Military Subjects: Organization, Strategy & Tactics



REGLEMENT Concernant l’exercice et les Manœuvres de l’Infanterie

Du 1er août 1791

DE PAR LE ROI

Sa Majesté s’étant fait rendre compte des ordonnances et instructions provisoires précédem­ment rendues sur l'exercice et les manœuvres de l'infanterie , et voulant régler définitivement ce qui concerne ces objets, a ordonné et ordonne ce qui suit :

TITRE III.

Ecole de Peloton.

CINQUIÈME LEÇON.

ARTICLE  PREMIER.

Rompre en colonne par section.

150. L'instructeur voulant faire rompre par section à droite, commandera :

1. Par section à droite.

2. MARCHE.

151. (PL. VIII. Fig. 1.) Au premier commandement ; les chefs de section se porteront à deux pas devant le centre de leur section, celui de la seconde section passant à cet effet par le flanc gauche du peloton ; ils ne s’occuperont pas de s’aligner l’un sur l’autre ; il suffira de se placer chacun à deux pas devant le premier rang.

152. Au commandement de marche , l’homme de droite du premier rang de chaque section fera à droite ; le chef de chaque section se portera vivement , et par la ligne la plus courte , eu dehors du point où devra appuyer l'aile qui converse , fera face en arrière, et se placera de manière que la ligne qu'il forme avec l’homme de droite du premier rang , soit perpendiculaire à celle qu'occupait le peloton en bataille : les sections converseront par le principe des conversions de pied ferme au pas ordinaire; et lorsque l'homme qui conduit l'aile marchante sera arrivé à deux pas de la perpendiculaire , le chef de chaque section commandera : [98]

1. Section.

2. HALTE.

153. Au commandement de halte , les sections arrêteront ; le sous-officier de remplacement se portera au même instant au point où devra appuyer la gauche de la première section, passant pour cet effet par devant le premier rang ; le serre-file le plus près de la gauche du peloton se portera au point où devra appuyer la gauche de la deuxième section : ils observeront de laisser entre eux et l'homme de droite de leur section , l'espace né­cessaire pour contenir le front de la section ; le chef de peloton et le chef de la seconde section y veilleront, et auront soin de les aligner entre eux et l'homme de leur section qui aura fait à droite.

154. Le guide de chaque section étant ainsi établi sur la perpendiculaire, les chefs de sections commanderont :

3. A gauche = ALIGNEMENT.

155. L'alignement étant achevé, chaque chef de section commandera FIXE, et se portera à deux pas devant le centre de sa section.

156. Les serre-files qui sont derrière le troi­sième rang, se conformeront au mouvement de leurs sections respectives, et se placeront à deux pas en arrière de ce rang.

157. On rompra par section à gauche d'après les mêmes principes ; l’instructeur commandera :

1. Par section à gauche.

2. MARCHE.

158. Le premier commandement s'exécutera de la même manière que pour rompre par section à droite.

159. Au commandement de marche, l'homme de gauche du premier rang de chaque section fera à gauche, et les sections converseront à gauche par le principe des conversions de pied ferme ; les chefs de section se conformeront à ce qui à été prescrit ci-dessus, no 152.

[99]

160. Au commandement de halte de chef du chaque section, le sous-officier de remplacement, placé à  la droite de la première section, et le serre-file le plus près de la gauche de la seconde section, se conformeront à ce qui a été prescrit ci-dessus, no. 153 ; les chefs de section les aligneront entre eux et l'homme de gauche du premier rang de leurs sections respectives, et commanderont :

A droite = ALIGNEMENT.

161. Les sections étant alignées, chaque chef de section commandera FIXE, et se portera devant le centre de sa section.

Observations relatives au mouvement de rompre en colonne.

162. L'instructeur placé en avant du peloton, observera si le mouvement s'exécute d'après les principes prescrits ci-dessus ; si les sections après avoir rompu en colonne, sont placées perpendiculairement à la ligne qu'occupait le peloton en bataille, et si le guide qui s'est porté au point où devra aboutir l'aile de sa section, a laissé entre lui et l'homme de droite (ou de gauche) du premier rang, l'espace exactement nécessaire pour contenir le front de la section.

163. Les sections ayant rompu, si le guide de la dernière ne couvrait pas exactement le guide qui le précède, il ne chercherait à reprendre la direction que lorsque la colonne se mettrait en marche, à moins que l'instructeur voulant, re­mettre le peloton immédiatement en bataille, ne jugeât nécessaire de rectifier la direction des guides, ce qui s'exécuterait alors comme il sera expliqué ci-après dans l'article 5 de cette leçon.

164. L'instructeur observera que l'homme de droite (ou l'homme de gauche)de chaque section, qui, au deuxième commandement de l'instructeur , [100] aura fait à droite ou à gauche, étant le véritable pivot de la conversion, l’homme du premier rang placé à côté de lui, doit gagner un peu de ter­rain en avant en conversant, de manière à dé-masquer le pivot.

ARTICLE 2.

Marcher en colonne.

165. Le peloton étant rompu par section, la droite en tête, l'instructeur voulant faire marcher la colonne, se portera à quinze ou vingt pas en avant de la tète, fera face aux guides, et se placera correctement sur leur direction, après avoir averti celui de la tête de prendre des points à terre.

166. L'instructeur étant ainsi placé, le guide de là première section prendra deux points à terre entre lui et l'instructeur, dans ta ligne droite qui partant de lui, passerait entre les talons de ce dernier, ce qui étant exécuté, l'instructeur commandera :                            

1. Colonne en avant.

2. Guide à gauche.

3. MARCHE.

167. Au commandement de marche, qui sera vive­ment répété par les chefs de sections, ils enlèveront, ainsi que les guides, par un pas décidé, la marche de leurs sections, en sorte qu'elles partent vivement et au même instant.

168. Les soldats sentiront légèrement le coude de leur voisin du côté du guide, et observeront en mar­chant les principes prescrits dans l'Ecole du soldat no. 198 ; l'homme de chaque section, placé à côté du guide, se tiendra toujours à environ six pouces de lui, pour éviter qu'il ne puisse jamais le pous­ser hors de la direction, et observera aussi de ne jamais le déborder.

169. Le guide de la tête observera avec la [101] plus grande précision la longueur et la cadence du pas, et assurera la direction de sa marche par les moyens prescrits ci-dessus, n° 79.

170. Le guide suivant marchera exactement dans la trace du guide de la tête, en observant entre lui et ce guide, une distance exactement égale à l'étendue du front de

sa section, et en conservant le même pas que le guide qui le pré­cède.

171. Si le guide de la seconde section perdait sa distance, ce qui ne pourra arriver que par sa faute, il ne doit la reprendre que peu à peu, soit en allongeant, soit en raccourcissant insensible­ment le pas, afin qu'il n'y ait jamais ni temps d'arrêt, ni à-coup dans la marche.

172. Si le guide de la seconde section , ayant négligé de suivre exactement la trace du guide précédent, s'étoit jeté sensiblement en dehors de la direction, il remédierait à celle faute en avan­çant plus ou moins l'épaule gauche, de manière a regagner peu à peu la direction par le pas di­rect, afin de sauver l'inconvénient du pas oblique qui ferait perdre la distance; si au contraire le guide s'étoit jeté sensiblement en dedans de la di­rection, il y remédierait par les moyens inverses : dans l'une et l'autre supposition, le chef de sec­tion veillera à ce que les soldats se conforment au mouvement du guide.

Observations relatives à la marche et à la di­rection en colonne.

173. Si les chefs de section et les guides négligeaient d'enlever vivement leur section, et de décider la marche dès le premier pas, elle commencerait par être incertaine, le pas et les dis­tances se perdraient.

174. Si le guide de la tête ne marchait point [102] un pas égal, la marche de sa section et de celle qui suit seroit, incertaine, il y aurait du flottement, des temps d'arrêts et des à-coups.

175. Si le guide de la tête n'étoit pas habitue à se prolonger, sans varier, dans une direction donnée, il décrirait dans sa marche une ligne courbe, et la colonne serpenterait.

176.  Si le guide suivant n'étoit pas habitué à marcher dans la trace du guide qui le précède, il perdrait à tout moment sa distance, dont l'ob­servation est le premier principe dans la marche en colonne.

177. Le guide de chaque section sera respon­sable de la distance, de la direction et du pas ; le chef de section le sera de l'ordre et de l'ensemble dans sa section, en conséquence il se re­tournera souvent pour y veiller.

178. L'instructeur placé sur le flanc du côté des guides, veillera à l'exécution de tous les principes prescrits ; il se placera aussi quelquefois en arrière des guides, s'y alignera correctement, et s'y arrêtera pendant vingt ou trente pas de suite, pour vérifier si le guide de la tête ne s'écarte pas de la direction, et si le guide suivant marche exacte­ment dans la trace du premier.

179.  Toutes les fois qu'on sera rompu en co­lonne, les chefs de subdivision répéteront les commandemens MARCHE et HALTE du l'instructeur, à l'instant même où ils leur parviendront, et sans se régler l'un sur l'autre; ils ne répéteront aucun autre commandement, mais avertiront seulement leurs soldats, s'ils ne les avoient pas entendus.

ARTICLE 3.

Changer de direction.

180. La colonne étant en marche, la droite en tête l'instructeur voulant lui faire changer [103] de direction à gauche, en donnera l'ordre au chef de la première section, se portera aussitôt de sa personne, ou enverra un jalonneur au point où le mouvement devra commencer, et s'y pla­cera sur la direction des guides, de manière à présenter le côté droit à celui de la tête.

181. Le guide de la tête se dirigera sur l'ins­tructeur ou sur le jalonneur placé au point de la conversion, de manière que son bras gauche rase la surface de sa poitrine, et lorsqu’il sera près d'arriver à sa hauteur, le chef de section commandera :

1.  Tournez à gauche.

2. MARCHE.

182. (PL. VIII, fig. 2.) Le premier commandement sera fait à deux pas avant d’arriver au point de conversion.

183. An commandement de marche, qui sera prononcé à l'instant où le guide arrivera au point de conversion, le guide ainsi que la section tourneront à gauche, en se conformant à ce qui a été prescrit dans l'Ecole du soldat, n°. 270.

184. Le guide de la première section ayant tourné, prendra des points à terre dans la nouvelle direction, afin de mieux assurer sa marche.

185.  La seconde section continuera à marcher droit devant elle, son guide se dirigeant de manière à raser la surface de la poitrine de l'instructeur ou du jalonneur placé au point de la conversion : arrivée à hauteur de ce dernier, la seconde section tournera à gauche par les mêmes commandemens, et d'après les mêmes principes que la première.

186. Pour faire changer de direction sur le côté opposé au guide, l'instructeur en

Ayant donné l’ordre au chef de la première section, ira aussitôt [104] de sa personne, ou enverra un jalonneur se placer au point où le changement de direction devra s'exécuter, et de la même manière qu'il a été expliqué pour changer de direction sur le côté du guide.

187. Le guide de la première section se dirigera comme il a été prescrit ci-dessus, n°. 181, et lorsqu'il sera arrivé à deux pas du point de la conversion, le chef de section commandera :

1. A droite conversion.

2. MARCHE.

188. (PL. VIII, fig. 3.) Au commandement de marche, qui sera prononcé a l'instant où le guide arrivera au point de la conversion , la section exécutera un mouvement de conversion à droite , en se conformant a ce qui a été prescrit dans l'Ecole du sol­dat, n°. 264.

189. La conversion étant achevée, le chef de section commandera:

3. En avant.

4. MARCHE.

190.  Ces commandemens seront prononcés et exécutés conformément à ce qui a été prescrit dans l’Ecole du soldat, nos. 266 et 267.

191.  La seconde section continuera à marcher droit devant elle, le guide de cette section ayant attention de se diriger sur l'instructeur ou le jalonneur ; cette section exécutera à son tour un mouvement de conversion à droite, à la même place, et par les mêmes commandemens et moyens que la première section, et reprendra de même la marche directe.

192. Les changemens de direction dans une colonne la gauche en tête, s'exécuteront d'après les mêmes principes, et par les moyens inverses.

[105]

Observations relatives aux changements de direction en colonne.

193. Il est très important pour la conservation de la distance et de la direction, que toutes les subdivisions exécutent leur changement de direc­tion précisément à la même place que la pre­mière ; c'est pour cette raison que l'instructeur doit se porter (ou placer un jalonneur) un peu d'avance au point de conversion , et qu'il a été prescrit aux guides de se diriger sur lui, et aux chefs de subdivision de ne faire commencer l'exé­cution  du mouvement, qu’à l'instant où leur guide rasera la surface de sa poitrine.

194. Les chefs de subdivision doivent veiller à ce que leur subdivision arrive carrément sur le terrain où elle devra changer de direction ; à cet effet ils doivent se retourner face à leur sub­division, lorsque celle qui précède commence à converser ou a tourner, afin de veiller à ce que leur subdivision continue à marcher carrément devant elle jusqu'au point de conversion.

195. Si dans les changement de direction sur le coté opposé au guide, le pivot de la subdivision qui converse ne dégageait pas le point de con­version, la subdivision suivante seroit arrêtée et les distances se perdraient ; car le guide qui con­duit l'aile marchante, ayant à parcourir environ une fois et demie l'étendue du front de la subdivision , celle  qui suit  immédiatement seroit déjà arrivée au point où elle devra converser, tandis, que la subdivision qui converse aurait en­core à parcourir la moitié de l'étendue de son front, et seroit obligée de marquer le pas jusqu'à ce que la subdivision précédente eût achevé la conversion ; cette dernière parcourant ensuite en avant une fois et demie l'étendue de son front [106] pendant que celle qui la suit exécuterait sa conversion ; il en résulterait, si le pivot étoit fixe, qu'il y aurait autant de temps d'arrêt successifs, moins un, que de subdivisions dans la colonne, et que la dernière subdivision se trouverait , au moment où elle aurait achevé sa conversion, trop éloignée de celle de la tête, de la moitié de l’étendu du front qu'occuperait la colonne en bataille, moins le front de la première subdivi­sion. C'est pour remédier à ces inconvéniens qu'on a prescrit que le pivot ferait le pas de six pouces, afin de ne pas arrêter la subdivision suivante ; les chefs de subdivision devant veiller avec le plus grand soin à l'exécution de ce principe, ils se retourneront face à leur peloton, et avertiront le pivot d'allonger ou de raccourcir le pas, selon qu'ils le jugeront nécessaire : par la nature de ce mouvement, le centre de la subdivision doit cin­trer un peu en arrière.

196. Les guides ne doivent jamais altérer la longueur ni la cadence du pas, soit que le chan­gement de direction ait lieu sur le côté du guide, ou sur le côté opposé.

197. L'instructeur placé au point de conver­sion (ou le jalonneur qu'il y aura envoyé) présentera toujours le côté droit à la colonne, si elle a la droite en tête, le côté gauche si la gauche est en tête , et se placera sur le prolongement des guides. L'instructeur veillera avec le plus grand soin à l'observation de tous les principes pres­crits ci-dessus à ce que chaque subdivision ne commence l'exécution du mouvement qu'à l'ins­tant où le guide rasant la surface de sa poitrine , sera prêt à le dépasser, et que dans les changemens de direction sur le côté opposé aux guides , l'aile marchante ne décrive pas un trop grand cercle , afin de ne pas se jeter en dehors de la nouvelle direction.

[107]

ARTICLE  4.

Arrêter la colonne.

108. La colonne étant en marche, l'instructeur voulant l'arrêter commandera:

1.  Colonne.

2. HALTE.

199. Au commandement halte, vivement répété par les chefs de section, elles  s'arrêteront en même temps, et les guides ne bougeront  plus quand même ils n'auroient ni leur distante ni leur di­rection, à moins que l'instructeur, voulant former la colonne en bataille, ne juge nécessaire de rectifier leur direction, ce qui s’exécutera alors comme il sera prescrit dans l'article suivant.

200. Les chefs de subdivision ne feront point de commandement d'alignement , l'instructeur seul devant faire ce commandement s'il le juge nécessaire, dans le cas où il voudrait former la colonne en bataille, comme il sera expliqué dans l'article suivant.

Observations relatives à ce qui est prescrit pour arrêter la colonne.

201. Si le commandement HALTE n'étoit pas répété avec la plus grande vivacité, et exécuté au même instant, les distances se perdraient.

202. Si un guide ayant perdu sa distance, cherchait à la reprendre après le commandement halte, il ne ferait par-là que rejeter sa faute sur le guide suivant, qui s'il a bien marché, se trouverait alors n'avoir plus la sienne ; si ce dernier voulait à son tour la reprendre, le même mou­vement se propagerait successivement jusqu'à la queue de la colonne.

203. Lorsque l'instructeur ayant arrêté la colonne, [108] ne voudra pas la former en bataille , il pourra se dispenser de rectifier la direction des guides ; elle sera suffisamment exacte, ainsi que les distances, si le guide de la tête et les guides suivans ont observé ce qui leur a été prescrit ci-dessus, nos. 169 et 170.

ARTICLE  5.

Étant en colonne par section, se former à gauche ou à droite en bataille.

304. L'instructeur ayant arrêté la colonne sup­posée avoir la droite en télé, et voulant la for­mer en bataille, se portera aussitôt à distance de section en avant du guide de la tète, fera face à ce guide, et rectifiera, s'il est besoin, la position du guide suivant, ce qui étant l'instructeur commandera:

A gauche = ALIGNEMENT.

205. A ce commandement, qui ne sera point répété par les chefs de subdivision, chaque chef de sec­tion se portera vivement à environ deux pas en dehors de son guide, et dirigera l'alignement de sa section perpendiculairement à la direction de la colonne.

206. Les chefs de section ayant aligné leurs sections respectives, commanderont FIXE, et se porteront légèrement devant le centre de leur section.

Cette disposition étant faite, l'instructeur com­mandera :

1. (PL. VIII, fig. 4.) A gauche en bataille.

2. MARCHE.

207. Au commandement de marche, vivement répété par les chefs de section, l'homme de gauche du premier rang de chaque section fera à gauche, et [109] appuiera légèrement sa poitrine contra la bru droit du guide placé à côté de lui, lequel ne bougera pas ; les sections converseront à gauche par le prin­cipe des conversions de pied ferme, et en se con­formant à ce quia été prescrit ; ci-dessus, n°. 164 ; chaque chef de section se retournera face à sa sec­tion pour y veiller, et lorsque la droite de sa section sera arrivée à deux pas de la ligne de bataille, il commandera :

1. Section.

2. HALTE.

208. Le chef de la seconde section ayant ar­rêté sa section, se portera en serre-file.

209. Le chef de peloton ayant arrêté la pre­mière section, se portera légèrement sur la ligne de bataille, au point où devra appuyer la droite du peloton, et commandera aussitôt :

A droite = ALIGNEMENT.

210. A ce commandement, les deux sections se placeront sur l'alignement ; l'homme de la première, qui correspond à l'instructeur, établi sur la direc­tion des guides, appuiera légèrement la poitrine contre son bras gauche, et le chef de peloton di­rigera l'alignement sur l'homme de gauche du pe­loton.

211. Le peloton étant aligné, le chef de pe­loton commandera : FIXE.

212. L'instructeur voyant le peloton en bataille et immobile, commandera :

Guides = A VOS PLACES.

213. A ce commandement, le sous-officier de rem­placement se portera derrière le chef de peloton t le guide de la seconde section se portera en serre-file.

L'instructeur vérifiera l'alignement, et le fera recti­fier, s'il y a lieu, par le chef de peloton.

214. Pour former la colonne, la gauche en [110] tète, à droite en bataille , l'instructeur se pla­cera à distance de section en avant et face au guide de la tête, et rectifiera , s'il le juge néces­saire, la position du guide suivant ; ce qui étant exécuté, il commandera:

1. A droite en bataille.

2. MARCHE.

215. Au commandement de marche, l'homme do droite du premier rang de chaque section fera à droite, et appuiera légèrement sa poitrine contrôle bras gauche du guide placé à côté de lui, lequel ne bougera ; chaque section conversera à droite, et sera arrêtée par son chef lorsque l'aile marchante sera arrivée à deux pas de la ligne de bataille ; pour cet effet les chefs de section commanderont :

1. Section.

2. HALTE.

216. Le chef de la seconde section ayant ar­rêté sa section, se portera en serre-file.

217. Le chef de peloton ayant arrêté la pre­mière section , se portera légèrement à la gauche du peloton , observant de s'y placer sur la ligne de bataille, au point où devra appuyer l'homme de gauche, et commandera aussitôt :

A gauche = ALIGNEMENT.

218. A ce commandement, les deux sections, se pla­ceront, sur l'alignement ; l'homme de gauche de la seconde section, qui correspond à l'instructeur, appuiera légèrement la poitrine contre son bras droit, et le chef de peloton dirigera l'alignement sur l'homme de droite du peloton.

219. Le peloton étant aligné, le chef de pe­loton commandera, FIXE.

220. L’instructeur commandera ensuite :

Guides = A VOS PLACES.

221. A ce commandement, le chef de peloton se [111] portera à la droite de son peloton ; le sous-officier de remplacement se portera derrière le chef de peloton au troisième rang, et le guide de la seconde section se portera en serre-file.

Observations relatives au mouvement de se former à gauche ou à droite en bataille.

222. L'instructeur pourra se dispenser de faire le commandement de à gauche (ou à droite) = ALIGNEMENT, avant de commander à gauche (ou à droite) en bataille, à moins que par la rectification des guides, il ne soit devenu nécessaire que les sections appuient à droite ou à gauche.

223.  L'instructeur doit observer avant décom­mander à gauche (ou à droite) en bataille, si la dernière section a exactement sa distance. Cette attention est importante pour habituer les guides à ne jamais se négliger sur ce point essentiel.

Organization Index | More on the Reglement du 1791 | More on the Ecole de Peloton ]



Search the Series

© Copyright 1995-2005, The Napoleon Series, All Rights Reserved.

Top | Home ]