Military Subjects: Organization, Strategy & Tactics



REGLEMENT Concernant l’exercice et les Manœuvres de l’Infanterie

Du 1er août 1791

DE PAR LE ROI

Sa Majesté s’étant fait rendre compte des ordonnances et instructions provisoires précédem­ment rendues sur l'exercice et les manœuvres de l'infanterie , et voulant régler définitivement ce qui concerne ces objets, a ordonné et ordonne ce qui suit :

TITRE IV.

Ecole de Bataillon.

SECONDE  PARTIE.

Différentes manières de passer de l’ordre en bataille à l’ordre en colonne.

ARTICLE   PREMIER.

Rompre à droite ou à gauche.

47. On rompra habituellement par peloton et au pas ordinaire.

48. Le chef de bataillon fera rompre par les commandemens prescrits pour l'instructeur dans l'École de peloton, en substituant la dénomi­nation de peloton à celle de section.

49. (PL. X, fig. 1.) Ce qui a été indiqué dans l'Ecole de peloton pour rompre par section, sera exécuté pour rompre par peloton, les chefs de peloton observeront à l'égard de leurs pelotons ce qui a été prescrit aux chefs de section à l'égard de leurs sections, et le chef de bataillon ce qui a été prescrit poux l'instructeur.

[147]

50.  Lorsque les pelotons de grenadiers seront plus ou moins forts que ceux de fusiliers, le chef de chacun de ces pelotons ayant arrêté la conversion, placera promptement son guide à la distance et dans la direction où il devra être avant de faire le commandement d'alignement, et le peloton appuiera à son guide en s'alignant.

51. Les chefs de peloton ayant commandé FIXE, aucun guide ne bougera plus, quand même il ne serait pas dans la direction des guides précédents, afin que l'erreur d'un peloton qui  aurait trop conversé, ou pas assez, ne puisse pas se propager ; les guides qui ne seraient pas dans la direction, ne la reprendront que lorsque la colonne se mettra en marche.

52. Si cependant le chef de bataillon voulait le remettre immédiatement en bataille, il recti­fierait auparavant la position des guides par les moyens prescrits ci-après, nos.  218, 219 et suivants.

53. Toutes les fois qu'un bataillon rompra par peloton, si c'est à droite, le sous-officier de remplacement de chacun, dénommé guide de droite du peloton, se placera à côté de l'homme de droite du premier rang de son peloton, à l'instant où le chef de peloton arrêtera la con­version ; si c'est à gauche, le serre-file le plus près de la gauche de chaque peloton, dénommé guide de gauche du peloton, se placera à côté de l'homme de gauche du premier rang de son peloton à l'instant où le chef de peloton ar­rêtera la conversion : ainsi, soit que la colonne ait la droite ou bien la gauche en tête, le premier rang de chaque peloton sera encadré entre ses deux guides.

54. Dans une colonne par division, le guide de droite du peloton impair de chacune, sera [148] dénommé guide de droite de la division, et sera placé au flanc droit de sa division ; et le guide de gauche du peloton pair, sera dénommé guide de gauche de la division, et sera placé au flanc gauche de la division.

55. Le bataillon étant rompu en colonne, l'adjudant-major et l’adjudant se placeront sur le flanc du côté de la direction, l'adjudant-major à hauteur de la première subdivision, l'adjudant à hauteur de la dernière. Le chef de bataillon n'aura pas de place fixe lorsqu'il ne s'agira que d'instruction, mais dans les colonnes composées de plusieurs bataillons, les chefs de bataillon se placeront habituellement sur le flanc de la co­lonne du côté de la direction, à huit ou dix pas des guides, et à hauteur du centre de leur ba­taillon.

56. Lorsque le bataillon devra se prolonger en colonne vers la droite ou la gauche, ou  se diriger perpendiculairement ou diagonalement en avant ou en arrière d'une des ailes, le chef de bataillon le fera rompre par peloton à droite ou à gauche, comme il vient d'être prescrit ; mais lorsqu'il devra rompre par la droite pour marcher vers la gauche ou l'inverse, le peloton de l'aile se portera deux fois l'étendue de son front en avant, pendant que les autres rompront, et à cet effet le chef de bataillon commandera, rompre par la droite pour marcher vers la gauche, ou rompre par la gauche pour marcher vers la droite, avant de faire le commandement de par peloton à droite (ou à gauche). (Pl. X, fig. 2.)

ARTICLE 2.

Rompre en arrière à droite ou, à gauche.

57. Lorsque le chef de bataillon voudra faire rompre en arrière à droite, il commandera (Pl. X, fig. 3.) :

1. Par peloton en arrière à droite.

2. Bataillon par le flanc droit.

3. A DROITE

 4. MARCHE.

58. Au premier commandement, les chefs de peloton se porteront devant le centre de leurs pelotons respectifs.

59. Au deuxième, ils avertiront leurs pelotons qu'ils devront faire à droite.

60. Au troisième, le bataillon fera à droite, chaque chef de peloton se portera légèrement à la droite de son peloton, fera déboîter les trois files de droite eu arrière, la première de toute l'épaisseur des trois rangs, la seconde moins, la troisième ne faisant qu'avancer l'épaule gauche ; ce qui étant exé­cuté, chaque chef de peloton se portera à hau­teur de la dernière file de gauche du peloton qui est immédiatement à la droite du sien, s'y pla­çant de manière à appuyer légèrement sa poitrine contre le bras gauche de l'homme du premier rang de cette file. Le chef de peloton de l'aile droite du bataillon se placera de la même manière que s'il y avait un peloton à la droite du sien, et s'alignera sur les autres chefs de peloton ; le sous-officier de remplacement de chaque peloton déboîtera en arrière en même temps que les trois files de droite, et se placera devant l’homme du premier rang de la première file pour le conduire.

61. Au commandement de marche, la première file de chaque peloton conversera à droite, et le sous-officier de remplacement placé devant cette file, la conduira perpendiculairement en arrière ; les files suivantes viendront successivement converser à la même place que la première ; les chefs de peloton ne bougeront pas, verront filer devant eux leur peloton, et l'arrêteront à l'instant où la dernière file aura conversé ; à cet effet ils commanderont :

1. Peloton.

2. HALTE.

[150]

3. FRONT.

4. A gauche == ALIGNEMENT.

62.  A l'instant où le peloton fera front, le guide de gauche se portera à hauteur du chef de peloton, et appuiera légèrement le bras gauche contre sa poi­trine.

63. Au quatrième commandement, le peloton se por­tera sur l'alignement de son guide de gauche, le chef de peloton en dirigera l'alignement de ma­nière que la nouvelle position du peloton soit per­pendiculaire à celle qu'il occupait en bataille ; à cet effet il se portera à environ deux pas en dehors du flanc pour mieux juger la direction.

64. Le peloton étant aligné, le chef de peloton com­mandera FIXE, et se portera devant le centre de sou peloton ; celle règle sera générale.

65. Si les pelotons de grenadiers sont plus ou moins forts que ceux des fusiliers, les chefs de ces pelotons, après avoir commandé FRONT, pla­ceront leur guide à la distance où il devra être, avant de faire le commandement d'alignement.

66. Pour rompre en arrière à gauche, le chef de bataillon fera les mêmes commandements que pour rompre à droite, en substituant l'indication de gauche à celle de droite.

67. Le mouvement s'exécutera d'après les mêmes principes que pour rompre on arrière à droite ; chaque chef de peloton se portera à la gauche de son peloton, fera déboîter les trois premières files en arrière, et se placera ensuite contre la première file de droite du peloton qui est immédiatement à gauche du sien, comme il a été prescrit ci-dessus.

68. Aussitôt que les trois premières files de gauche auront déboîté, le guide de gauche de chaque peloton se portera devant l'homme du premier rang de la première file pour le conduire.

69. A l'instant où chaque peloton fera front, le guide de droite se portera à hauteur du chef de peloton, et appuiera légèrement le bras droit contre la poitrine de ce chef.

Observations relatives au mouvement de rom­pre en arrière, à droite ou à gauche.

70.  Cette manière de rompre en colonne peut s'employer lorsque le défaut d'espace ne permettra pas de rompre comme il a été prescrit si l'article précédent ; elle aura lieu en outre toutes les fois qu'un bataillon devra se prolonger en colonne sur la ligne où il est en bataille.

ARTICLE 3.

Ployer le bataillon en colonne serrée.

71. Ce mouvement pourra s'exécuter par peloton ou par division, sur la subdivision de droite, sur celle de gauche, ou sur une antre subdivision quelconque du bataillon, la droite ou la gauche en tête.

72.  Pour ployer le bataillon en colonne serrée par division sur celle du centre, la droite eu tête, le chef de bataillon commandera:

1. Colonne serrée par division.

2. Sur la deuxième division, la droite en tête = EN COLONNE.

3. Bataillon par le flanc gauche et le flanc droit,

4. A gauche = ET A DROITE.

5. MARCHE.

73. Au deuxième commandement, tous les chefs de division se porteront devant le contre de leurs di­visions respectives.

74. Au troisième, le chef de la deuxième division l'avertira de ne bouger.

75. (PL. XI, fig. 2.) Le chef de chacune des divisions qui sont à la droite, avertira sa division qu'elle devra faire à gauche ; le chef de chacune de celles qui sont [152] à la gauche de la deuxième, avertira sa division qu'elle devra faire à droite.

76.  Au quatrième commandement, la première divi­sion et les grenadiers feront a gauche, le chef de chacune de ces divisions se portera légèrement à la gauche de sa division, et fera déboîter les trois files de gauche en avant ; ce qui étant exécuté, le guide de gauche de la division se portera devant l'homme du premier rang de la première file pour le conduire.

77. Les troisième et quatrième divisions feront à droite, le chef de chacune se portera légèrement à la droite de sa division et fera déboîter les trois files de droite en arrière ; le guide de droite de chacune de ces deux divisions déboîtera en arrière, en même temps que les trois files de droite de sa division, et se placera devant l'homme du premier rang de la première file pour le conduire.

78. Les chefs de divisions qui auront fait à gauche ou à droite se placeront, ceux des divisions de droite, à côté de leur guide de gauche, ceux des divisions de gauche, à côté de leur guide de droite.

79. Au commandement de marche, le chef de la deuxième division commandera guide à gauche ; le guide de gauche de cette division se portera au flanc gauche, des qu'il pourra passer, et les serre-files serreront à un pas du troisième rang.

80. Toutes les autres divisions, conduites chacune par leur chef, se mettront en marche pour prendre place dans la colonne ; la première gagnera, en tournant par file en avant, l'espace de trois pas qui doit la séparer de la deuxième dans la colonne, et se di­rigera ensuite de manière à y entrer carrément et parallèlement à la deuxième ; les grenadiers se ré­gleront sur la première division, et se dirigeront de manière à entrer dans la colonne comme il vient d'être expliqué, et à laisser trois pas d'intervalle entre tour troisième rang et le premier rang de celle division.

81. La troisième division gagnera en tournant par file en arrière, l'espace de trois pas qui doit la séparer de la deuxième, et se dirigera ensuite de ma­nière à entrer dans la colonne carrément et parallèlement à cette division ; la quatrième se réglera [153] sur la troisième, et se dirigera de manière à entrer dans la colonne, comme il vient d'être explique, en laissant trois pas d'intervalle entre son premier rang et le troisième rang de la troisième division.

82. Le chef de chacune des divisions qui doi­vent prendre rang dans la colonne en avant de la division de direction, qui est la deuxième dans cet exemple, arrêtera sa division un instant avant que son guide de gauche n'arrive à hauteur da celui de la division de direction ; à cet effet il commandera :

1. Telle division (ou grenadiers).

2.  HALTE.

83. Au deuxième, commandement, la division s'ar­rêtera ; son guide de gauche fera aussitôt face en arrière, se placera promptement, de manière à cou­vrir exactement celui de la division de direction, et à laisser environ cinq pas d'intervalle entre lui et le guide placé immédiatement devant lui, afin que la colonne étant formée, les divisions soient séparées entre elles par un intervalle de trois pas.

84. Le guide de gauche étant ainsi établi, le chef de division commandera :

3. FRONT.

4. A gauche = ALIGNEMENT.

85. Au troisième commandement, la division fera face par son premier rang, mais le guide de gauche restera face en arrière.

86.  Au quatrième, In division joindra son guide de gauche, et s'alignera à gauche ; le chef de division se portera en dehors du guide, à environ deux pas, et dirigera l'alignement de manière que sa division soit établie parallèlement à celle de direction, ce qui étant exécuté, il commandera FIXE, et se por­tera devant le centre de sa division.

87. Le chef de chacune des divisions qui doivent prendre rang dans la colonne en arrière de celle do direction, conduira sa division jusqu'à ce qu'il soit arrivé à hauteur du guide de gauche de celle de direction [154]; il s'arrêtera alors de sa personne, laissera filer sa division, et à l'instant où la dernière file l'aura dépassé, il arrêtera sa division par les commandements prescrits ci-dessus, n°. 82.

88. La division étant arrêtée, le guide de gauche se placera promptement sur la direction, à trois pas du dernier rang de celle qui précède immédiatement la sienne ; ce qui étant exécuté, le chef de division commandera FRONT et à gauche = ALIGNEMENT, ali­gnera sa division en se plaçant comme il est indi­qué n°. 86, après quoi il commandera FIXE, et se portera devant le centre da sa division.

89. Les divisions ayant pris rang dans la co­lonne, si l'une d'elles se trou voit avoir trop ou trop peu de distance, ce qui no pourrait arriver que par la faute de son guide qui aurait négligé de se placer à la distance prescrite de la division placée avant la sienne, ou parce que le guide de cette dernière ne s'étant pas place assez promptement, l'aurait induit en erreur, la division rester oit à la place ou elle se trouve, pour ne pas propager cette faute.

90. Le mouvement, étant achevé, le chef de bataillon commandera:

Guides DEMI-TOUR = A DROITE.

91.  A ce commandement les guides qui faisaient face en arrière, se remettront face en tête.

92. Le chef de bataillon veillera à l'exécution générale du mouvement, et à l'observation des principes prescrits.

93. L'adjudant-major se placera en avant et face au guide de gauche de la division de direc­tion ; il assurera successivement la direction des guides à mesure qu'ils arrivent dans la colonne, eu avant de celui de la division de direction.

94. L'adjudant remplira la même fonction à l'égard des guides qui prennent place dans la co­lonne en arrière de celui de la division de direction.

[155]

95. On ploiera le bataillon, la gauche en tête, sur la deuxième division, par les mêmes principes et les mêmes commandements, en substituant l'indication de gauche en tête, à celle de droite en tête.

96. Les divisions de gauche exécuteront alors ce qui a été prescrit pour les divisions de droite, et celles de droite exécuteront ce qui a été pres­crit pour les divisions de gauche.

97. Le chef de la division de direction com­mandera guides à droite, des que le mouvement commencera.

98. Ces deux exemples embrassent tous les cas ; ainsi, lorsqu'on voudra ployer le bataillon en colonne serrée sur la division de droite, on commandera :

1. Colonne serrée par division.

2. Sur les grenadiers en arrière (on en avant) = EN COLONNE.

3. Bataillon par le flanc droit.

4. ADROITE.

5. MARCHE.

99. (Pl. XI, fig. 1.) Les grenadiers ne bou­geront ; leur chef commandera guides à gauche (ou à droite), des que le mouvement commen­cera.

100. Si la colonne doit se former la droite en tête, toutes les divisions, hors les grenadiers, exécuteront ce qui a été prescrit pour les deux divisions de gauche, la colonne se formant la droite en tête sur celle du centre.

101. Si au contraire la colonne doit se former la gauche en tête, elles exécuteront ce qui a été indiqué pour les deux divisions de gauche, dans [156] le cas où la colonne devra se former, la gauche en tête, sur la division du centre.

102. Enfin pour ployer le bataillon en colonne serrée sur la division de gauche, on commandera:

1. Colonne serrée par division.

2. Sur la quatrième division en arrière (ou en avant) = EN COLONNE.

3. Bataillon par le flanc gauche.

4. A GAUCHE.

5. MARCHE.

103. (Pl. XI, fig. 3.) La quatrième division ne bougera ; le chef de cette division commandera guides à gauche (ou à droite), des que le mouvement commencera.

104. Si la colonne doit se former la droite en tête, toutes les divisions, hors la quatrième, exé­cuteront ce qui a été prescrit pour les deux di­visions de droite, lorsque la colonne se forme la droite en tête sur la division du centre.

105. Si au contraire la colonne doit se former la gauche en tête, toutes les divisions, hors la quatrième, exécuteront ce qui a été indiqué pour les deux divisions de droite, lorsque la colonne se forme la gauche en tête sur la division du centre.

106. Dans toutes ces diverses suppositions, la division la plus près de celle de direction doit ga­gner, en tournant par file en avant ou en arrière, selon qu'elle devra se porter devant ou derrière celle de direction, l'espace de trois pas qui doit les séparer l'une de l'autre dans la colonne.

107.  Soit que la colonne se forme la droite ou la gauche en tête, le guide de gauche de la di­vision de direction, doit toujours se porter  au flanc gauche de cette division aussitôt qu'il pourra passer.

[157]

Observations relatives au mouvement déployer le bataillon en colonne.

108. On pourrait ployer le bataillon en colonne à distance entière, ou à distance de section, d'après les mêmes principes, et par les mêmes commandements, en substituant l'une ou l'autre de ces indications à celle de colonne serrée.

109. Il est important que le guide de la divi­sion qui entre la première dans la colonne, soit placé bien correctement sur le guide de la divi­sion de direction, puisque la position de ces deux guides doit déterminer celle de tous les autres.

110. Il est également essentiel que chaque di­vision, avant de prendre rang dans la colonne, se dirige de manière à y entrer carrément, et parallèlement à celle de direction, pour éviter que la fausse direction d'une division n'induise en erreur les divisions suivantes.

111. Tous les mouvements précéderas pourront s'exécuter au pas ordinaire ou au pas accéléré ; et si, par la difficulté du terrain, il arrivait, que les files fussent trop ouvertes, chaque chef de division aurait soin de les faire serrer, un peu avant d'entrer dans la colonne.

 

Organization Index | More on the Reglement du 1791 ]



Search the Series

© Copyright 1995-2013, The Napoleon Series, All Rights Reserved.

Top | Home ]