Military Subjects: Organization, Strategy & Tactics



REGLEMENT Concernant l’exercice et les Manœuvres de l’Infanterie

Du 1er août 1791

DE PAR LE ROI

Sa Majesté s’étant fait rendre compte des ordonnances et instructions provisoires précédem­ment rendues sur l'exercice et les manœuvres de l'infanterie , et voulant régler définitivement ce qui concerne ces objets, a ordonné et ordonne ce qui suit :

TITRE IV.

Ecole de Bataillon.

QUATRIEME PARTIE.

Différentes manières de passer de l’ordre en colonne à l’ordre de bataille.

ARTICLE 3.

Formation en bataille composée de deux mouvements.

386. Une colonne, la droite en tête, arrivant par-derrière la ligne de bataille, et se prolongeant sur cette ligne, si le chef de bataillon juge nécessaire de la former en bataille, avant que les trois derniers pelotons, par exemple, ne soient entrés dans la nouvelle direction, il l'arrêtera ; et après avoir assuré la direction des guides des pelotons qui y sont entrés, commandera :

1. A gauche en bataille.

2. Trois derniers pelotons en avant en bataille.

387. Au second commandement, le chef de chacun [214] des trois derniers pelotons commandera : 1°. Guides à droite ; 2°. Par peloton demi à gauche.

Le chef de bataillon commandera ensuite :

3. MARCHE.

388. Au commandement MARCHE du chef de bataillon vivement répété par les chefs de peloton, les cinq premiers pelotons se formeront à gauche en bataille, les trois derniers en avant en bataille, par les moyens prescrits pour ces deux formations : le chef de chacun des trois derniers pelotons com­mandera, en avant et MARCHE, lorsque son pe­loton aura assez conversé.

389. Si, au lieu d'arriver par-derrière la ligne de bataille, la colonne arrivait par-devant la ligne, le chef de bataillon commanderait :

1. A gauche en bataille.

3. Trois derniers pelotons face en arrière en bataille.

390. Au second commandement, le chef de chacun des trois derniers pelotons commanderait, 1°. pe­loton par le flanc droit ; 2°. A DROITE.

Le chef de bataillon commanderait ensuite :

3. MARCHE.

391. Au commandement MARCHE du chef de bataillon, vivement répété par les chefs de peloton, les cinq premiers pelotons se formeraient à gauche en bataille, et les trois derniers se formeraient face en arrière en bataille par les moyens prescrits pour ces deux formations.

392. Ces divers mouvements s'exécuteraient dans une colonne, la gauche en tête, d'après les principes.

[215]

ARTICLE 4.

Différents moyens de former la colonne à demi-distance sur la ligne de bataille, la droite ou la gauche en tête.

1°. A gauche on à droite en bataille, en pre­nant les distances par la tête de la colonne.

2°. Sur la droite ou sur la gauche en bataille.

3°. En avant en bataille pour faire face;du côté vers lequel la colonne marche.

4°. Face en arrière en bataille, pour faire face du côté opposé à celui vers lequel la colonne marche.

1°.

Colonne à demi-distance la droite en tête, à gauche en bataille, en prenant les distances par la tête de la colonne.

393. On suppose la colonne se prolongeant sur la ligne où l'on vent la former en bataille ; lors­que le dernier peloton sera arrivé au point où le chef de bataillon voudra appuyer la gauche, il arrêtera la colonne et commandera:

Prenez les distances par la tête de la colonne.

394. Il ordonnera au chef du premier peloton de le mettre en marche ; le chef de ce peloton commandera aussitôt:

1. Peloton en avant.

2. Guide à gauche.

3. MARCHE.

395. Le chef du second peloton se voyant près d'a­voir sa distance, commandera peloton en avant, guides à gauche, en ensuite MARCHE, au moment où il aura sa distance, ce qui sera exécuté successive nient de peloton en peloton, jusqu'à la queue de la colonne, chaque peloton observant de prendre le pas de celui qui le précède.

396. Si le chef de bataillon veut former la colonne à gauche en bataille, il l'arrêtera au mo­ment où le dernier peloton aura sa distance.

397. Ces mouvements s'exécuteront de même dans une colonne serrée en masse ; et si la colonne avait la gauche en tête, ils s'exécuteraient par les moyens inverses.

398. Le chef de bataillon veillera à ce que chaque peloton se mette en marche à l'instant où il aura sa distance.

399. L'adjudant-major se tiendra à la tête de la colonne, et dirigera la marche du premier guide.

400. L'adjudant se tiendra à hauteur du dernier guide.

2°.

Colonne à demi-distance, la droite ou la gauche en tête, sur la droite ou sur la gauche en bataille.

401.   Ce mouvement s'exécutera  comme il a été prescrit pour une colonne à distance entière.

3°.

Colonne à demi-distance, en avant en bataille.

402. Ce mouvement ne peut pas s'exécuter par le Iront des pelotons, comme dans une colonne à distance entière, parce que l'espace qui sépare les pelotons n'est pas suffisant pour exécuter le demi-quart de conversion ; il sera donc nécessaire de faire préalablement prendre les distances par les moyens indiqués ci-dessus, à moins qu'on ne préfère de serrer en masse et déployer.

4°.

Colonne à demi-distance, face en arrière en bataille.

403. Ce mouvement s'exécutera comme il a été prescrit pour une colonne à distance entière.

[217]

ARTICLE 5.

Déploiement des colonnes serrées.

404. Les moyens indiqués ci-devant pont changer de direction en masse, donnant la faci­lité d'établir une colonne sur telle direction qu'on voudra, les déploiements seront toujours carrés, parce qu’on commencera par établir la colonne perpendiculairement à la ligne de bataille sur la­quelle on voudra la déployer.

405. Ainsi une colonne serrée en masse pourra se former en bataille:

1°. Face en avant, par le déploiement.

2°. Face en arrière, par la contre-marche et le déploiement.

3°. Face au flanc droit ou au flanc gauche, par un changement de direction en masse et te déploiement.

406. La ligne de bataille étant déterminée, l'ad­judant établira d'avance deux jalonneurs sur cette ligne, distants d'un peu moins que l'étendue du front d'une des subdivisions de la colonne l'un de l'autre, la colonne sera dirigée sur ces ja­lonneurs, arrêtée à deux pas au moins en deçà d'eux, et établie ensuite parallèlement à la ligne de bataille, si elle ne l'était pas.

407. (PL. XVIII, fig. 2.) On supposera dans l'exemple qui suit un premier bataillon (a), en colonne par division, la droite en tête, établi parallèlement à la ligne de bataille déterminée par les deux jalonneurs (d e), et devant se déployer sur la seconde division.

408.  Celle supposition embrasse tous les cas. Le chef de bataillon commandera :

1. Sur la seconde division, déployez, la colonne.

[218]

2. Bataillon à droite = ET A GAUCHE.

3. MARCHE.

409.  Au premier commandement, chaque chef de division avertira sa division qu'elle devra faire à droite ou à gauche ; le chef de la seconde division l'avertira de ne pas bouger.

410.  Au  second commandement, les divisions qui dans l'ordre de bataille doivent être à droite de la division désignée, c'est-à-dire, les grenadiers et la première division, feront à droite, et les chefs de ces deux divisions se porteront à côté de leur guide de droite ; celles qui doivent être à gauche de la division désignée, c'est-à-dire, la troisième et la quatrième, feront à gauche, et les chefs de ces deux divisions se porteront à côté de leur guide de gauche ; le chef de la division des grenadiers prendra aussitôt deux points à terre pour assurer sa direction.

411. Au commandement marche, toutes les divi­sions qui sont par le flanc, se mettront en marche ; le chef de celle des grenadiers observera de mar­cher bien droit devant lui, et évitera surtout avec le plus grand soin de se jeter en dehors de la ligne de bataille.

412. Les guides de droite (h) des divisions qui ont fait adroite, et les guides de gauche (i) de celles qui ont fait à gauche, conserveront exactement, en marchant par le flanc, la distance de trois pas qui doit les séparer de la division qui précède la leur dans l'ordre de la colonne, et les guides marcheront à même hauteur.

413. Chaque chef de division s'arrêtera de sa per­sonne au commandement HALTE, fait à la divi­sion qui doit arrêter immédiatement avant la sienne, verra filer sa division, et jugera du mo­ment où il devra l'arrêter par la distance qu'il y aura do lui au guide qui en conduit la marche, ainsi que par l'ouverture qu'il y aura entre les files ; celle double attention de la part des chefs de division, les mettra eu état d'estimer avec pré­cision la distance.

[219]

414. Le chef de la première et celui de la troisième division placés à côté de leur guide, ne suivront pas la marche de leur division ; ils la verront filer, et le chef de la première division jugeant sa distança comme il vient d'être expliqué, commandera :

1. Première division.

2. HALTE.

3. FRONT.

415. Et se portera aussitôt devant le centre de sa di­vision.

Le chef de la deuxième division, des qu'il se verra au moment d'être démasqué par la première, com­mandera :

1. Division en avant.

2. Guide à gauche.

3. MARCHE.

416. Au commandement MARCHE, qui se fera au moment où la seconde division sera démasquée, elle se portera vers la ligne de bataille, et lors­qu'elle sera arrivée contre les jalonneurs (d e), établis sur cette ligne, son chef lui fera les commandements :

4. Division.

5. HALTE.

417.  Au commandement HALTE, la deuxième division s'arrêtera, et le sous-officier de remplacement du quatrième peloton se portera en (m), entre les deux jalonneurs, fera à droite, et sera correcte­ment assuré par l'adjudant-major sur la ligne de bataille ; le chef de la deuxième division se por­tant aussitôt à la gauche de sa division, comman­dera :

6. A gauche = ALIGNEMENT.

418. Le chef de la division et celui du quatrième peloton aligneront chacun  le peloton  qui aura les yeux tournés vers eux , et commanderont ensuite FIXE.                                                     

410. Pendant ce temps, les grenadiers auront démasque la première division, et aussitôt leur chef qui [220] se sera arrêté au commandement HALTE fait à la première division, commandera :

1. Grenadiers.

2. HALTE.

3. FRONT.

420.  Au commandement FRONT, le guide de droite de chaque peloton se portera sur la ligne de ba­taille, fera face à gauche, et se placera sur la direction des deux jalonneurs établis devant la se­conde division.

421. Aussitôt que le chef de la première division (k) verra sa division  près d'être démasquée par les grenadiers, il commandera.

1. Division en avant.

2. Guide à gauche

3.  MARCHE.

Il prononcera ce dernier commandement à l'instant où sa division sera démasquée.

422. La première division se portera vers la ligne de bataille,  et lorsqu'elle sera arrivée à la distance de deux pas de cette ligne, son chef commandera :

4. Division

5. HALTE.

423. Le chef de la première division ayant fait ce dernier commandement, se portera à côté de l'homme de droite de la seconde division ; le guide de droite de chacun des deux pelotons de la pre­mière division se portera en même temps sur la ligne de bataille, fera face à gauche, et se placera sur la direction des deux jalonneurs établis devant la seconde division ; le chef de la première division commandera ensuite:

6. A gauche= ALIGNEMENT.

424. Le chef de la division et celui du second pe­loton, aligneront chacun le peloton qui aura les yeux tournés vers eux, et feront ensuite le commandement FIXE.

[221]

425. Aussitôt que le chef des grenadiers verra la pre­mière division dans l'alignement (et sans attendre que le chef de celle division ait commandé FIXE,) il se portera à côté du premier homme de droite de la première division, et commandera à gauche = ALIGNEMENT. La division des grenadiers sera ali­gnée comme il vient d'être prescrit pour la pre­mière division.

426. Le déploiement de l'aile gauche se fera d'après les mêmes principes.

437. Le chef de la troisième division qui sera resté a bailleur du flanc gauche de la seconde, pour voir filer sa division, l'arrêtera comme il a été pres­crit pour le chef de la première, et se portant ensuite légèrement devant le centre de sa division, commandera :

1. Division en avant.

2. Guide à droite.

3. MARCHE.

428.  Au commandement marche, la troisième divi­sion se portera vers la ligne de bataille, et lors­qu'elle sera arrivée à deux pas de cette ligne, son chef commandera :

4. Division.

5. HALTE.

429. Le chef de la troisième division ayant fait ce der­nier commandement, se portera à côté de l’homme de gauche de la deuxième ; le guide de gauche de chacun des pelotons de la troisième division, se por­tera en même temps sur la ligne de bataille, fera face à droite, et se placera sur la direction des deux jalonneurs établis devant la seconde division ; le chef de celle-ci reculera au second rang, lorsque celui de la troisième viendra prendre sa place.

430. Le chef de la troisième division commandera ensuite :

6. A droite = ALIGNEMENT.

431. Le chef de la division, et celui du sixième peloton aligneront chacun le peloton qui aura les yeux tour­nés vers eux, et feront ensuite le commandement FIXE.

432. La quatrième division observera tout ce qui vient d'être prescrit pour la troisième.

433. Le déploiement étant achevé, le chef de bataillon commandera :

GUIDES = A VOS PLACES.

434. A ce commandement, les chefs de la première et de la seconde division, ainsi que celui des grena­diers et les guides, se porteront à leurs places de bataille ; le chef de la troisième division s'effacera pour laisser passer celui de la seconde.

Les jalonneurs se retireront.

435. Le chef de bataillon veillera pendant l'exécution du mouvement, à l'observation des principes, et particulièrement à ce que les di­visions en déployant ne soient arrêtées ni trop tôt ni trop tard ; il réparera promptement, mais sans bruit, l'erreur d'un commandement, fait trop tôt ou trop tard, et empêchera que cette faute ne se propage au-delà de la division où elle aura eu lieu.

436. L'adjudant-major assurera successive­ment la direction des guides des divisions de droite, toutes les fois que le déploiement sera central ; mais toutes les fois que le déploiement s'exécutera sur la division de la tête ou sur celle de la queue de la colonne, il assurera successi­vement celle de tous les guides.

437. L'adjudant assurera la direct ion dos guides des divisions de gauche, toutes les fois que le dé­ploiement sera central.

Résumé des principes généraux et observa­tions relatives au déploiement.

438. Quelle que soit la division sur laquelle on déploie, toutes celles qui dans l'ordre de bataille doivent être à droite de la division désignée, font [223] à droite, et toutes celles qui doivent être à gauche, font à gauche.

439. Toutes les divisions doivent déployer car­rément, marcher à même hauteur, et conserver la distance du côté de la ligne de bataille.

440. Chaque division, à l'instant où elle est démasquée, doit se porter sur la ligne de bataille, et s'y aligner du côté de la division désignée pour base d'alignement, laquelle doit toujours s'aligner elle-même à gauche si la colonne a la droite en tête, à droite si la colonne à la gauche en tête.

441. Les chefs de division doivent veiller en déployant, à ce que les principes prescrits pour la marche de liane soient bien observés ; et s'il y avait de l'ouverture dans les files, ce qui ne doit arriver que dans des terrains difficiles, ils doivent les faire serrer à leur distance au com­mandement de halte.

442.  Si un chef de division faisait ce comman­dement trop tôt ou trop tard, la division serait obligée d'obliquer à droite ou à gauche, en se portant vers la ligne de bataille, et sa faute pourrait de plus induire en erreur la division suivante.

443. Dans les divisions qui déploient par le flanc gauche, c'est toujours le guide de gauche du peloton pair et impair de chacune qui doit se porter sur la ligne de bataille pour jalonner la direction, au commandement halte fait à la di­vision à deux pas de cette ligne ; dans les divi­sions qui déploient par le flanc droit, c'est au contraire le guide de droite de chaque peloton qui doit se porter sur la ligne de bataille pour jalonner.

444. Afin de faciliter l'alignement de la divi­sion sur laquelle on déploie, l'adjudant-major doit toujours établir avec soin le sous-officier de [224] remplacement qui est au centre de cette divi­sion, entre les deux jalonneurs placés d'avance sur la ligne de bataille, à l'instant où la division arrive sur cette ligne.

445. Ces principes sont également applicables à une colonne qui déploierait toute entière par sa droite ou par sa gauche.

 

Organization Index | More on the Reglement du 1791 ]



Search the Series

© Copyright 1995-2013, The Napoleon Series, All Rights Reserved.

Top | Home ]