Military Subjects: Organization, Strategy & Tactics

Organisation des armées suédoises: Période 1790-1815

By Ludovic Isnard

Notes sur les noms employés : j’ai gardé pour la dénomination des unités les noms exacts en suédois. Les orthographes des régions d’origines sont les orthographes actuelles, ainsi des différences peuvent apparaître par rapport à d’anciens ordres de bataille. Par exemple : Älfsborg pour Elfborg, ce qui en fait, se prononce exactement de la même manière, ou bien Närkes pour Nerike.

Pour mieux comprendre le nom des unités je donne un petit aperçu de vocabulaire suédois :

Andra

Second

Änkedrottningens

De la reine douairière

dragonerna

Les dragons

Drottningens

De la Reine

Finska

Finlandais

Fleetwoodska

De Fleetwood

Första

Premier

fotjägarbataljon

Bataillon de chasseur à pieds

fotjägare

Chasseur à pieds

Göta

Ancienne principauté de Göteborg (Götaland)

hästjägarskvadron

Escadron de chasseur à cheval

Jägerhornska

De  Jägerhorn

kår

Corps

karabinjärregimente

Régiment de carabinier

Konungens - Kungens / Kunglig

du Roi/Royal

Konungens eget

Equivaut au : "King’s own" anglais

kyrassiär

Cuirassiers

Läns

Région, département ou comté

lätta infanteri

Infanterie légère

Livgarde, livgardet

Garde, La garde (équivaut au "Life Guards" anglais)

Mörnerska

de Mörner

Norra skånska

De Scanie du nord

Regemente, regementet

Régiment, Le régiment

Södra skånska

De Scanie du sud

Svea

Ancienne principauté de Stockholm (Svealand)

Svenska

Suédois

Till fot

A pieds

till häst

A cheval

Les régiments sont généralement à 8 compagnies de 150 hommes environ. Les 4 premières forment le premier bataillon (Lifbataljonen), les 4 suivantes le second (Öfverstelöjtnantbataljon). 

Une brigade classique autonome dans l’armée suédoise se compose  de :

*1-2 régiments d’infanterie de ligne
*1-3 escadrons de cavalerie (souvent dragons légers), utilisés principalement en éclaireurs et comme écran à la brigade.
*artillerie régimentaire de 6 ou 3 livres, entre 4 et 10 pièces
*Pour le combat en ordre dispersé chaque brigade dispose de jägare, et à partir de 1806 on a dans chaque bataillon 100 jägare (pour les régiments suédois mais pas pour les finlandais). Issus de deux pelotons de 50 hommes, ils peuvent être regroupés tous ensemble pour formé une chaîne de défense devant la brigade. Ils sont aussi utilisés dans un rôle de garde et de patrouille. En 1813 le règlement réduit le nombre de jägare à un peloton par bataillon.

Les grenadiers ne sont plus présents que de nom au sein des bataillons de ligne et disparaissent complètement en 1806.

Chaque point "·" indique une unité indépendante des autres, les différents noms qui apparaissent sous ces points représentent les changements de nom ou de caractéristiques de l’unité aux dates indiquées.

*v* représentent les unités professionnelles recrutées par l'état, värvade en suédois.

*i* représentent les unités de levée semi-professionnelles des provinces, issues de l'indeltningsverk.

Régiments d’infanterie de la garde et régiments royaux:

1790 -1791: *v* Livgardet till fot
1791 -1792: Första livgardet
1792-1806 : Svea Livgarde
1806- 1808 : Livgardet till fot
1808-1809: Fleetwoodska regimente
1809 –1815: Svea Livgarde

Infanterie de la garde et régiments royaux par Schiavonetti

Infanterie de la garde et régiments royaux par Schiavonetti
(Used with permission of
Napoleon Online)

1793-1803 : *v* bataillon de recrues du Livregementsbrigadens lätta infanteri (voir Änkedrottningens livregimente plus bas)
1796-1803 : bataillon de recrues du Livregementets (Livregementets värvade infantribataljon), on trouve aussi "Livregementets lätta bataljon".
1803 – 1808 : Finska gardesregementet
1808- 1809: af Palénska regementet
1809 – 1815 : fusionne avec l’unité ci-dessous pour donner le Andra gardesregementet

1790- 1792: *v* Andra gardesregementet est formé à cette date à partir des Sandels fotjägare, du Storamiralens regemente et des bataillons Eherenmalm et Tornéhelm.
1792: Kungliga Majetäts Göta livgarde
1792-1806 : Göta gardesregemente
1806 - 1808 : Svenska gardesregementet
1808 – 1809: supprimé
1809 – 1815: se réorganise avec le régiment précédent pour redonner le Andra gardesregementet

1790 –1808 : *v* Änkedrottningens livregimente, (1er et 2ème bataillon) supprimé en 1808 à la reddition de Sveaborg. (Régiment finlandais); le 3ème bataillon est séparé et forme en 1793 le bataillon de recrues du Lifregementsbrigadens lätta infantri.

1791: *i*: Östgöta kavalleriregimente (kyrassiär)
1791: *i* Östgöta infanteriregimente
ces deux unités fusionnent  pour donner un unique régiment à pieds:

1791-1815: *i* le Livgrenadjärsregimentets (infanterie) comportant 2 "divisions" : rotehålls (issu du régiment d'infanterie) et rusthålls (issue du régiment de cavalerie) de 2 bataillons chacune. Les 4 bataillons sont à 4 compagnies, de 125 hommes pour rothehålls et 150 hommes pour rusthålls.

1790 –1815: *v* Drottningens Livregemente (basé en Poméranie suédoise, 12 compagnies)
1815 : passe au service de la Prusse.

1790 – 1815: *v* Konungens eget värvade regemente, reçoit en 1798 le Danckwardt Regementet en complément.

1791 – 1808: *i* Livregimente brigade lätta inf. bat. issu de la création de la brigade de la garde par scission du Livregement till häst
1808 – 1815: Livregimente brigade grenadjärkår (500h, 4 compagnies en 1815)

Livdrabantkåren: Gardes du corps du roi, dont la majeure partie des officiers et sous-officiers sont nobles. Assure la garde des palais. Elle n’est pas une unité combattante.

Régiments de cavalerie de la garde:

1790 – 1793 : *v* Lätta dragonerna av livgardet
1793 – 1797 : Livhusarregimentet
1797 – 1806 : Lätta livdragonregementet
1806 – 1815: Livgardet till häst (6 escadrons, 420h)

1791: *i* Livregement till häst (1500h, 12 compagnies avant la réorganisation)
se scinde en 3 unités à partir de 1791:

1/- *i* Livregimente brigade lätta inf. bat. (inf.) (voir plus haut inf. de la garde) devenant en 1808: Livregimente brigade grenadjärkår (inf.)
2/- *i* Livregimente brigade lätta dragonkår (cav.) devenant en 1795 Livregementsbrigadens husakår
3/- *i* Livregimente brigade kyrassiärkår (cav.)

chaque entité devenant un corps indépendant en 1815 sous les noms respectivement de:

1/ *i* Livregimente grenadjärkår (infanterie, 4 compagnies 500h)
2/ *i* Livregimente husarkår (cavalerie, 500h)
3/ *i* Livregimente dragonkår (cavalerie, 500h)

Régiments d’infanterie de ligne suédois:

1790-1796: *v* Sprengtportenska Regementet;
1796-1798: Danckwardt Regementet;
1798: Transféré dans le régiment Konungens eget värvade regemente.

1790 – 1801: *v* Stedingkska regementet issu du Wachtmeisterska regementet (1789).
1801: passa dans les régiments d’artillerie de Göta et de la flotte de l'archipel (Skärgårdflottans sjöartilleri) à cette date.

1790-1815: *i* Hälsinge regimente (1200h, 8 compagnies, formé en 4 bataillons dans la campagne contre la Norvège 1814)

1790-1815: *i* Västerbottens regimente (1200h, 8 compagnies)

1790-1815: *i* Jämtland  infanteriregimente ou Jämtland dragonregementet, dragons démontés qui ne comprenaient qu’une seule compagnie de cavalerie (qui formera en 1802 les chasseurs à cheval du Jämtland). Devient un régiment de chasseurs (habit vert pour le camouflage) après la guerre contre la Russie (1809), où une troupe de reconnaissance et spécialisée dans le combat en ordre dispersé s’était avérée nécessaire.

1790-1815: *i* Upplands regemente (1200h, 8 compagnies)

1790-1815: *i* Dalregementet (1200h, 8 compagnies)

1790-1815: *i* Västmanlands regemente (1200h, 8 compagnies et organisé en 3 bataillons en 1813)

1790-1815: *i* Kronobergs regemente (1100h, 8 compagnies et organisé en 3 bataillons en 1813)

1790-1815: *i* Kalmar regemente (1100h, 8 compagnies, organisé en 3 bataillons en 1813)

1790-1815: *i* Södermanlands regemente (1200h, 8 compagnies)

1790-1812: Närkes-Värmlands regemente (1670h, 10 compagnies) se sépare en 2 unités: 

1812 – 1815: Närkes regemente (760h, 8 compagnies)
1812 – 1815 : Värmlands regemente (908h, 8 compagnies)

1790-1815: *i* Skaraborgs regemente (1200 hommes, 8 compagnies)

1790-1815: *i* Älvsborgs regemente (1200 hommes, 8 compagnies, organisés en 3 bataillons en 1813)

1790-1815: *i* Västgötadals regemente (1200h, 8 compagnies)

1790-1815: *i* Jönköpings regemente (1100h, 8 compagnies)

1790 – 1793 : *v* Psilanderhielmska Regiment (originaire de Poméranie suédoise)
1793-1815: Engelbrechtska regementet , resta en Poméranie après 1815 (devient prussien).

1790: *i* Bohusläns regimente lätta dragonregemente  (cavalerie) devient 1791 – 1815: Bohusläns regimente (infanterie uniquement, 900 h, 8 compagnies)
1790 – 1811: *i* Västgöta regemente till häst ou Västgöta kavalleriregemente (cav.)
1811 – 1815: est transformé en régiment d’infanterie Västgöta regemente (inf., 1000h, 8 compagnies
n.b. ne pas confondre ce régiment avec le régiment de Västgötadals (qui signifie "la vallée de Västgöta")

1788(90?) - 1812: *v* création du bataillon Värmlands fotjägarbataljon à 3 compagnies de 100h. Il prend part à la campagne en Finlande contre la Russie en s’associant aux chasseurs du régiment Närke-Värmlands (jägare).

1812 – 1815: le bataillon devient régiment: Värmlands fältjägarregemente, un deuxième bataillon de 3 compagnies est ajouté, totalisant 600h pour le régiment.

Printemps 1807 – 1809: Création du "Régiment du roi" composé de déserteurs français. Il ne comptera jamais qu’une seule compagnie de 100h. A la fin de la guerre contre la Russie ce régiment est dispersé au sein d’autres unités.

1811 - 1815: création du Norra Skånska infanteriregementet (4 compagnies)

1811 - 1815: création du Södra Skånska infanteriregementet (4 compagnies)

1812: *i* création du Smålands dragonregemente infanteribataljon (inf.) issue du dédoublement du régiment de cavalerie du Småland.

1813 - 1815: création du Hallands infanteribataljon, issu uniquement des recrues de l'allmänna beväringen (voir plus bas "La réserve")

Automne 1813 – Décembre 1814 : Création du Royal Suédois à partir de déserteurs français et italiens à 1 puis 2 bataillons (1000h) il participera à la campagne de Norvège.

1811: création du Gotland national beväring (garde nationale de Gotland)

Régiments d’infanterie de ligne de recrutement finlandais:

Après la perte de la Finlande en 1809 au profit de la Russie, les régiments de recrutement finlandais disparaissent des armées suédoises.

1790-1791: *i* Åbo läns infanteriregemente, (8 compagnies, 1000h)

1791 – 1809: reçoit un bataillon supplémentaire en 1791 (rusthållsbataljon ou lättabataljon) à la réorganisation du Livdragonregementet, bataillon d'infanterie légère. (12 compagnies, 1500h)

1790-1791: *i* Björneborg regemente (8 compagnies, 1000h)

1791 – 1809: un nouveau bataillon apparaît issu de Livdragonregementet (rusthållsbataljon) et ce bataillon est d'infanterie légère. (12 compagnies, 1500h)

1790-1791: *i* Tavastehus regemente (8 compagnies, 1000h)

1791-1809: reçoit à cette date un bataillon complet de Jägare (Tavastehus regementes Jägarebataljon) issu du Tavastehus och Nylands kavalleriregemente.

1790-1809: *i* Savolax regemente (8 compagnies, 1000h), infanterie légère depuis 1775 environ.

1790 – 1802: *v* Savolaks Jägarekår ou Savolaks jägarregemente;  6 compagnies et 600 h à sa formation

1802-1809: 2 compagnies sont rajoutée dont une d'artillerie (voir Savolaksbrigadens artillerikompani plus bas) et les compagnies passent à 150h , le régiment à 1200h.

1790-1791: *i* Nylands infanteriregemente (8 compagnies, 1000h)

1791-1803 : reçoit à cette date un bataillon issu du Tavastehus och Nylands kavalleriregemente et devient de l’infanterie légère

1803-1809: le précédant bataillon est retourné à son corps de cavalerie d'origine.

1790 – 1809: *v* et *i* Nylands jägarbataljon, cas unique dans toute l'armée car composé de 2 compagnies professionnelles recrutées (värvade) et de 2 compagnies indelta, celles-ci étant les dernières encore en territoire finlandais de l'ex-régiment de Viborgs län après qu'une partie importante du comté de Viborg ai été cédé à la Russie en 1741.

1790 – 1799: *v*  Stackelbergska Regementet

1799-1808: Jägerhornska regementet (dissous à  Sveaborg en 1808), issu initialement du Bergsregementet ?

1790 - 1809: *i* Österbottens regemente (8 compagnies, 1200h)

1790 - 1809: *i* Kajana bataljon, pour moitié issu de la milice (lantvärn) et indelta pour le reste. Ses effectifs ne sont complétés que lors d'un conflit et, jusqu'en 1808, ses compagnies font théoriquement parties du Österbottens regemente.

1791 - 1809: *v*   Karelska Jägarkåren (chasseurs de Carélie, 4 Compagnies et 400h)

1802-1809: le corps passe à 600h et combattit en 2 bataillons dans la brigade dite du Savolaks durant la campagne de Finlande.

1804-1809: *v*   Adlercreutska Regimentet (13 compagnies, 2000h)

1808 - 1809: *i* Vasa regemente (6 compagnies, 650h/750h) issu de la réorganisation de l'indeltningsverk en Finlande qui n'a pu être mené complètement à son terme à cause de la déclaration de guerre russe.

1808 - 1809: *i* Uleåborgs fribataljon ou läns bataljon (250h) créé à l'instar du Vasa Regemente lors du nouveau découpage de l'indeltningsverk en Finlande.

Régiments de cavalerie suédois

Cavalerie suédois par Schiavonetti

Cavalerie suédois par Schiavonetti
(Used with permission of
Napoleon Online)

Durant la période 1790-1815 l’armée suédoise réorganise profondément sa cavalerie ; en effet celle ci est devenu beaucoup trop importante (numériquement) par rapport à l’infanterie et par conséquent très coûteuse. Plusieurs régiments vont donc être transformés en régiments d’infanterie.

1791: *i*: Östgöta kavalleriregimente (kyrassiär) convertie en infanterie: Livgrenadjärsregimentets (voir régiments de la garde).

1791: *i* Bohusläns regimente lätta dragonregemente  (cavalerie)

devient 1791 – 1815: Bohusläns regimente (infanterie uniquement)

1790 – 1792: *i* Västgötakavalleriregemente

1792-1802: Västgöta dragonregemente

1802-1806: Västagötalinjedragonregemente

1806-1811: Västgöta dragonregemente

1811 – 1815: Västgöta regemente (devient alors de l’infanterie)

1792: *i*  Smålands kavalleriregemente

1792 – 1801: Smålands lätta kavalleriregemente ou

1801- 1806: Smålands lätta dragoner

1806-1812: Smålands dragonregemente (1000h, 8 escadrons) en 1812 se sépare en 2 unités :

1812: Småland husarregemente ou bien dragonregemente (cav.) (6 escadrons de 83h)
1812: Smålands dragonregemente infanteribataljon (inf.)

1790 –1797 : *v* Kunglig Husarregementet

1797 – 1801: Hornska husarregementet

1801 – 1815: Mörnerska husarregementet (8 escadrons, 600h- 800h en 1813).

1790 – 1801: *i* Norra skånska kavalleriregementet

1801 – 1807 : Skånska linjedragonregementet (ou Lätta dragonregementet),

1807 – 1815: Skånska husarregementet (1000h, 8 escadrons)

1790 – 1805 : *i* Södra Skånska kavalleriregementet "Prins Carl"

1805 – 1815: Skånska karabinjärregimentet (1000h, 8 escadrons)

1790- 1802: *i* Jämtland kavallerikompani issue du Jämtland dragonregementet qui n’avait jamais eu alors que cette compagnie à cheval.
1802-1815: création du Jämtlands hästjägarskvadron (100h)

Régiments de cavalerie finlandais

1790 – 1791: *i* Livdragonregementet, converti à cette date en 2 bataillons d'infanterie légère et incorporé dans les régiments Åbo läns infanteriregemente et Björneborg regemente.

1790 – 1791: *i* Nylands och Tavastehus dragonregemente ou kavalleriregemente (550h, 8 escadrons); à cette date fournis un bataillon au régiment Tavastehus infanteriregemente et un au Nylands infanteriregemente.

1791- 1805: le régiment à cheval subit diverses modifications

1805- 1809: Nylands kavalleriregemente, disparaît à la cession de la Finlande à la Russie en 1809.

1790 – 1809: *i* Kareliska dragonskvadronen (200h, 3 escadrons)

Artillerie 

Le 23 juin 1794, toute l’artillerie suédoise est réorganisée en 4 régiments :

*v*Svea artilleriregimente : comprenant 12 compagnies à Stockholm et une à Vaxholm (ville avec un fort défendant l’archipel de Stockholm).

*v*Göta artilleriregimente : avec 8 compagnies initialement, le nombre sera porté à 12 en 1801.

*v*Wendes artilleriregimente : 8 compagnies et une batterie d’artillerie à cheval.

*v*Finska artilleriregementet : 10 compagnies.

1802 – 1809: *i* Savolaksbrigadens artillerikompani (157h) formée en une compagnie dépendante du Savolaks jägarregemente.

Suite à la défaite de 1809 contre la Russie, le régiment d’artillerie finlandais (Finska) sera dissous. On transféra alors deux compagnies de plus dans le régiment Svea et trois dans le Wendes.

Durant la période 1794-1815, l’artillerie suédoise fût modernisée. Du nouveau matériel fût introduit et la nouvelle organisation prouva son efficacité. La formation du personnel devint efficace et ont pris en compte l’expérience acquise sur le champs de bataille. Le commandement fut aussi rationaliser avec l’apparition d’un commandant général de l’artillerie dont le premier titulaire fût Carl Gottfried Hellvid.  (source "Det svenska artilleriet", ISBN 91-630-2493-4)

La milice

En mars 1808, devant l'urgence de la situation (Guerre contre le Russie et déclaration de guerre du Danemark) la levée d'une milice générale (lantvärn) dans le pays fut décidée.

Tout les hommes célibataires et physiquement aptes entre 18 et 25 ans dans le territoire de la Suède (la Finlande était exemptée) devait rejoindre la milice. Des remplaçants pouvaient être achetés et de nombreuses catégories de travailleurs étaient exempts.

Originellement fixée à plus de 30.000h elle n'atteindra finalement que 27.000h organisé en 49 bataillons d'infanterie et 3 d'artillerie. Seule l'île de Gotland fournit le double de l'effectif qui lui avait été demandé.

De par son mode de recrutement, la milice n'était composé que d'éléments peu motivés. L'encadrement même fût des plus inaptes puisque les derniers officiers valables venaient d'entrer dans les bataillons de la réserve (vargering) des régiments suédois. Si l'encadrement supérieurs étaient assurés par des officiers méritants (mais retraités des dernières guerres …), les capitaines et lieutenants étaient les pires éléments existant, mis au ban de l'armée. Encore cela ne fut il souvent pas suffisant et on dû faire appel à de jeunes étudiants pour remplir les cadres de ces bataillons.

Evidement la qualité militaire des ces troupes était des plus déplorables (comme on le vérifia les rares fois où elle fût confrontée à un ennemi sur le champ de bataille) mais la milice rendit de nombreux services en déchargeant les troupes de lignes de certaines taches: garnison, approvisionnement, garde des prisonniers et aussi et surtout fournissant de la main d'œuvre aux galères et aux navires de la marine. Malgré tout de 4000 à 5000 parmi ses hommes les plus aptes furent petit à petit incorporés aux unités régulières pour y remplacer les pertes et, ses propres effectifs allant diminuant, la milice fût abolie à la fin de la guerre en 1809.

Lantvärn (milice) 1808 - 1809

Comté, district ou ville (autres noms éventuels)

Effectif

Bataillons

compagnies

       

Blekinge läns lantvärn (Kronobergs lantvärn)

900

1 inf.

6

Elfsborgs läns lantvärn

2400

4 inf.

16

Gottlands läns lantvärn (avec le bataillon supplémentaire dû au succès de la levée)

600 (400)

1 inf. (1 inf.)

4 (4)

Gäfleborgs läns lantvärn

600

1 inf.

4

Göteborgs och Bohus läns lantvärn (Göteborgs lantvärn)

1800

2 inf., 1 art.

12

Hallands läns lantvärn (Göteborgs lantvärn)

1200

2 inf.

8

Jönköpings läns lantvärn

1800

3 inf.

12

Kalmar läns lantvärn

1800

3 inf.

12

Kopparbergs läns lantvärn(Dallantvärnet)

1800

3 inf.

12

Kristianstad läns lantvärn (Skånska lantvärnet)

1650

2 inf., 1 art.

11

Kronobergs lantvärn

1200

2 inf.

8

Malmöhus läns lantvärn (Skånska lantvärnet)

1950

3 inf., 1 art.

13

Skaraborgs lantvärn

1800

3 inf.

12

Stockholms läns lantvärn (Upplands lantvärn)

1200

2 inf.

8

Stockholms stads lantvärn

600

1 art.

4

Södermanlands län lantvärn

1200

2 inf.

8

Uppsala läns lantvärn (Upplands lantvärn)

1200

2 inf.

8

Värmlands läns lantvärn

1800

3 inf.

12

Västerbottens läns lantvärn

400

1 inf.

4

Västernorrlands läns lantvärn

400

1 inf.

4

Västmanlands läns lantvärn

1200

2 inf.

8

Örebro län (Närikes lantvärn)

1200

2 inf.

8

Östergötlands läns lantvärn

1800

3 inf.

12

Total

30 500

48 inf., 3 art.

206

Sources: Samuelsson, Sveriges Krig, vol. 4

 

La réserve

Le système de réserve mis en place par la couronne suédoise dans les années 1790 ( nommé vargering en suédois) était calqué sur l'indeltningsverk. A savoir que les rothållare ou rusthållare (groupement de fermes ou grandes exploitations tenues de fournir et d'entretenir respectivement un fantassin ou un cavalier) se groupaient cette fois par deux et devait en plus entretenir un fantassin de réserve

Ainsi, chaque régiment composé de soldats indelta disposait d'une réserve armée et entraînée égale à la moitié de son effectif et théoriquement déjà prête en cas de conflit.

Le système fut imposé sans difficultés en Finlande et en Scanie (sud de la Suède) mais ailleurs, les paysans refusèrent et les réserves de la grande majorité régiments indelta suédois ne purent être levées qu'une fois les conflits déclarés. De ce fait la réserve finlandaise était d'un niveau équivalent aux régiments de ligne, à l'exception près qu'elle ne portait pas l'uniforme en temps de paix.

Ces réserves étaient organisées en bataillons au nom du régiment leur ayant donné ses cadres (formant ainsi un 3ème ou 4ème bataillon selon les régiments). Certaines régions furent exemptées et d'autre fournirent le double des effectifs normaux (voir le tableau joint).

Ces troupes assurèrent à la fois le service des forteresses (comme à Sveaborg ou Svartholm en 1808) mais aussi, bien souvent, combattirent au coté des régiments de ligne sur le champs de bataille avec des performances équivalentes.

Le système de vargering, impopulaire auprès de la population pour le surcoût qu'il entraînait, fût aboli en 1810. Il fût remplacé alors par 3 systèmes voté par le Riksdag:

l'extra-rotering qui poursuivant le très traditionnel indeltningsverk, l'accroissait en abolissant certaines exemption (les propriétés foncières des nobles et des prêtres par exemple) mais en cas de guerre uniquement. L'apport en combattants fut de l'ordre de 2500 soldats.

förstärkningsmanskapet, littéralement les renforts en hommes, qui ressemblait beaucoup dans son organisation à la milice (lantvärn). Organisé en temps de guerre par chaque paroisse et fort théoriquement de 50.000h. Il ne devait en fait voir la levée que de 10.000 à 12.000h en avril 1811 lors de la vraie-fausse guerre contre l'Angleterre. Son impopularité le fit rapidement remplacé par le:

allmänna beväringen ou beväringsinrättningen ou conscription générale introduite en octobre 1812 sur le modèle révolutionnaire français de 1793. Applicable sur décision royale à tout les jeunes hommes de 20 ans pour une durée de service de 5 années, cette conscription n'exemptait que très peu de gens et fût plus facilement acceptée par la population. Les classes de 1813 et de 1814 furent successivement appelées et entraînées dans les dépôts permettant leur incorporation dans l'armée lors de la campagne de Norvège en 1814.

L'ensembles des hommes incorporés par l'une de ces 3 méthode furent assignés dans les régiments d'infanterie de ligne indelta (ainsi que le régiment de Vermlands fältjägare) en respectant l'origine géographique des recrues et en les répartissant parmi les compagnies déjà aguerries. En 1812 ces recrues purent ainsi manœuvrer avec leurs unités et à l'entrée en guerre en 1813 de nombreux régiments reçurent un ou deux bataillons supplémentaires dus à l'accroissement de leurs effectifs.

Tableau récapitulatifs des effectifs disponibles grâce au système de vargering:

 

Le système de vargering (réserve) pour la Suède et la Finlande 1790-1810

Nom des régiments

Effectif

Recruté en temps de paix ?

     

Vargering pour les régiments d'infanterie suédois.

   

Lifregementetsbrigadens grenadiercorps

261

Non

Lifgrenadierregementets rothållsfördelning

600

Non

Lifgrenadierregementets rusthållsfördelning

500

Non

Uplands regemente

600

Non

Skaraborgs regemente

600

Non

Södermanlands regemente

600

Non

Kronobergs regemente

548

Non

Jönköpings regemente

550

Non

Dalregementet (effectif double de vargering)

1200

Non

Helsinge regemente

600

Non

Elfsborg regemente

600

Non

Vestgötadals regemente

600

Non

Bohuläns regemente (effectifs double de vargering)

904

Non

Vestmanlands regemente

600

Non

Vesterbottens regemente

528

Non

Kalmar regemente

550

Non

Nerike och Vermlands regemente

837

Non

Jämtland  infanteriregimente

Exempté

-

     

Vargering pour les régiments de cavalerie suédois.

   

Lifregementbrigadens kyrassiercorps

257

Non

Lifregementbrigadens husarcorps

252

Non

Västgöta dragonregemente

495

Non

Smålands dragonregemente

500

Non

Skånska husarregementet

500

Oui

Skånska karabinierregimentet

 500

Oui

Total Suède vargering

13182

 
     

Vargering pour les régiments d'infanterie finlandais.

   

Åbo läns regemente

512

Oui

Åbo läns regimentes rusthållsbataljon

250

Oui

Björneborgs regemente

512

Oui

Björneborgs regimentes rusthållsbataljon

250

Oui

Tavastehus regemente

512

Oui

Tavastehus regementes rusthållsbataljon

250

Oui

Savolaks infanteriregemente

476

Oui

Nylands infanteriregemente

512

Oui

Nylands jägarebataljon (compagnie indelta uniquement)

46

Oui

Kajana bataljon

355

Oui

Österbottens regiementet

exempté

-

     

Vargering pour les régiments de cavalerie finlandais.

   

Karelska dragoncorpsen

100

Oui

Nylands dragonregemente

275

Oui

Total Finlande "vargering"

4050

 
     

Total Suède + Finlande "vargering"

17232

 
     

Sources: Sveriges Krig, vol. 1

 

Tableaux des effectifs de l'armée régulière suédoise (réserve et milice exceptées)

Les tableaux d'effectifs sont de Magnus Olofsson et je conseille vivement la lecture de son Sveriges Infantriets Stridoktriner si vous parlez suédois !

Notes sur les tableaux

*: unité de recrues professionnelles/mercenaire (värvat) n'étant pas asservie à un service de garnison.

(1) et (100): nombres de compagnies et/ou force qui était rajouté à l'unité en cas de guerre.

L'armée suédoise en 1805

Nom des régiments

Comp.

Eff.

Nom des régiments

Comp.

Eff.

Infanterie Indelta

   

Cavalerie Indelta

   

Lifregementetsbrigadens grenadiercorps

4

500

Lifregementbrigadens kyrassiercorps

4

505

Lifgrenadierregementets rothållsfördelning

8

1200

Lifregementbrigadens husarcorps

8

500

Lifgrenadierregementets rusthållsfördelning

8

1000

Västgöta dragonregemente

8

1000

Uplands regemente

8

1200

Smålands dragonregemente

8

600 (400)

Skaraborgs regemente

8

1200

Skånska dragonregementet

8

1000

Södermanlands regemente

8

1200

Skånska karabinierregementet

8

1000

Kronobergs regemente

8

1100

Jemtlands hästjägaresqvadron

 1

100

Jönköpings regemente

8

1100

     

Dalregementet

8

1200

Cavalerie Värvade

   

Helsinge regemente

8

1200

Lätta Lifdragon regementet

 6

300

Elfsborg regemente

8

1200

Mörnerska husarregementet

8

400

Vestgötadals regemente

8

1200

     

Bohuläns regemente

8

904

Artillerie (värvade)

Batteries

 

Vestmanlands regemente

8

1200

Svea artilleriregemente

13

1040

Vesterbottens regemente

8

1056

Göta artilleriregemente

16

1305

Kalmar regemente

8

1100

Vendes artilleriregemente

9

 720

Nerike och Vermlands regemente

10

1674

     

Jemtlands regemente

8

1048

     
           

Infanterie Värvade

         

Svea Lifgarde

10

1200

     

Göta gardesregemente

10

1200

     

Finska gardesregementet

6

600

     

Kungens eget värfvade regemente

11

1000

     

Drottningens lifregemente

12

1200

     

Engelbrechtenska regementet

12

1200

     

Vermlands fältjägarebataljon *

3

300

     
           

Sources: Bergenstråhle 1907, Lundh, Sveriges Krig, vol. 1

 

L'armée de recrutement finlandais en 1805

Nom des régiments

Comp

Eff.

Nom des régiments

Comp

Eff.

Infanterie Indelta

   

Infanterie  Värvade

   

Åbo läns regemente

8

1025

Enkedrottningens lifregemente

8

800

Åbo läns regimentes rusthållsbataljon

4

500

Jägerhornska regementet

8

800

Björneborgs regemente

8

1025

 Savolaks jägareregemente *

10

1330

Björneborgs regimentes rusthållsbataljon

4

500

Karelska jägarecorpsen *

4

400

Tavastehus regemente

8

1025

Adlercreutzska regementet

13

2000

Tavastehus regementes jägarebataljon

4

500

     

Savolaks infanteriregemente

8

954

Cavalerie (tous indelta)

   

Nylands infanteriregemente

8

1025

Karelska dragoncorpsen

2

200

Nylands jägarebataljon

1

92

Nylands dragonregemente

8

550

Österbottens regemente

8

1197

     

Kajana bataljon

3 (1)

186 (525)

Artillerie (värvade)

Batterie

 
     

Finska artilleriregementet

10

800

Sources: Aminoff, Björnstjerna, Sveriges Krig, vol. 1


L'armée suédoise en 1808

Nom des régiments

Comp.

Eff.

 

Comp.

Eff.

Infanterie Indelta

   

Cavalerie Indelta

   

Lifregementetsbrigadens grenadiercorps

4

500

Lifregementbrigadens kyrassiercorps

 4

505

Lifgrenadierregementets rothållsfördelning

 8

1200

Lifregementbrigadens husarcorps

8

500

Lifgrenadierregementets rusthållsfördelning

8

1000

Västgöta dragonregemente

8

1000

Uplands regemente

8

1200

Smålands dragonregemente

8

600 (400)

Skaraborgs regemente

8

1200

Skånska husarregementet

8

1000

Södermanlands regemente

8

1200

Skånska karabinierregimentet

8

1000

Kronobergs regemente

8

1100

Jemtlands hästjägaresqvadron

1

100

Jönköpings regemente

8

1100

     

Dalregementet

8

1200

Cavalerie Värvade

   

Helsinge regemente

8

1200

 Lifgardet till häst

6

420

Elfsborg regemente

8

1200

Mörnerska husarregementet

8

600

Vestgötadals regemente

8

1200

     

Bohuläns regemente

8

904

Artillerie (värvade)

Batteries

 

Vestmanlands regemente

8

1200

Svea artilleriregemente

13

1040

Vesterbottens regemente

8

1056

Göta artilleriregemente

16

1305

Kalmar regemente

8

1100

Vendes artilleriregemente

7

560

Nerike och Vermlands regemente

10

1674

     

Jemtlands regemente

8

1048

     
           

Infanterie Värvade

         

Lifgardet till fot

10

534

     

Svenska gardesregementet

10

533

     

Finska gardesregementet

6

533

     

Kungens eget värfvade regemente

10

800

     

Drottningens lifregemente

12

600

     

Engelbrechtenska regementet

12

600

     

Vermlands fältjägarebataljon*

3

300

     

Regiment du Roi

1

105

     

Sources: Aminoff, Lundh, Sveriges Krig, vol. 1


L'armée de recrutement finlandais en 1808

Nom des régiments

Comp.

Eff.

 

Comp.

Eff.

Infanterie Indelta

   

Infanterie Värvade

   

Åbo läns regemente

8

1025

Enkedrottningens lifregemente

8

640

Åbo läns regimentes rusthållsbataljon

4

500

Jägerhornska regementet

8

640

Björneborgs regemente

8

1025

Savolaks jägareregemente *

8

1200

Björneborgs regimentes rusthållsbataljon

4

500

Karelska jägarecorpsen *

4

600

Tavastehus regemente

8

1025

Adlercreutzska regementet

12

1800

Tavastehus regementes jägarebataljon

4

500

Nylands jägarebataljon (comp.värvat) *

2

200

Savolaks infanteriregemente

8

954

     

Nylands infanteriregemente

8

1025

Cavalerie (indelta)

   

Nylands jägarebataljon (comp. indelt)

1

92

Karelska dragoncorpsen

2

200

Österbottens regemente

8

1197

Nylands dragonregemente

8

550

Kajana bataljon

3 (1)

186 (525)

     

Vasa regemente

(6)

(753)

Artillerie (värvade)

Batteries

 

Österbottens nya rotering/ Uleåborgs läns bataljon

 (2)

(278)

Finska artilleriregementet

10

800

     

Savolaks - brigadens artillerikompani

1

133

Sources: Aminoff, Sveriges Krig, vol. 1


L'armée suédoise en 1813 – 1814

Nom des régiments

Compagnies

Effectif

     

Infanterie Indelta

   

Lifregementetsbrigadens grenadiercorps

4

500

Lifgrenadierregementets rothållsfördelning

8

1200

Lifgrenadierregementets rusthållsfördelning

8

1000

Västgöta regemente

8

1000

Smålands dragonregementes infanteribataljon

4

500

Uplands regemente

8

1200

Skaraborgs regemente

8

1200

Södermanlands regemente

8

1200

Kronobergs regemente

8

1100

Jönköpings regemente

8

1100

Dalregementet

8

1200

Helsinge regemente

8

1200

Elfsborg regemente

8

1200

Vestgötadals regemente

8

1200

Bohuläns regemente

8

904

Vestmanlands regemente

8

1200

Vesterbottens regemente

8

939

Kalmar regemente

8

1100

Nerikes regemente

8

766

Vermlands regemente

8

908

Jemtlands regemente

8

1048

Norra skånska infanteriregementet

8

1240

Södra skånska infanteriregementet

 8

1283

     

Infanterie Värvade

   

Svea Lifgarde

10

800

Andra gardesregementet

10

800

Kungens eget värfvade regemente

10

800

Drottningens lifregemente

12

1200

Engelbrechtenska regementet

12

1200

Vermlands fältjägareregemente*

6

600

Le Royal Suédois

8

1520

     

Cavalerie Indelta

   

Lifregementbrigadens kyrassiercorps

4

505

Lifregementbrigadens husarcorps

8

500

Smålands dragonregemente

6

500

Skånska husarregementet

8

1000

Skånska karabinierregementet

8

1000

Jemtlands hästjägaresqvadron

1

100

     

Cavalerie Värvade

   

Lifgardet till häst

 4 (1)

280 (100)

Mörnerska husarregementet

8

800

     

Artillerie (tous värvade)

Batteries

 

Svea artilleriregemente

15

1200

Göta artilleriregemente

16

1305

Vendes artilleriregemente

12

960

Sources: Ahlgren, Bergenstråhle 1907, Bergenstråhle 1917, Björnstjerna, Historiska upplysningar, Kindberg, Lundh, Nordensvan, Sveriges Krig, vol. 1, Wendes regemente 1813

 

Placed on the Napoleon Series: April 2006

 

Organization Index ]



Search the Series

© Copyright 1995-2006, The Napoleon Series, All Rights Reserved.

Top | Home ]