cuivre. Dragonne blanche. Mousqueton et baïonnette.

Selle recouverte d'une schabraque de drap vert galonné aurore et passepoilée rouge, brodée aux angles d'un aigle couronné aurore. Portemanteau vert galonné aurore et passepoilé rouge. Harnachement de cavalerie légère de cuir noir.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupe avec chevrons de grade or au dessus des parements. Tresses et galons aurore mêlé or sur le dolman, vert mêlé or sur la pelisse.

(c) Officiers

Tenue de la troupe avec chevrons de grade or au dessus des parements. Tous les ornements aurores deviennent or. Fourrure de la pelisse blanche, cordon or orné de raquettes de même. Ceinture verte à coulants, cordon et glands or.

Banderole de giberne verte à bordé or. Ceinturon et bélières rouge bordés or.

Schabraque en peau de panthère à galon or et feston vert.

(d) Trompettes

Tenue de la troupe avec dolman en drap bleu céleste à collet et parements écarlates galonnés rouge mêlé or. Tresses et galons rouge mêlé or sur le dolman, bleu céleste mêlé or sur la pelisse. Ceinture rouge à coulants, cordon et glands bleu céleste mêlé or.

Colback blanc. Flamme écarlate à passepoil et soutache bleu céleste mêlé or. Cordons et raquettes rouge mêlé or. Plumet bleu céleste à sommet rouge.

Sabretache de drap bleu céleste à galon or ornée d'un aigle impérial or. Trompette à cordon rouge mêlé or et flamme écarlate à frange or ornée des armes impériales.

Schabraque en écarlate (bleu céleste après 1812) à galon or et passepoil bleu céleste. Portemanteau bleu céleste à galon or et passepoil rouge.

 

2. 2eme Régiment de Chasseurs à cheval

(1) Historique

1815 Les escadrons de Chasseurs à Cheval de la Jeune Garde sont réintégrés comme 2eme Régiment de Chasseurs à Cheval de la Garde.

(2) Uniforme

Habit à la hussarde, dolman vert foncé à ganses et tresses aurores, collet vert à galon aurore. Parements en pointe écarlates galonnés aurore. Pelisse écarlate à tresses et ganses aurores, doublure blanche et fourrure noire.

Culotte écarlate à tresse aurore.

Shako rouleau écarlate, galonné aurore en haut et en bas, pompon aurore, cocarde tricolore à ganse aurore, jugulaire de cuivre.

Buffleterie blanche, giberne noire, sabretache de cuir noir frappée d'un aigle couronné en cuivre.

Sabre de cavalerie légère à garde de cuivre et fourreau de fer.

Selle recouverte d'une schabraque de drap rouge galonné aurore et passepoilée vert, brodée aux angle d'un aigle couronné aurore. Portemanteau rouge galonné aurore et passepoilé vert. Harnachement de cavalerie légère de cuir noir.

 

3. 1er régiment de Gardes d'Honneur

(1) Historique

1813 Le Régiment est levé à Versailles, parmi les jeunes nobles et bourgeois français ou des pays annexés (environ 25% des effectifs), chargé de payer leur équipement. Il est admis dans le Garde le 29 juillet.

1814 A la restauration, le régiment est licencié, et ses éléments français sont admis dans la Maison du Roi.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit à la hussarde, dolman vert à tresses blanche, collet et parements en pointe écarlates lisérés blanc. Pelisse verte à tresses et ganses blanches, doublure blanche et fourrure noire. Ceinture cramoisie à coulants verts. Boutons blancs.

Culotte écarlate à tresse blanches. Bottes à la hongroise noires sans liséré avec un gland blanc.

Shako écarlate, galonné blanc en haut, plaque avec aigle et soubassement argents, cordons et raquettes blancs, plumet vert à sommet rouge et pompon à la couleur de l'escadron, cocarde tricolore à la base.

Buffleterie blanche, giberne noire, sabretache de cuir noir frappée d'un aigle couronné et du numéro du régiment argents.

Sabre de cavalerie légère à garde de cuivre et fourreau de fer, dragonne blanche. Mousqueton et baïonnette.

Selle recouverte d'une schabraque en mouton blanc festonnée vert. Portemanteau à galon et chiffre blancs. Harnachement de cavalerie légère en cuir noir.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupe à tresses blanches mêlées de vert, galons de grade argents au dessus du parement. Sabretache de cuir rouge à galon, aigle et numéro argents. Pas de mousqueton.

(c) Officiers

Tenue de la troupe à tresses argent, galons de grade argents au dessus du parement.

Colback de fourrure noire, flamme écarlate à passepoil et soutache argents ou shako écarlate à garniture et galons argents. Plumet de la troupe sur pompon argent.

Banderole de giberne en cuir rouge à galons et ornements argents, giberne noire à pattelette bordée d'argent, ceinturon rouge bordé argent. Sabretache de cuir rouge à galon, aigle et numéro argents. Dragonne or.

Selle recouverte d'une schabraque de toile verte à galon argent et passepoil écarlate, frappée aux angles d'un aigle argent. Harnachement à ornements argents.

(d) Trompettes

Tenue de la troupe mais le dolman est bleu céleste à collet et parements écarlates. Pelisse écarlate.

Schabraque en mouton noir.

 

4. Mamelouks

(1) Historique

1799 Le général Kleber forme une compagnie turque qui prend part au siège d'Acre.

1804 Une compagnie de Mamelouks est attachée au Régiment de Chasseurs à Cheval et intégrée à la Garde. L'effectif comprend 9 officiers (dont 6 arabes), 10 sous-officiers(dont 6 arabes), 10 brigadiers (dont 8 arabes), 2 trompettes et 92 hommes.

1813 L'effectif est porté à 1 escadron de 250 hommes. La seconde compagnie est de Jeune Garde

1814 A la restauration, le régiment est licencié. Ses éléments français sont incorporés dans le Corps des Chasseurs. Les derniers arabes sont massacrés par la foule à Marseille.

(2) Uniforme

Habit à l'orientale comprenant un gilet enfilé sur une chemise à manches longue le tout décoré de galons et passepoil. Une ceinture arabe.

Un pantalon bouffant ou charoual et des bottes jaunes, rouge ou en daim.

Coiffure constitué d'un tarbouch (chechia rigide) remplacé par le cahouk (sorte de shako aplati) entouré d'un turban.

Sabre à l'orientale à garde de cuivre et fourreau de cuir noir à garnitures de cuivre, dague à garde de bois ouvragé (ivoire pour les officiers). Masse, tromblon et pistolets. La masse était souvent remplacée par une hache, et le tromblon par un mousqueton.

Selle arabe recouverte d'une schabraque de drap vert à galon et passepoil colorés. Harnachement à l'orientale en cuir noir.

 

D. Chevau-légers lanciers

1. 1er Régiment de Chevau-légers lanciers (Polonais)

(1) Historique

1807 Création par décret du 2 mars d'un Régiment de Chevau-légers de la Garde. Il est organisé en 4 escadrons de chacun 2 compagnies. L'effectif initial, entièrement levé en Pologne, est de 968 hommes.

1809 Le Régiment est transformé en régiment de lanciers, et rebaptisé Régiment de Chevau-légers Lanciers Polonais de la Garde, puis, en 1811, 1er Régiment de Chevau-légers Lanciers de la Garde.

1813 Après la dissolution du troisième régiment, l'effectif est porté à 6 puis 7 escadrons, dont seuls les trois premiers sont de Vieille Garde.

1814 A l'abdication, le Régiment est licencié, sauf un escadron qui accompagne l'Empereur en exil.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Kurtka bleu turquin à passepoils cramoisis et revers cramoisi passepoilé blanc. Collet, parements en pointe et retroussis cramoisis. Poche en long matérialisée par un passepoil cramoisi. Epaulette à franges blanche à gauche, trèfle et aiguillette blancs à droite. Avec l'adoption de la lance, l'aiguillette passe à gauche. Boutons blancs.

Pantalon bleu à bandes cramoisies. Bottes de cavalerie légère noires.

Czapska cramoisie à passepoils, cordons et raquettes blancs. Plaque ornementale à rayons de cuivre et centre argent timbré du N impérial. Plumet blanc avec cocarde à la base surmontée d'une croix argent. Jugulaire en gourmette et cercle de visière argent. Bombe et fond de cuir noir.

Buffleteries blanches. Plaque de ceinturon en cuivre. Giberne noire frappée d'un aigle couronné en cuivre.

Sabre de cavalerie légère de la Garde à garde de cuivre et fourreau de cuir noir recouvert de cuivre, dragonne blanche. Lance de bois noir à flamme rouge en haut et blanc en bas.

Selle recouverte d'une schabraque de drap bleu à galon cramoisi et passepoils blancs brodée aux angles d'aigles couronnés blancs et sur les fontes de N impériaux couronnés blancs. Portemanteau cramoisi à galon blanc et passepoil cramoisi.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupe avec chevrons de grade argent au dessus des parements. Aiguillette argent mêlé rouge à droite.

Cordons et raquettes argent mêlé rouge.

Les sous officiers ne sont pas armés de la lance.

(c) Officiers

Tenue de la troupe. Tous les ornements blancs deviennent argent.

Pantalon cramoisi à bandes argent.

Buffleteries blanches bordées rouge.

Schabraque à galon argent et passepoils cramoisis.

(d) Trompettes

Kurtka blanche à revers, collet et parements en pointe cramoisis liséré argent. Boutonnières argent. Epaulettes rouge à passepoils argent et franges rouge mêlé argent. Aiguillette rouge mêlé argent.

Pantalon cramoisi à bandes argent.

Czapska blanche à passepoils rouges. Cordons et raquettes argent. Plumet cramoisi à sommet argent.

Schabraque à galon argent et passepoils rouges.

Trompette à cordon et gland rouge mêlé argent. Flamme cramoisie à franges argent ornée d'un aigle impérial entouré de lauriers argent.

 

2. 2eme Régiment de Chevau-légers lanciers (Hollandais)

(1) Historique

1810 Le Régiment de Hussards de la Garde Royale Hollandaise est, par décret du 13 septembre, intégré à la garde impériale. Il forme le second régiment de lanciers. L'effectif de 4 escadrons (939 hommes) est porté à 5 le 11 mars 1812 (1406 hommes).

1813 L'effectif est porté à 10 escadrons, les 5 premiers de Vieille Garde et à majorité de hollandais, les autres de Jeune Garde et à majorité de français.

1814 A la première restauration, le régiment est licencié. Les escadrons de Vieille Garde forment le Corps Royal des Chevau-légers Lanciers de France.

1815 Le Régiment est réintégré à la Garde. Il absorbe l'escadron de polonais qui a accompagné l'Empereur en Exil. Il combat à Ligny et Waterloo.

(2) Uniforme

Moyenne Garde : kurtka écarlate à revers bleus. Collet, parements en pointe et retroussis bleus. Poches en long matérialisées par un passepoil bleu. Epaulette aurore à droite, trèfle et aiguillette aurores à gauche. Boutons jaunes.

Jeune Garde : kurtka bleue turquin à revers écarlates. Poches en long matérialisées par un passepoil rouge. Pattes d'épaule bleues liséré rouge.

Pantalon écarlate à bandes bleues. Bottes de cavalerie légère noires.

Czapska écarlate à passepoils, cordons et raquettes aurores. Plaque ornementale à rayons de cuivre et centre argent timbré du N impérial. Plumet blanc avec cocarde à la base. Jugulaire en gourmette et cercle de visière en cuivre. Bombe et fond de cuir noir.

Buffleteries blanches. Plaque de ceinturon en cuivre. Giberne noire frappée d'un aigle couronné en cuivre (sans ornement dans la Jeune Garde).

Moyenne Garde : sabre de cavalerie légère de la Garde à garde de cuivre et fourreau de cuir noir recouvert de cuivre. Dragonne blanche.

Jeune Garde : sabre de cavalerie légère à garde de cuivre et fourreau de fer. Dragonne blanche.

Lance de bois noir à flamme rouge en haut et blanc en bas.

Selle recouverte d'une schabraque de drap bleu à galon et passepoils aurores brodée aux angles d'aigles couronnés aurores et sur les fontes de N impériaux couronnés aurores. Portemanteau écarlate à galon et passepoil aurores.

(a) Sous-officiers

Tenue de la troupe avec chevrons de grade or au dessus des parements. Aiguillette or mêlé rouge à droite.

Cordons et raquettes or mêlé rouge.

Les sous officiers ne sont pas armés de la lance.

(b) Officiers

Tenue de la troupe. Tous les ornements aurores deviennent or. Echarpe de drap rouge rayé or à la ceinture.

Pantalon écarlate à bandes or séparées par un passepoil bleu.

Buffleteries rouges galonnées or.

Schabraque à galon argent et passepoils cramoisis.

(c) Trompettes

Kurtka blanche à revers, collet et parements en pointe écarlates liséré or. Boutonnières or. Epaulettes rouge à passepoils or et franges rouge mêlé or. Aiguillette rouge mêlé or.

Pantalon écarlate à bandes or séparées par un passepoil bleu.

Czapska blanche à passepoils, cordons et raquettes rouges mêlé or. Plumet écarlate à sommet argent.

Schabraque et portemanteau écarlate à galon et passepoils or.

Trompette à cordon et gland rouge mêlé or. Flamme bleue à franges or ornée d'un aigle impérial surmontée d'une banderole frappée du nom du régiment.

 

3. 3eme Régiment de Chevau-légers lanciers (Lithuaniens)

(1) Historique

1812 Création du Régiment par décret du 5 juillet. Après la campagne de Russie, le Régiment est dissous, et ses effectifs sont versés dans les autres régiments de lanciers.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Kurtka bleu turquin à passepoils cramoisis et revers cramoisi passepoilé blanc. Collet, parements en pointe et retroussis cramoisis. Poche en long matérialisée par un passepoil cramoisi. Epaulette à franges blanche à gauche, trèfle et aiguillette blancs à droite. Avec l'adoption de la lance, l'aiguillette passe à gauche. Boutons jaunes.

Pantalon bleu à bandes cramoisies. Bottes de cavalerie légère noires.

Czapska cramoisie à passepoils, cordons et raquettes blancs. Plaque ornementale à rayons de cuivre et centre argent timbré du N impérial. Plumet blanc avec cocarde à la base surmontée d'une croix argent. Jugulaire en gourmette et cercle de visière argent. Bombe et fond de cuir noir.

Buffleteries blanches. Plaque de ceinturon en cuivre. Giberne noire frappée d'un aigle couronné en cuivre.

Selle recouverte d'une schabraque de drap bleu à galon cramoisi et passepoils blancs brodée aux angles d'aigles couronnés blancs et sur les fontes de N impériaux couronnés blancs. Portemanteau cramoisi à galon blanc et passepoil cramoisi.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupe avec chevrons de grade argent au dessus des parements.

(c) Officiers

Tenue de la troupe. Tous les ornements blancs deviennent argent.

 

4. 3eme Régiment d'Eclaireurs Lanciers

(1) Historique

1813 Crées par décret impérial du 9 décembre. Le régiment est organisé en 4 escadrons de 250 hommes.

1814 Le régiment est dissous et ses effectifs sont reversés dans la ligne.

(2) Uniforme

Vieille Garde : Kurtka bleu turquin, revers, collet et parements en pointe écarlates liséré blanc. Poche en long matérialisée par un passepoil rouge. Epaulettes et aiguillette à gauche blanches. Boutons blancs.

Pantalon bleu à bandes écarlates. Bottes de cavalerie légère noires.

Czapska écarlate à passepoils. Plaque ornementale à rayons de cuivre et centre argent timbré du N impérial. carotte blanche avec cocarde à la base.

Buffleteries blanches. Plaque de ceinturon en cuivre.

Sabre de cavalerie légère à garde de cuivre et fourreau de fer.

Selle recouverte d'une schabraque de drap bleu sans galon ni passepoil.

Jeune Garde : même uniforme, mais les épaulettes sont remplacées par des pattes d'épaule, et le ceinturon par une ceinture blanche à rayures bleues.

 

5. 4eme régiment de Gardes d'Honneur

(1) Historique

1813 Le Régiment est levé à Lyon, parmi les jeunes nobles et bourgeois français ou des pays annexés, chargé de payer leur équipement. Il est admis dans le Garde le 29 juillet.

1814 A la restauration, le régiment est licencié, et ses éléments français sont admis dans la Maison du Roi.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit à la hussarde, dolman vert à tresses blanche, collet et parements en pointe écarlates lisérés blanc. Pelisse verte à tresses et ganses blanches, doublure blanche et fourrure noire. Ceinture cramoisie à coulants verts. Boutons blancs.

Culotte écarlate à tresse blanches. Bottes à la hongroise noires sans liséré avec un gland blanc.

Shako écarlate, galonné blanc en haut, plaque avec aigle et soubassement argents, cordons et raquettes blancs, plumet vert à sommet blanc et pompon à la couleur de l'escadron, cocarde tricolore à la base.

Buffleterie blanche, giberne noire, sabretache de cuir noir frappée d'un aigle couronné et du numéro du régiment argents.

Sabre de cavalerie légère à garde de cuivre et fourreau de fer, dragonne blanche. Mousqueton et baïonnette.

Selle recouverte d'une schabraque en mouton blanc festonnée vert. Portemanteau à galon et chiffre blancs. Harnachement de cavalerie légère en cuir noir.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupe à tresses blanches mêlées de vert, galons de grade argents au dessus du parement. Sabretache de cuir rouge à galon, aigle et numéro argents. Pas de mousqueton.

(c) Officiers

Tenue de la troupe à tresses argent, galons de grade argents au dessus du parement.

Colback de fourrure noire, flamme écarlate à passepoil et soutache argents ou shako écarlate à garniture et galons argents. Plumet de la troupe sur pompon argent.

Banderole de giberne en cuir rouge à galons et ornements argents, giberne noire à pattelette bordée d'argent, ceinturon rouge bordé argent. Sabretache de cuir rouge à galon, aigle et numéro argents. Dragonne or.

Selle recouverte d'une schabraque de toile verte à galon argent et passepoil écarlate, frappée aux angles d'un aigle argent. Harnachement à ornements argents.

(d) Trompettes

Tenue de la troupe mais le dolman est bleu céleste à collet et parements écarlates. Pelisse écarlate.

Schabraque en mouton noir.

 

6. 1er Régiment de Chevau-légers Lanciers de Berg

(1) Historique

1809 Le Régiment de Chasseurs à Cheval du Grand Duché de Berg est intégré à la Garde impériale et armé de la lance. Il sert en Espagne jusque en 1811, puis rejoint la Grande Armée pour la campagne de Russie.

1813 Quand la Confédération du Rhin est dissoute, le régiment passe au service du Roi de Prusse.

(2) Uniforme

Kurtka verte à revers amarante passepoilé blanc, collet, parements en pointe et retroussis amarantes liséré blanc. Epaulettes blanche à tournante amarante (rouges à la compagnie d'élite). Boutons blancs.

Pantalon vert à bandes amarantes. Bottes de cavalerie légère noires.

Czapska amarante à passepoils blancs. Plaque ornementale à rayons de cuivre et centre argent timbré du N impérial. Plumet blanc à sommet amarante. La compagnie d'élite porte un colback de fourrure noire à plumet écarlate.

Buffleteries blanches, plaque de ceinturon en cuivre. Giberne frappée des initiales C.L.B. en cuivre.

Sabre de cavalerie légère à garde de cuivre et fourreau de fer à anneaux de cuivre. Lance à pennon blanc et amarante.

Selle recouverte d'une schabraque de mouton blanc festonnée d'amarante. Portemanteau amarante à galon blanc. Harnachement de cavalerie légère en cuir noir.

 

7. 2eme Régiment de Chevau-légers Lanciers de Berg

(1) Historique

1812 Création du second régiment de lanciers de Berg..

1813 Quand la Confédération du Rhin est dissoute, le régiment passe au service du Roi de Prusse.

(2) Uniforme

Kurtka verte à revers amarante passepoilé blanc, collet, parements en pointe et retroussis amarantes liséré blanc. Epaulettes blanche à tournante amarante( rouges à la compagnie d'élite). Boutons blancs.

Pantalon vert à bandes amarantes. Bottes de cavalerie légère noires.

Czapska verte à passepoils blancs. Plaque ornementale à rayons de cuivre et centre argent timbré du N impérial. Plumet blanc à sommet amarante (rouge à la compagnie d'élite).

Buffleteries blanches, plaque de ceinturon en cuivre. Giberne frappée des initiales C.L.B. en cuivre.

Sabre de cavalerie légère à garde de cuivre et fourreau de fer à anneaux de cuivre. Lance à pennon blanc et amarante.

Selle recouverte d'une schabraque de mouton blanc festonnée d'amarante. Portemanteau amarante à galon blanc. Harnachement de cavalerie légère en cuir noir.

 

8. Tartares Lithuaniens

(1) Historique

1812 Création d'un escadron de Tartares Lithuaniens rattaché au 3eme Régiment de Chevau-légers Lanciers comme éclaireurs.

(2) Uniforme

1813 : veste verte, collet et parement écarlates galonnés jaune. Pattes d'épaule jaunes. Gilet rouge galonné jaune.

Charoual vert à bandes rouges. Bottes noires.

Shako noir frappé d'un croissant et d'étoiles, avec une flamme verte à passepoils et soutache écarlates. A la base, turban jaune.

1814 : veste écarlate. Gilet jaune.

Charoual bleu indigo.

Colback noir avec flamme verte, cordons et raquettes blancs.

Schabraque et portemanteau de drap rouge à galon et passepoil aurore. Schabraque brodée aux angles et sur les fontes du N impérial couronné.

 

E. Gendarmes

1. Gendarmes d'élite

(1) Historique

1804 Le décret du 29 juillet autorise la formation d'une légion de Gendarmerie d'Elite. Elle possède deux escadrons à cheval et deux compagnies à pied, pour un effectif total de 632 gendarmes.

1806 Les deux compagnies à pied sont supprimées. La légion ne compte plus alors que 456 gendarmes à cheval.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit bleu impérial à revers carrés écarlates. Collet bleu à liséré écarlate. Retroussis écarlates ornés d'une grenade blanche. Poche en travers matérialisée par un passepoil écarlate. Trèfles blanc et aiguillette blanche à l'épaule gauche. Boutons blancs.

Gilet et culotte de daim beige. Bottes à l'écuyère noires.

Buffleteries jaune bordé blanc. Giberne noire ornée d'un aigle en cuivre.

Bonnet d'ourson noir sans plaque à fond écarlate orné d'une grenade blanche. Cordons et raquettes blancs. Plumet écarlate avec cocarde tricolore à la base. Visière noire. Jugulaire argentée.

Sabre des grenadiers à cheval à garde de cuivre et fourreau de cuir noir recouvert de cuivre. Fusil et baïonnette.

Schabraque de drap bleu à galon et passepoil blanc brodée aux angles d'une grenade blanche. Portemanteau et chaperon bleus à galon et passepoil blancs. Harnachement à la française de cuir noir. Chevaux noirs.

(b) Trompettes

Habit bleu écarlate à revers, collet et retroussis bleu à liséré argent. Boutonnières argent aux revers. Retroussis ornés d'une grenade argent. Plumet écarlate à sommet blanc. Trompette à cordon et gland argent.

 

2. Gendarmes d'ordonnance

(1) Historique

1806 Crée en septembre pour attirer dans la garde de jeunes nobles rentrés d'émigration.

1807 Licenciement de l'unité

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit, revers en point, collet et retroussis verts, parements en pointe verts liséré argent. Poches à la Soubise matérialisées par un passepoil vert. Trèfles argent et aiguillette argent à droite. Boutons blancs.

Gilet rouge à tresses d'argent. Culotte verte à tresses et noeud hongrois argent. Bottes à la hongroise noires liséré et gland argent.

Shako noir, plaque en losange avec aigle, cordons et raquettes argent, plumet blanc, cocarde tricolore à ganse argent à la base. Jugulaire et cercle de visière argent.

Buffleteries noires bordées de rouge, giberne noire bordée de rouge timbrée d'un aigle argent.

Sabre de cavalerie légère à garde de cuivre et fourreau de fer, dragonne argent. Mousqueton.

Selle recouverte d'une schabraque de drap vert à galon argent et passepoil vert. Portemanteau vert à galon argent et passepoil vert. Harnachement de cavalerie légère en cuir noir.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupe, galons de grade argents au dessus du parement. Pas de mousqueton.

(c) Officiers

Tenue de la troupe à épaulettes de grade argents.

shako galonné argent en haut,

Banderole de giberne et giberne à galons argent.

Schabraque frappée aux angles d'un aigle argent. Harnachement à ornements argents.

(d) Trompettes

Tenue de la troupe en drap bleu céleste à collet galonné argent.

Trompette à cordons et glands cramoisis.

Schabraque en drap bleu ciel, portemanteau cramoisi. Chevaux gris.

 

AUTRES

A. Artillerie à pied

(1) Historique

1808 Par décret du 12 avril la Garde est dotée d'un Régiment d'Artillerie à pied à 4 compagnies, nombre porté à 8 en 1810, puis 9 en 1812.

1813 Création d'un second régiment de Jeune Garde.

1814 A la restauration, l'unité est licenciée, et ses effectifs versés dans la ligne.

1815 Les 6 compagnies de Vieille Garde sont réintégrées, et participent à la campagne de Belgique.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit bleu impérial à revers carrés et collet bleu liséré rouge, parements et retroussis écarlates. Pattes de parements bleu à passepoil écarlate. Les retroussis sont ornés de grenades bleues. Poches en long matérialisées par un passepoil écarlate. Epaulettes à frange écarlates.

Gilet bleu, culotte bleue, guêtres longues noires à boutons jaunes en hiver, blanches à boutons blancs en été.

Shako noir à plaque en losange timbrée d'un aigle en cuivre, galon du haut et du bas écarlates. En 1810, le shako est remplacé par un bonnet d'ourson noir sans plaque, avec visière et fond écarlate brodé d'une grenade aurore. Pour ces deux coiffures, cordons et raquettes écarlates, plumet écarlate avec cocarde tricolore brodée d'un N aurore à la base. Jugulaire en gourmette (en écailles en 1812) et cercle de visière en cuivre.

Buffleteries blanches, giberne noire frappée d'un aigle posé sur 2 canons croisés en cuivre. Havresac fauve à courroies blanches, manteau roulé bleu (gris de fer après 1811).

Sabre d'infanterie, dragonne blanche à gland écarlate. Fusil garni en laiton et baïonnette.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupes avec galons de grade or au dessus des parements. Epaulettes à tournante or.

(c) Officiers

Tenue de la troupe, avec épaulettes de grade et hausse-col or.

Bottes à la hongroise noires à liséré et gland or.

Coiffure à cordons et raquettes or.

Sabre ou épée à garde dorée, fourreau noir à bout doré, dragonne or.

(d) Tambours

Tenue de la troupe. Revers, collet, parements, pattes de parement et retroussis bordé d'un galon or. Caisse en cuivre à cercles bleus, cordage, tendeur et collier blancs, baguettes noires, porte-baguettes cuivre.

(e) Sapeurs

Tenue de la troupe. Insignes de sapeur écarlates sur les manches.

Colback noir à flamme écarlate soutachée or. Plumet écarlate.

Tablier et hache de sapeur. Haches de sapeur en cuivre sur la banderole de giberne. Ceinturon à plaque de cuivre ornée d'une grenade.

 

B. Artillerie à cheval

(1) Historique

1804 Le décret du 29 juillet intégre dans la garde impériale la compagnie d'artillerie à cheval de la Garde des Consuls.

1806 L'effectif passe à un régiment comportant trois escadrons de chacun deux compagnies. Chaque escadron compte 120 artilleurs.

1808 Une partie des effectifs sert à former le régiment d'artillerie à pied. Le Régiment est alors réduit à deux escadrons (quatre compagnies).

1813 Le troisième escadron est rétabli, une compagnies de Jeune Garde est crée.

1814 A la première restauration, le régiment est licencié.

1815 Le Régiment est réintégré à la Garde et participe à la campagne de Belgique.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit à la hussarde, dolman et pelisse bleu impérial à ganses et tresses écarlate. Collet bleu liséré écarlate. Parements en pointe écarlates. Ceinture de laine écarlate à coulants et cordon écarlate. Pelisse à fourrure noire. Boutons blancs.

Culotte bleue à tresses et noeuds hongrois écarlates. Bottes à la hongroise noires à liséré et gland écarlates.

Colback de fourrure noire. Flamme écarlate à passepoil et soutache blancs. Cordons et raquettes écarlates. Plumet écarlate avec cocarde tricolore à la base, brodée d'un N aurore. Jugulaire en gourmette de cuivre.

Buffleterie blanche, giberne noire, sabretache de drap bleu impérial à galon écarlate et passepoil aurore, brodée d'un aigle impérial couronné surmontant deux canons croisés et entouré à sa droite de chêne et à sa gauche de lauriers. En 1811,, les broderies sont remplacées par une plaque de cuivre représentant l'aigle impérial couronné posé sur deux canons croisés..

Sabre de cavalerie légère de la Garde. Garde à une branche en cuivre et fourreau de cuir noir recouvert de cuivre. Dragonne blanche, gland à franges rouges.

Selle recouverte d'une schabraque de mouton blanc à festons écarlates. Portemanteau bleu à galon écarlate et passepoil bleu. Harnachement de cavalerie légère de cuir noir.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupe, galons de grade or au dessus du parement.

(c) Officiers

Tenue de la troupe. Dolman et pelisse à tresses, ganses, liséré de collet et parements et chevrons de grades au dessus des parements or. Fourrure de la pelisse blanche, cordon or orné de raquettes de même.. Ceinture écarlare à coulants, cordon et glands or

Culotte à tresses et chevrons de grade or. Bottes à bordure et gland or.

Colback à chevrons, raquettes et flamme à soutache or.

Buffleteries et giberne rouge à bordure or. Dragonne or.

Schabraque en peau de panthère à galon or passepoilé écarlate et feston bleu impérial. Harnachement à ornements dorés.

 

C. Train d'artillerie

(1) Historique

1806 Le corps comprend un bataillon à six compagnies.

1812 L'effectif est passé à huit compagnies.

1815 La Garde reconstituée comprend un escadron du Train d'Artillerie, à huit compagnies.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Habit gris de fer à revers carrés, collet, parements ronds, pattes de parement et retroussis bleu à liséré rouge. Retroussis ornés de grenades rouges. Poches à la Soubise matérialisées par un passepoil rouge. Epaulettes à franges rouges. Boutons blancs.

Gilet gris à tresses rouges. Culotte grise à tresses et noeud hongrois rouge. Bottes à la hongroise noires liséré et gland rouge.

Shako noir, plaque orné d'un aigle de cuivre. Galon du haut, cordons et raquettes rouges. Plumet rouge, cocarde tricolore à la base. Jugulaire et cercle de visière en cuivre.

Buffleteries blanches, giberne noire.

Sabre briquet, dragonne blanche.

 

D. Train des équipages

(1) Uniforme

(a) Troupe

Habit à la chasseur puis habit veste bleu céleste. Revers, collet, parements ronds, pattes de parement et pattes d'épaule bleus céleste liséré de bleu impérial. Retroussis bleu impérial ornés de grenades rouges. Boutons blanc.

Gilet et culotte bleu céleste. Bottes à la hongroise noires sans liséré ni gland.

Shako noir à aigle et jugulaire argent. Pompon rouge avec cocarde tricolore à la base.

Buffleteries blanches.

Sabre briquet, dragonne blanche.

Schabraque de mouton blanc à feston bleu céleste. Portemanteau bleu céleste à galon blanc.

(b) Officiers

Tenue de la troupe avec épaulettes de grade argent.

Buffleteries de cuir rouge bordé d'or.

Schabraque de drap bleu céleste à galon blanc et passepoil bleu céleste. Portemanteau de même. Harnachement de cavalerie légère en cuir noir.

(c) Trompette

Habit de la troupe en drap lie de vin à revers de même lisérés de bleu céleste. Collet, parements en pointe et retroussis bleu céleste liséré argent. Les retroussis sont ornés de grenades argent. Poches en long matérialisées par un passepoil bleu céleste. Epaulettes argent à franges. Boutons blancs.

Gilet et culottes bleu céleste à tresses et noeuds hongrois argent. Bottes à la hongroise à liséré et gland argent.

Colback de fourrure noire. Cordons et raquettes argent. Plumet bleu céleste. Jugulaires de cuivre.

Buffleteries blanches. Sabre de cavalerie légère de la Garde. Garde à une branche en cuivre et fourreau de cuir noir recouvert de cuivre. Dragonne blanche.

Schabraque de drap bleu céleste à galon blanc et passepoil bleu céleste. Portemanteau de même. Harnachement de cavalerie légère en cuir noir.

Trompette à cordon et gland bleu céleste mêlé argent et falmme bleu céleste à franges argent ornée d'un aigle argent.

 

E. Génie

(1) Historique

1810 Par décret du 16 juillet il est crée une compagnie de Sapeurs du Génie de la Garde.

1814 L'effectif est porté à un bataillon de 400 hommes. A la restauration, l'unité est licenciée.

1815 Une compagnies de 200 hommes est réintégrée à la garde et participe à la campagne de Belgique.

(2) Uniforme

Habit bleu impérial à revers carrés et collet noir liséré rouge, parements et pattes de parements noirs à passepoil écarlate. Retroussis écarlates ornés de grenades noires. Poches en long matérialisées par un passepoil écarlate. Epaulettes à frange écarlates.

Gilet bleu, culotte bleue, guêtres longues noires en hiver, blanches en été.

Casque à bombe de fer poli frappée d'un aigle de cuivre. Cimier en cuivre surmonté d'une chenille noire. Plumet écarlate. Jugulaire, cercle de visière et du couvre nuque en cuivre

Buffleteries blanches, giberne noire frappée d'un aigle de cuivre. Havresac fauve à courroies blanches, manteau roulé bleu.

Sabre d'infanterie, dragonne écarlate. Fusil garni en laiton.

 

F. Marins

(1) Historique

1804 Par décret du 29 juillet, le bataillon de matelots de la Garde des Consuls est intégré dans la Grade impériale.

1810 Le bataillon est réorganisé en 6 compagnies, ce qui porte l'effectif à 1136 hommes.

1814 A la restauration, l'unité est licenciée, sauf un détachement de 35 hommes qui accompagne l'Empereur en exil.

1815 Un équipage de 150 hommes est réintégré à la garde et participe à la campagne de Belgique.

(2) Uniforme

(a) Troupe

Dolman bleu à tresses et galons aurores. Collet bleu à galon aurore, parements en pointe écarlate liséré aurore. Pattes d'épaule bleues liséré aurore et passepoilée écarlate.

Pantalon bleu.

Shako noir à aigle de cuivre. Galons du haut et du bas aurores. Cordons et raquettes aurores. Plumet écarlate. Jugulaire en cuivre

Buffleteries noires, giberne noire frappée d'un aigle de cuivre. Havresac fauve à courroies noires, manteau roulé bleu.

Sabre spécial à lame courbe, dragonne aurore. Fusil garni en fer.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupes avec chevrons de grade aurore au dessus des parements.

Pantalon à bandes et noeud hongrois aurore.

(c) Officiers

Surtout bleu à boutonnières or. Collet et parements ronds écarlate à galons or. Retroussis écarlates. Epaulettes de grade or, aiguillette or à l'épaule droite.

Culotte blanche, bottes noires à revers fauves.

Chapeau noir à galon or, cocarde tricolore à ganse or.

Ceinturon noir à plaque de dorée.

(d) Trompettes

Tenue de la troupe en drap bleu céleste. Galons et tresses du dolman et cordons du shako or mêlé rouge.

Pantalon à bandes et noeud hongrois or mêlé rouge.

Cordon et glands de la trompette or mêlé rouge.

 

G. Bataillon d'instruction de Fontainebleau

(1) Historique

1812 Création par décret impérial d'un bataillon d'instruction destiné à former les sous-officiers qui manquent dans les cadres des régiments de la Jeune Garde.

1814 A la restauration, l'unité est licenciée, et ses effectifs versés dans la ligne.

(2) Uniforme

Habit bleu impérial à revers en pointes blancs, collet bleu, parements en pointe et retroussis écarlates lisérés blanc, les retroussis sont ornés d'aigles verts. Epaulettes vertes à tournante et franges écarlates. Boutons jaunes.

Gilet et culotte blancs, guêtres longues blanches en été, noires en hiver.

Shako noir orné d'un aigle de cuivre, avec chevrons, cordons et raquettes blancs. Pompon vert, cocarde tricolore à la base.

Sabre d'infanterie, dragonne blanche à gland vert et franges écarlates.

 

H. Administration

1. Bataillon d'ouvriers.

(1) Uniforme

(a) Troupe

Habit veste bleu céleste, revers, collet, parements et pattes de parement bleu céleste à liséré rouge. Retroussis écarlate. Pattes d'épaule bleues à liséré rouge. Boutons jaunes..

Shako noir à aigle de cuivre, galon du haut, cordons et raquettes aurores. Pompon écarlate avec cocarde à la base. Jugulaire cuivre.

Buffleteries blanches. Havresac fauve à courroies blanches, manteau roulé bleu

Sabre d'infanterie, dragonne blanche à gland écarlate. Fusil garni en fer.

(b) Sous-officiers

Tenue de la troupes avec chevrons de grade.

(c) Officiers

Tenue de la troupe, avec épaulettes de grade et hausse-col or.

Bottes à la hongroise noires à liséré et gland or.

Coiffure à cordons et raquettes or. Pompon aurore.

Sabre ou épée à garde dorée, fourreau noir à bout doré, dragonne or.

(d) Tambours

Tenue de la troupe. Revers, collet, parements et pattes de parement bordés d'un galon or et passepoilés écarlate. Caisse en cuivre à cercles bleus, cordage, tendeur et collier blancs, baguettes noires, porte-baguettes cuivre.

 

Organization Index ]



Search the Series

© Copyright 1995-2012, The Napoleon Series, All Rights Reserved.

Top | Home ]